Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Quand des chroniqueurs zélés mais mal informés s’emparent du sujet de l’e-cig

Quand des chroniqueurs zélés mais mal informés s’emparent du sujet de l’e-cig

Depuis quelques jours, vous n’aurez pas manqué le débat autour des résultats de cette étude parue sur le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, qui soulignent que « les mérites de la cigarette électronique sont exagérés par les fabricants dans le seul but d’attirer plus de clients ».

Le monde à l’envers

"E-cigarette : « C’est le Far-West »" par Marc Schindler sur http://blogs.mediapart.fr

E-cigarette : « C’est le Far-West »” par Marc Schindler sur http://blogs.mediapart.fr

Vous aurez aussi remarqué que ces résultats sont très largement critiqués par le monde scientifique (cf articles précédents dans ma-cigarette.fr).

Toutefois la presse s’est jeté dessus comme le peuple sur du bon pain, car une fois les gros titres des dépêches AFP tombées, miam-miam, il y avait de quoi se régaler.
On gobe sans mâcher !

Pour exemple : les articles de Monsieur Schindler parus dans cevenol.blog.lemonde.fr et blogs.mediapart.fr les 24 et 26 mars 2014.

Dans son 1er post, M. Schindler évoque un article paru dans le, dixit, respectable quotidien new-yorkais qui s’attaque à la cigarette électronique : « Vendre du poison en fût: la nicotine liquide pour les cigarettes électroniques ». Comment remettre en question un article paru dans le New York Times ?

En réponse à ce post, le scientifique neuro-pharmacologue et tabacologue Monsieur Le Houezec apporte ses lumières (cevenol.blog.lemonde.fr ) afin de rétablir un certain nombre de vérités et remettre les choses à leurs bonnes places. (Lire également sa réponse sur son blog)

Ce qui entraine, légitimement, la réaction de M. Schindler qui réplique dans son post du 26 mars dernier. Et tant mieux, cette réplique nous donne l’occasion de pointer les contradictions successives des opposants à la cigarette électronique… Ou pire celles des ignorants.

Comme le dit si bien Monsieur Schindler « On devrait toujours tourner 7 fois sa souris dans la main avant d’écrire une chronique. »

Non le titre du New York Times n’était pas provocant. Il était alléchant, attirant, aimantant… pour un chroniqueur qui souhaite être lu.
Oui mais voilà, du coup on a le sentiment que M. Schindler s’excuse de son post derrière le respectable quotidien new-yorkais.
Et bien non, cela ne suffit pas. Cela ne peut pas suffire.

Le sujet et les enjeux sont bien trop importants pour se servir de ce type de prétextes.
Il ne faut pas tout confondre, ni tout amalgamer.
Les lobbies existent, qui récupéreraient bien tous deux le marché de la cigarette électronique, mais pas ceux que pointent Monsieur Schindler. D’une part, le lobby de l’industrie pharmaceutique qui voudrait l’ exclusivité de la cigarette électronique, d’autre part le lobby de l’industrie du tabac qui continue à se faire plein de gros sous sur le dos de la bête … humaine et qui ajouterait bien quelques zéros à ces milliards de dollars de recettes actuelles.

Monsieur Schindler, s’il vous plaît, ne vous trompez pas d’ennemis

Oui, les consommateurs s’organisent pour défendre leurs droits à ne pas mourir du cancer du poumon. Oui les professionnels de santé publique se mobilisent et se regroupent parfois en associations pour défendre la cigarette électronique… car OUI ce sont bien eux qui observent et gèrent au quotidien les dégâts causés par le tabac et l’alternative concrète que représente la vapote dans le sevrage.

Monsieur Schindler n’a peut-être pas connaissance qu’il s’agit d’un combat réel avec à la clé, non pas une histoire de gros sous, mais une histoire de vie ou de mort. Combien de millions de morts par an, par mois, par jour, dus au tabac ?

Ce combat, pot de fer contre pot de terre, mené par des professionnels de santé publique, des associations et des consommateurs, n’est ni un sujet de pacotille ni un prétexte pour se faire de l’argent.

Alors pour toutes répliques, Monsieur Schindler attaque personnellement Monsieur Le Houezec et remet en cause sa légitimité, l’accusant de tirer profit de la montée en puissance de la cigarette électronique et ce à titre personnel. Parce que M. Le Houezec est à la fois spécialiste de la question de la dépendance tabagique et militant pour la libération de la cigarette électronique… ce chroniqueur zélé (ou devrais-je dire vexé) soupçonne les professionnels de santé publique d’en tirer profit à titre personnel.

Hum … que l’on m’explique car là je suis perdue.

