Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Québec : La colère des professionnels ne désemplit pas

Québec : La colère des professionnels ne désemplit pas

En classant la cigarette électronique comme produit du tabac, le Québec a instauré l’interdiction de vapoter dans les magasins spécialisés, privant les consommateurs de la possibilité de tester matériels et e-liquides. Les professionnels très mécontents réclament une exemption.

Les professionnels avertis de visites surprises

drapeau-quebec

Les magasins de vape n’échappent pas à l’interdiction de vapoter à moins de 9 mètres des établissements publics

Alors que l’interdiction de vapoter dans les boutiques spécialisées est effective au Québec depuis une semaine, des protestations de professionnels et de vapoteurs se font entendre.

Le propriétaire d’un magasin spécialisé, interrogé sur l’interdiction d’utiliser le vaporisateur là où le tabac est interdit déclare au Journal du Québec “un restaurant, un dépanneur, un cinéma, nous sommes d’accord. Mais dans un magasin spécialisé, fermé, 18 ans et plus, ça n’a aucun sens”.

La grogne monte donc chez les propriétaires et responsables de boutiques de vape qui demandent une exception, c’est important argumentent-ils pour aider les fumeurs à ajuster leur dispositif et sortir du tabac.

Forte d’un vote à l’unanimité, Lucie Charlebois, ministre de la santé du Québec, affiche quant à elle une détermination sans faille. Elle a averti les professionnels qu’il y a suffisamment d’inspecteurs sur le terrain pour veiller à l’application de la nouvelle loi, tout en promettant des visites de contrôle surprises. Le montant des amendes est, il est vrai, dissuasif. Elles pourraient s’élever à 25.000 dollars canadiens (à confirmer) soit près de 18.000€ pour une première infraction et atteindre 125.000 CAD (plus de 88.000€) en cas de récidive.

Une possibilité d’interdire les saveurs des e-cigarettes par voie de réglement

Soulignant que lorsqu’ils souhaitent arrêter de fumer, les clients n’essayent pas les gommes ou les timbres en pharmacie avant, elle estime que les arguments développés par la profession ne tiennent pas la route et refuse toute période de transition.

L’autorisation des saveurs pour les cigarettes électroniques constituent une exception très importante dans la loi, selon la ministre, puisque les tabacs arômatisés sont interdits. Elle menace de les interdire par voie de règlement “si l’on s’aperçoit que les gens se mettent à fumer davantage avec la cigarette électronique”.

 

 

 

Review Author:Review Date:
  • patman

    Mais elle est perdure dans sa connerie celle-là, elle voit du tabac et de la combustion ou ? à force de ramer, elle attaque la falaise là !

  • Manuel Warland

    il faut interdire aussi les cabines d’essayage de vêtement , les essais de véhicule chez le concessionnaire (ca pollue l’air), ne plus faire goûter les aliments … tant qu’ils y sont autant pousser l’absurdité jusqu’au bout.

  • vapoton

    malheureux Québecois !ils viennent de trouver leur MST…

  • Titan

    Pôôôvre conne!
    Désolé, ça m’a échappé, et ça pourra encore m’arriver 🙁

    • thierry regine

      je te pardonne elle est conne! oups

  • thierry regine

    complétement dingue enfermé la vite elle et dangereuse

  • Jean simon

    La vente en ligne est également interdite, et ça, c’est encore pire.
    Le Québec n’a pas écouté les recommandations de plusieurs médecins et pneumologue. Aujourd’hui, on se retrouve avec du stock sans pouvoir le vendre…
    Tout ça pour une phrase : ”la cigarette électronique et ses composants et tout ceux qui l’entoure, sont soumis au même règle que le tabac…”
    J’espère qu’il va pas vous arriver la même chose en France

  • Jonathan Gagnon

    Présentement le Québec profite des taxes reliée au cigarette électronique, si ils deviennent trop sévères, un marché noir s’installera et les gens auront encore moins de misère à se procurer ces produits que le canabis et pourtant le canabis tu sors dehors et tu claque des doigts que tu en trouve…. Ils vont perdent toute cette belle argent des taxes.

    Il est inévitable que les fumeurs de cigarette actuelle connaissent la cigarette électronique alors qu’elle soit vendu au magasin ou au noir, elle est la pour
    rester !!!

    Même avec des sanctions sévère ils y a toujours une partie d’un peuple qui se foutent royalement d’aller en prison 😉

    Vous avez la chance de contrôler ce marché et de maintenir de bonne règles pour que tout le monde y gagne. les tenancier de Shop suivent les règles à la lettre de façon très responsable.

  • Steven Chrétien Fier Vapoteux

    aussi bien enlevé toute les smok Machine de tout les spectacle car il utilise des liquide qu’on appelle PG XD donc allez don dire a kiss ou toute les grosse vedette et évènement au Québec que c’est dangereux crisss il en a dans les inhalateur pour l’asme

    Ps je suis sur que céline dion va apprécier de ne plus avoir de smok machine pour faire sont entré au centre bell. (je la prend comme example pcq’elle est une vedette international)

  • Camé Leon

    Moi je résiste, je vape ou je veux, pas si facile que ça de détecter un
    vapo perso, ils ne me verront pas à – 20 dehors pour vapoter c’est clair.

    En périphérie de Montréal on a nos bons amis les amérindiens qui vendent des
    cigarettes de contrebande à vil prix, là ou malheureusement j’achetais mes
    cigarettes. En 10 ans aucun contrôle. Je vais aller voir tous ces propriétaires
    de boutiques pour les inciter à vendre des liquides et autres, bien informés
    ils saisiront certainement l’occasion et si il y a interdiction de saveur je ne
    crois pas que ça va les gêner. Il y en a un qui a commencé mais c’est un peu
    timide.

    En guise de protestation tous les propriétaires de boutique devraient
    s’équiper de machine à faire de la vapeur ou encore d’humidificateur qui
    produisent une vapeur visible.

    Franchement si la vape prend de l’ampleur c’est que les fumeurs passent
    à autre chose pas que de nouveaux vapoteurs qui n’ont jamais fumé s’y mettent.

    Ce projet de loi reflète bien la soit disante démocratie ou l’on vit,
    gueulez toujours c’est moi qui mène, et qui mènent en ce moment au Québec ? Des médecins qui dit médecins dit industrie pharmaceutique.

  • Camé Leon

    en passant cette ministre a un niveau CÉGEP (un simple BAC)

    • Algo

      Et ?

      • Camé Leon

        Et ?

        Manque d’éducation est synonyme
        de :

        Manque de vison, manque de
        rigueur, manque de perspective, manque de connaissance, manque d’ouverture d’esprit.
        Pour occuper un poste de
        responsabilité comme le sien on s’attend à avoir une personne qualifiée, je suis désolé mais avec un CÉGEG et vu le niveau des CÉGEP je ne suis pas étonné de ses réponses simplettes.