Protégeons le statut de la cigarette électronique en Europe

Il est temps d'agir pour protéger le statut de la cigarette électronique en Europe.

Il est temps d’agir pour protéger le statut de la cigarette électronique en Europe.

Comme annoncé il y a quelques semaines, la communauté des vapoteurs s’organise. La création de l’Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Electronique (AIDUCE) dont les statuts ont été signés le 18 janvier 2013 selon le forum-ecigarette est une excellente nouvelle pour tout vapoteur un tant soit peu engagé, qui souhaite participer à la protection de l’usage de la cigarette électronique en France. Comme beaucoup, j’attends avec impatience de connaitre les modalités de participation et les premières actions collectives.

Ce type d’association est un excellent moyen d’agir pour faire respecter nos droits de citoyen/vapoteur, mais peut être que certains d’entre vous souhaitent également prendre le temps d’écrire à leur représentant élu.

En écrivant ainsi à votre député européen, vous l’éclairez de votre propre avis sur la question de la cigarette électronique et témoignez par votre propre expérience de son importance pour votre bien-être.

Cette action, qui invite les citoyens européens à communiquer avec leur représentant politique pour faire valoir leurs droits de vapoteur, a été initiée par Clive Bates, ancien directeur de l’association ASH UK (Action on Smoking and Health), l’une des principales association de lutte contre le tabagisme au Royaume-uni.

Agir pour une ecig libre en Europe

Le projet de révision de la Directive sur le tabac adopté par le Collège des Commissaires Européens et présenté le 19 décembre 2012 entre en discussion au Parlement Européen et chacun d’entre nous peut agir pour défendre la cigarette électronique afin de la laisser libre et accessible à tous.

Le projet de révision de la Directive Tabac envisage d’interdire la libre commercialisation des e-liquides contenant de la nicotine au delà d’un conditionnement de 2 ml et d’une concentration en nicotine supérieure à 0,4 %.

Plus généralement le projet comprend des mesures qui vont, pour les fumeurs, rendre difficile voire impossible l’accès à des produits contenant de la nicotine considérés comme moins dangereux pour la santé. Ceci instituerait une réglementation qui va causer plus de morts et de maladies et il convient donc de la contester.

Nous sommes des centaines de milliers à avoir déjà fait le choix de la cigarette électronique pour réduire ou cesser le tabagisme

Nous sommes des centaines de milliers en France à utiliser la cigarette électronique pour diminuer ou arrêter notre tabagisme

Nous sommes des centaines de milliers en France à utiliser la cigarette électronique pour diminuer ou arrêter notre tabagisme

Adopté en masse par des millions de fumeurs dans le monde et considéré par l’ensemble des scientifiques comme extrêmement moins dangereux que fumer du tabac, le vapotage offre l’une des plus importantes possibilités de réduction des risques liés au tabagisme.

Aujourd’hui les e-liquides dont les taux de nicotine respectent la réglementation de l’agence de sécurité du médicament française sont considérés comme des produit de consommation courante (maximum de 2 % de nicotine dans les liquides de vaporisation et quantité maximale de 10 mg par réservoir). Cette réglementation de mai 2011 a permis d’incroyables bénéfices en termes de santé publique : il est estimé que 500 000 fumeurs ont déjà expérimenté le vapotage en France.

La Commission Européenne propose de réglementer la cigarette électronique comme un médicament

La commission européenne souhaite faire de la cigarette électronique un médicament

La commission européenne souhaite faire de la cigarette électronique un médicament

Au-delà de ces seuils de nicotine de beaucoup inférieurs aux pratiques actuelles, les e-liquides devraient faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) et être distribués en tant que médicaments. Une telle procédure d’homologation auprès des agences de santé ne sera accessible qu’aux industriels du médicament.

Les e-liquides tirent leur efficacité dans la cessation ou la réduction du tabagisme grâce à des taux en nicotine variant, en France, entre 0 et 2 % (20 mg/ml).

La large disponibilité de ces produits, leur variété, l’enthousiasme et l’engagement communautaire ainsi que l’auto-régulation des fabricants et des distributeurs ont fait de la cigarette électronique une alternative plus saine aux cigarettes de tabac.