Review Author:Review Date:
  • mauritanien

    J’ai posté cela sur leurs murs :
    ” 1414 cas d’empoisonnements en 2013 et 651 depuis le début de l’année 2014. La plupart de ces cas concernaient des enfants, qui touchaient ou avalaient les liquides contenus dans les petites fioles aux couleurs vives.”
    Donc 1414 empoisonnements d’enfants accidentels, contre 72000 Morts dans le même laps de temps en France, 72000 morts avec l’aval des pouvoirs public qui subissent une pression énorme (les pauvres….) par les lobbyings du Tabac et les lobbyings pharmaceutiques. 72000 morts, qui sont complètement oublié par le pouvoir Européen lors du vote de la Directive pour les Produits du Tabac qui inclue la Vapecig comme étant un produit du Tabac et donc ne laisse plus la chance aux fumeurs de cette alternative leurs permettant de se libérer du tabac et donc pour 72000 d’entre eux, de ne pas mourir. Ce sont ses même ronds de cuirs qui parlent de santé public ???
    Mais parlent ‘ils aussi des Bigs Tobacco qui vont dealer en Afrique avec les enfants en leurs distribuant gratuitement des paquets de cigarettes, afin d’asseoir leurs marchés en commençant l’accoutumance des plus jeunes dans ces pays émergeant ?
    Hoooooooooooo Sciences et Avenir , il faudrait peur être travailler toutes les facettes de vos sujets et de façon objective, n’est-ce pas votre devoir de média d’information, la liberté de la presse que vous prônez à longueur de temps ne serait’elle pas entraver par quelque cupidité de votre part laissant la part belle, comme par hasard, au puissants Big Tobacco et Big Pharma ?
    Relayer ce genre d’information en ayant pour titre SCIENCE et AVENIR sans apporter les informations necessaires est incompréhensible de votre part car, il me semble qu’en Science avant de publier, on s’assure de l’Avenir des résultat en travaillant durement pour prouver ce que l’on avance non ?

  • Christophe

    Je ne suis pas sûr que le problème des articles de ce Schindler soit le défaut d’information : il explique que l’on ne peut fa

  • Vapoteur Fou

    🙂

    Tout comme le tabac (Ghislain en a parlé dans un article), les médias touchent des subventions :
    http://www.observatoiredessubventions.com/category/subventions-medias/ (entre autres …)

    … sans commentaires … VF 🙂

  • Vapoteur Fou
  • Bonjour à tous! Etant indigné par la conclusion de l’étude Californienne et par l’article du NY Times sur la supposée dangerosité des e-liquides, j’ai également écris un article sur le sujet sur mon blog :
    http://blog.clopify.com N’hésitez pas à y aller et me dire ce que vous en pensez !

  • Yvon Novy

    Moi, j’ai envoyé ça à M. Shindler :

    Je me permet de réagir à votrearticle du 24 mars concernant la cigarette électronique.

    Fumeur compulsif pendant plus de trenteans (entre 25 et 30 cigarettes par jour de tabac à rouler ces
    dernières années), malgré de nombreuses tentative d’arrêt pardifférents moyen, volonté, acupuncture, patch, gomme, Zyban et autre Champix, je viens d’arrêter totalement le tabac depuis
    quelques mois, et cela, ne vous en déplaise sans doute, grâce à la cigarette électronique. Cet arrêt du tabac a été, tout au moins par rapport à toutes mes autres tentatives, relativement aisé. Dès
    l’achat de ma première e-cig, j’ai en quelques jours divisé ma consommation par 5 ou 6, puis au bout de moins de trois mois, totalement arrêté et remplacé par la e-cig avec des e-liquides dosé à 12Mg/Ml. Aujourd’hui, soit moins de 4 mois après mon arrêt total du tabac, j’utilise certains e-liquides en 6Mg/Ml, d’autre sans nicotine, et je vapote progressivement de moins en moins et cela sans aucune difficultés. Les gains sur ma santé et mon état général se sont fait très rapidement ressentir. Cet hiver, pas le moindre souci de santé, grippe, rhume ou angine pourtant habituels pour moi depuis des années. J’étais également sujet à des otites séreuses récurrentes depuis très longtemps, avec pour seule solution, la pose de drains régulière depuis une quinzaine d’années… je n’ai plus vu mon, ORL depuis plus de 10 mois maintenant. Aujourd’hui, je redécouvre certaines odeurs ou parfums atténués voire oubliés, je retrouvé le goût, j’ai récupéré du souffle, ces choses perdues depuis tant d’années. Au bilan, la cigarette électronique n’est que bénéfice pour moi…. En fait, pas tout à fait. J’ai perdu quelques centaines d’euro car j’ai acheté et testé quelques matériels et liquides différents. Mais ce coût est négligeable en comparaison des quelques centaines de francs ou d’euro laissés à l’industrie pharmaceutique, dizaines de milliers d’euro et centaines de milliers de francs à l’industrie du tabac.
    Je ne vous connaissais pas, et contrairement à ce que vous dites, je ne suis pas venu ici lire vos
    articles et vous répondre, poussé par un quelconque « lobby » de la cigarette électronique ou par M. Le Houezec, mais simplement suite à un reportage diffusé hier soir au journal de 20 heures sur
    TF1 dans lequel certaines informations de votre article étaient repris. Vous m’aurez au moins permis de découvrir M. Jacques Le Houezec et ses écrits très intéressants, ce dont je vous remercie. Peut-être vais-je maintenant en devenir supporter !

