Quand Big Tobacco se joint au mouvement de la vape

Vaper Rights : un site militant édité par le géant du tabac Altria (Marlboro).

Vaper Rights : un site militant édité par le géant du tabac Altria (Marlboro).

Dans un site nommé “Vaper rights” (le droit des vapoteurs) la société Nu Mark prend résolument la défense des vapoteurs aux États-Unis. Le site internet :

  • dénonce les taxes sur la cigarette électronique, qui peuvent aboutir au doublement du prix moyen d’une e-cigarette comme c’est le cas actuellement dans l’Etat du Minnesota ;
  • défend le droit des adultes à vaper les arômes de leur choix (une interdiction des arômes réduirait l’attractivité du dispositif auprès des fumeurs) ;
    proteste contre des restrictions excessives de la vape en public ;
  • défend la libre commercialisation des cigarettes électroniques et liste les Etats américains qui ont tenté d’en interdire la vente.

Désireuse de figurer parmi les acteurs responsables du secteur, la société Nu Mark soutient une réglementation raisonnable et l’interdiction de vente aux mineurs et propose enfin aux vapoteurs de s’impliquer en signant une pétition.

Nu Mark, une filiale d’Altria (Philip Morris)

Le point marquant dans cette communication repose sur le fait que Nu Mark est une filiale d’Altria, anciennement Philip Morris Companies. Cette multinationale américaine distribue notamment la célèbre marque Marlboro dont elle est le propriétaire.

Certains vapoteurs engagés qui sont régulièrement accusés par les groupes anti-tabac d’être des représentants masqués des cigarettiers s’interpellent au sujet de ce site. Ils analysent cette stratégie de ce géant du tabac comme étant une manipulation afin de décrédibiliser leur mouvement.

En se joignant au groupe, l’industriel conforterait ainsi les craintes des autorités qui accusent la cigarette électronique d’être une énième stratégie de Big Tobacco pour maintenir les ventes de leurs produits.

[Laissez moi être clair. Je n’ai aucun problème avec les fumeurs. Aucun. Mais je déteste la tentative évidente d’Altria de salir les vapoteurs.]

[Altria tente de transformer la défense de la vape en astroturf*. NE FAITES RIEN AVEC CE SITE]

*Le terme astroturfing désigne, aux États-Unis, une technique de propagande utilisée à des fins publicitaires, ou politiques, ou encore dans les campagnes de relations publiques, ayant pour but de donner l’impression d’un comportement spontané ou d’une opinion populaire, alors qu’il n’en est rien. Cette tentative de manipulation fait référence à la pelouse artificielle de marque AstroTurf utilisée dans les stades, car elle consiste à simuler un mouvement citoyen, venu de la base (appelé grassroots movement en anglais américain). Wikipédia.

Review Author:Review Date:
  • Stephane Piriou

    Je me demande si la technique d’astroturfing n’est déjà pas utilisé sur certains média par les anti-vapes :

    Il y avait un article sur futura-science où un cancerologue donnait un avis négatif en mentionant des études passée sans les citer nomémant (japonaise, celle des bouffée à 90 secondes, celle du survoltage) et où un petit nombre de lecteur enregistrés s’amusait à discréditer systématiquement par l’ironie et par des arguments douteux tous les commentateurs pro-vape qui avaient réagi à l’article (dont des spécialistes de la vape) en prétendant qu’ils n’avait aucunes références, qu’ils était issus d’une société de lobbying qui truquait les commentaires pour manipuler l’opinion publique, et qu’ils ne faisait pas confiance à google quand on leur donnait ces références. Je me souviens que l’un avait dit : “Google n’est pas mon ami”, pour justifier que les références avancées n’était pas sérieuses.

    En analysant les (trop) nombreuses pages de commentaires, on se rendait compte que ces tentatives de discrimination était toujours le fait des mêmes lecteurs qui suivait les commentaires sur plusieurs jours et que leurs réponses aux avis pro-vape étaient systèmatiques…

    Quels genre de lecteurs suit les commentaires d’un article de presse sur plusieurs jours pour afficher une opinion sur un sujet qui ne les concerne pas ?