Protégeons ensemble la liberté de vapoter

Le projet de révision de la Directive sur le tabac menace notre liberté de vapoter

Le projet de révision de la Directive sur le tabac menace notre liberté de vapoter

La Commission Européenne propose de marginaliser la libre commercialisation des e-liquides tels que nous les consommons aujourd’hui. Elle propose d’abaisser les seuils de nicotine nécessitant une homologation à 0,4 % et 2 mg par conditionnement (soit moins que dans une cigarette) : cela revient à anéantir un marché et à pousser les vapoteurs vers la reprise du tabagisme.

Si vous êtes sensibilisé à cette problématique, si vous pensez que les possibilités de réduction du risque pour les fumeurs représentent une chance pour la santé publique, alors nous vous invitons à agir pour le droit à protéger notre santé.

Si vous êtes fumeur ou vapoteur, si vous avez dans votre entourage des personnes qui fument, ou encore si les conséquences du tabagisme passif sur la santé vous concernent, faites connaître votre opinion et vos propositions.

Ecrivez une lettre de témoignage

Participez à la défense de vapoter librement en communiquant votre témoignage à un député européen

Participez à la défense de vapoter librement en communiquant votre témoignage à un député européen

Comme expliqué précédemment, des actions collectives sont en cours à l’heure actuelle en France et un peu partout en Europe. Vous pouvez individuellement faire entendre votre voix auprès d’un député européen. C’est notamment ce qu’avait fait Frédéric en début d’année en envoyant un email à Madame Griesbeck, députée européenne dans l’Est de la France, et dont la réponse avait fait l’objet d’une publication.

Même si cette initiative sera perçue comme un peu lourde par certains, écrire est d’une grande importance car cela montre que vous êtes impliqué. Nous avons tenté de vous simplifier le travail en vous indiquant la liste des onze parlementaires français membres de la commission parlementaire ENVI (Environnement, santé publique et sécurité alimentaire), ainsi que quelques conseils de rédaction et de structure pour votre courrier.

Choisissez votre député

Vous pouvez choisir le député qui sera le plus proche de vous, politiquement ou géographiquement, afin de lui adresser votre requête. Voici la liste des membres français de la commission ENVI qui vont en priorité examiner le projet de révision.

La voie postale est à privilégier car elle laisse une trace et aura plus d’impact qu’un simple courrier électronique. Ceci étant, vous avez également la possibilité d’envoyer un email mais au risque qu’il soit classé un peu trop rapidement… Vous trouverez enfin plus bas quelques éléments pour faire également entendre votre voix sur Twitter ou via Facebook.
NomCirconscriptionPartiEmailTwitterAdresse Postale
Philippe JuvinIle-de-FranceUMPEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 13E218
B-1047 Bruxelles
Philippe de VilliersOuestMPFEmailParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 07H154
B-1047 Bruxelles
Corinne LepageNord-OuestCap21EmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 09G153
B-1047 Bruxelles
Gilles PargneauxNord-OuestPSEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 14G217
B-1047 Bruxelles
Sophie AuconieMassif central-CentreNCEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 14E154
B-1047 Bruxelles
Sandrine BéŽlierEstEEEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 08G317
B-1047 Bruxelles
Yves CochetHors circonscriptionEEEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 08G218
B-1047 Bruxelles
Françoise GrossetteSud-EstUMPEmailParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 13E246
B-1047 Bruxelles
Christine De VeyracSud-ouestUDIEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 13E210
B-1047 Bruxelles
Gaston FrancoSud-EstUMPEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 13E146
B-1047 Bruxelles
Michle RivasiSud-EstEEEmailTwitterParlement europŽen
Rue Wiertz
Altiero Spinelli 08G309
B-1047 Bruxelles

Comment organiser votre courrier ?