    Je reste abasourdi par la teneur de votre article, et par votre argumentation.
    Quand vous nous présentez les cas d’enfants de 2 ou 4 ans intoxiqués par la nicotine contenue dans des e-liquides qu’ils auraient avalés, que faut-il incriminer, ces e-liquides ou l’inconséquence des parents du Minnesota et de l’Oklahoma ?

    Bravo ! Ça c’est de l’argumentation objective pour illustrer un article sur les dangers de la nicotine et de la e-cigarette ! Mais, il aurait quand même été instructif d’aller jusqu’au bout de votre exemple et de nous dire qu’elles ont été les conséquences et suites des dits empoisonnements. Mais comme vous évitez de les évoquer, j’imagine qu’elles n’étaient pas assez spectaculaires pour illustrer un
    article uniquement à charge contre l’e-cigarette.
    Laissez donc à portée de berceaux ou autres tapis d’éveil, médicaments, détergents, produits cosmétiques, alcool… produits tous présents en grandes quantité dans toutes nos maisons pendant une durée déterminée, et tenez en parallèle des statistiques sur les causes d’admission dans les
    services d’urgence pédiatrique. Vous devriez être surpris de découvrir tous les dangers que peuvent présenter ces produits pour nos enfants !
    Quand à l’argument massue « Une cuillère à soupe de cette mixture peut tuer un adulte », je
    ne sais pas si cela est possible, mais à quel adulte sain d’esprit viendrait-il à l’esprit d’avaler une cuillère à soupe de e-liquide, de gel douche, de liquide vaisselle ou d’un détergent ?
    Certains suicidaires ou criminels en puissance, adeptes de jardinage, ont même à leur disposition à leur domicile des insecticides, désherbants ou « mort aux rats » !
    A ce stade de ma lecture de votre article, je me suis demandé si l’objectif de celui-ci était de
    dénoncer les soi-disant risques de la cigarette électronique comme le laissait supposer le titre, ou tout simplement la bêtise de certains de nos contemporains.
    Dans le même esprit que vos exemples, et en poussant jusqu’à l’absurde, je suis même en mesure de vous révéler, ce qui vous permettra d’écrire un nouvel article sensationnel, que la e-cigarette, elle même, peut présenter un danger de mort….si on l’avale !
    Sur ce que vous affirmez au sujet des e-liquides, je vous conseille quand même, et ce qui vous permettra d’en apprendre un minimum sur le sujet, de vous rendre dans la boutique de e-cigarette la plus proche, pour constater par vous même que les obligations concernant les conditionnements des e-liquides (et oui, il en existe ! ) en matière de mises en garde, pictogrammes y compris pour non-voyants et sécurité enfant sont bien respectées.
    Quand vous soupçonnez les médecins ou chercheurs, défenseurs de la cigarette électronique et présentant des études sur le sujet, d’être financés par cette nouvelle industrie, peut-être pouvons nous vous soupçonner aussi de ne pas publier un tel article qu’uniquement animé par votre préoccupation de la santé de vos contemporains. Vous dénoncez le lobby ou les profits de l’industrie de la e-cigarette, mais il est de notoriété publique que les industries pharmaceutiques et du tabac
    n’ont pas exactement le profil d’œuvres caritatives et n’hésitent pas, si besoin, à privilégier leurs profits gigantesques à la santé, voire à la vie de leurs clients. Certaines affaires retentissantes, ces dernières années en attestent. Je vous conseille de consulter les listes des entreprises cotées dans les différentes bourses mondiales, et de les classer suivant leurs différentes spécialités, pharmacie, tabac et cigarette électronique. Je crains, à votre grand regret sans doute, que les deux premières catégories soient bien mieux représentées que la troisième, que ce soit en terme de nombre de sociétés qu’en terme de valorisation.
    Je préfère donc, me fier à des sujets exposés par des spécialistes, médecins ou chercheurs, le Dr
    Jacques LE HOUEZEC par exemple que m’avez permis de connaitre, qui me semblent autrement plus sérieux et objectifs que votre article sur le sujet, même inspiré par un « rigolo » tout « spécialiste », « respectable » ou Prix Pulitzer qu’il soit.