  1. Présentez-vous en indiquant vos coordonnées et exposez votre situation personnelle. Gardez en tête que votre député ne connait peut être pas la cigarette électronique : n’hésitez donc pas à expliquer de quoi il s’agit et quelle place cela a pris dans votre vie.
  2. Expliquez en quoi le projet de Directive sur le tabac vous pose problème en tant qu’utilisateur ou défenseur de la cigarette électronique.
  3. Formulez la problématique sous forme de question : voterez-vous pour ou contre cette révision de la Directive Tabac ?
  4. Votre réponse est NON, en l’état il faut voter contre.
  5. Expliquez ce qui selon vous, serait le plus favorable à la santé des fumeurs en France, en listant vos arguments et en les développant.
  6. Invitez éventuellement votre député à vous contacter s’il le souhaite et terminez votre courrier par une formule de politesse adéquate.

Conseils de rédaction

Soyez correct et poli, ne faites pas d’accusation gratuite ou ne remettez pas en cause les motivations politiques de votre député. La plupart des hommes politiques souhaitent faire correctement leur travail.

Soyez convaincant, bien que votre député puisse être ouvert d’espri, il se peut qu’il soit nécessaire de le convaincre. N’omettez aucune de vos idées et développez les.

Soyez authentique, exprimez votre point de vue personnel, avec vos propres mots. Ne tentez pas de représenter un groupe ou un mouvement, il s’agit ici de votre opinion personnelle. C’est votre histoire qui est importante pour susciter l’émotion.

Soyez concis, ne vous éparpillez pas, ne divergez pas sur d’autres sujets connexes ou différents. N’écrivez pas trop. Deux pages maximum suffisent (environ 800 mots).

Enfin évitez de citer des marques, cela pourrait amoindrir votre crédibilité.

Quelle que soit la méthode de communication que vous choisissez, restez toujours poli et structurez bien votre message ; il ne s’agit pas de crier, mais d’argumenter formellement une suggestion.

Mise à jour du 20 février 2013 : Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inspirer de la lettre que j’ai personnellement écrite à Madame De Veyrac. Veillez néanmoins à en faire une version qui vous est propre, avec votre propre expérience.

Agir sur les réseaux sociaux

Sur Twitter, utilisez le hashtag #ecigeurope pour publiquement défendre le statut de la cigarette électronique en Europe

Sur Twitter, utilisez le hashtag #ecigeurope pour publiquement défendre le statut de la cigarette électronique en Europe

En plus de l’envoi d’un courrier, vous pouvez également faire entendre votre voix sur les réseaux sociaux.

Nous vous invitons à partager votre contribution sur le web. Après occultation éventuelle de données personnelles, vous pouvez commenter en bas de cet article ou bien participer sur votre forum préféré dans l’un des topic généralement appelé “Agir pour une ecig libre en Europe”. Vous trouvez également  des zones d’expression sur d’autres sites ayant relayé cette initiative.

Agir sur Twitter et Facebook

Avec Twitter, ajoutez le hashtag #ecigeurope à la fin de vos messages : cela permettra de rassembler votre protestation sur le réseau à celles des autres contributeurs. Vous pouvez également écrire sur le mur Facebook de votre député en suivant les mêmes recommandations d’écriture que celles données pour le courrier postal : préciser alors votre identité et votre code postal.

Enfin, n’hésitez pas à partager cette page pour sensibiliser votre entourage sur cette problématique de santé publique et augmenter sa visibilité sur les réseaux.

Le temps presse

Une dernière recommandation : la Commission du Parlement Européen chargée d’étudier le projet de la Commission commence ses travaux dès le 25 février 2013. Ne tardez donc pas à prendre votre plus belle plume.


En direct de Twitter #ecigeurope

Voici la timeline Twitter des personnes utilisant le hashtag #ecigeurope en guise de soutien à cette action.


Si vous pensez qu’il s’agit ici d’une bonne action, merci de partager cette page afin d’augmenter sa popularité :

Review Author:Review Date:
  • evelyne

    je suis contre le retrait de la cigarette électronique car depuis un peu plus d’un an je fume ça et je suis arrivée à un taux de nicotine très bas et là je vais commander avec zéro nicotine pour pouvoir enfin me débarrasser de la cigarette, j’avais tout essayé avant mais rien n’a fonctionné, alors résultat, je ne fume plus de cigarette, je ne tousse plus, fini les angines, bronchites etc et donc je fais baisser le déficite de la sécurité sociale, alors si vous voulez diminuer un déficit laissez nous la cigarette électronique et la sécurité sociale fera beaucoup d’économie