Portugal : Une taxe de 60 centimes par millilitre de e-liquide

Le prix des e-liquides est sur le point de grimper au Portugal

Le prix des e-liquides est sur le point de grimper au Portugal

Le budget 2015 du Portugal souhaite intégrer les e-liquides dans ses nouveaux schémas de taxation. Un prélèvement fiscal de 60 centimes d’euros devrait ainsi être appliqué à chaque millilitre vendu, pouvant alors doubler le prix moyen d’un flacon. De nouvelles mesures concernent également le tabac chauffé (à l’instar de l’Iqos ou de la Ploom) et le tabac mâché (type Snus).

Les raisons invoquées par le gouvernement portugais font appel à une logique de similarité puisque ces produits “sont présentés comme des alternatives au tabacexplique le journal Publico. Il s’agit ainsi de préserver “la santé publique” du pays et d’appliquer un principe “d’équité fiscale“. Les gains devraient s’élever à 105,9 millions d’euros.

Au Portugal en 2005, 18% des causes de mortalité chez les hommes étaient attribuées au tabagisme, contre 5% pour les femmes*.

Review Author:Review Date:
  • Salvatore Sipala

    Petit à petit ces taxes vont touchés de plus en plus les pays européens .. Une honte !

    • Patricia

      Oui, c’est bien le souci, ils vont prendre ce précédent pour harmoniser.

      C’est grave ça, taxer un produit qui permet d’éviter le tabagisme, taxer le remède comme le mal. Pour l’empêcher. Mais quelle honte.
      Ce sont eux les nuisibles oui.

  • Tony Fiant

    2 raisons principales poussent à arrêter de fumer :
    La santé et l’argent.
    Avec
    cette pratique, le Portugal ramène un flacon standard de 10 ml à un
    prix quasiment double de celui d’un paquet de cigarettes.
    Un “gros” vapoteur consomme 3 à 4 ml par jour environ ce qui va lui coûter maintenant environ 4 euros par jour.
    Quant
    à la logique de cette taxe basée sur le fait que la vape est une
    “alternative” au tabac, je ne vois pas bien où est cette logique
    “d’équité fiscale” et de “santé publique”. On peut surtout y voir un
    discours contradictoire.
    Va t’on surtaxer les voitures électriques parce qu’elles sont une alternative aux moteurs thermiques ?

    • Mr Nice

      Réflexion pertinente comme d’hab’ 🙂
      Rien à ajouter de plus..

  • Remz

    Les notions de logique et d’équité du gouvernement portugais sont quand même pour le moins originales. Quel concept novateur !

  • Camé Leon

    Depuis le temps que l’on exige de taxer la malbouffe et les boissons sucrees, ils taxes les gommes à la nicotine? Car je connais quelqu’un qui carbure a la nicorette

  • Fab Jouets

    Arffffffffffn faut toujours qu’ils taxent tout ce qui rapporte à donf, Europe de daub, grrrrrrrrrrrr))

  • vapman

    il reste peut étre espoir ,

    Marine vape donc….

  • Y E S

    Je voudrais faire remarquer quelques petites choses, même si moi aussi, bien sur j’ai horreur des taxes.

    Actuellement, à 6 euros pour 10 ml, nous parlons d’un produit à 600 euros le litre… (!!!!)
    On a déjà parlé d’or noir pour le pétrole, je vous laisse imaginer les marges indécentes que font les fabricants d’eliquides…

    Si quelqu’un doit absorber cette taxe, c’est le fabricant, pas le consommateur qui achète déjà un produit à 600 euros le litre.

    Maintenant, la bonne nouvelle, le paradoxe d’être taxé contribue à faire normaliser l’utilisation des eliquides.
    Il ne faut pas imaginer que nos législateurs allaient nous ignorer si longtemps, surtout que les recettes liées au tabac baissent constamment (comme on le lit régulièrement ici).
    J’ai tendance à penser que ce serait finalement une bonne chose d’être taxés (si c’est le fabricant qui paye, un peu à la manière dont les cigaretiers absorbent la hausse des taxes en réduisant leurs marges), car une fois que l’état touchera du blé sur les liquides qu’on vapote, ils devraient nous foutre la paix…

    Et si ça ne se passe pas comme je le pense, il sera toujours temps de se mettre au DIY en grande quantité, un peu comme on peut acheter sur internet des disques durs et ne pas payer nos taxes franco-françaises pour nos artistes qui ne vendent pas leurs disques.

    • Tony Fiant

      Le probleme des taxes est qu’elles sont toujours reportées sur le consommateur final.
      Vu le prix au litre, on peut se payer facile une bouteille de Champagne Krugg 🙂

      • pianto

        ce qui ne change rien au constat que les industriels se font un blé fou sur le dos des gens qui essaient d’arrêter de fumer, avec des marges considérables.
        La première injustice est là mais quand l’état (donc nous, nos écoles, nos routes, nos hôpitaux, …) veut une part du magot, on dit que c’est une honte.
        Va comprendre…

        • Cloud vapor

          @Pianto et @Yes… Je suis fabricant de e-liquides et je ne roule pas en mercedes et je n’ai pas l’impression de “me gaver”. Ne vous trompez pas de cible ! Les “industriels” crées du P.I.B, des emplois, un renouveau industriel bien nécessaire dans notre pays… Le lobbying du tabac donne 3 milliards d’euros à la commission européenne et aux Etats pour influencer la loi, le pb est là et uniquement là.

  • Dieu Pcboost

    En exemple si ils taxent en france un jour même les bases neutres, disons pour faire son DIY, donc 60 cts le ml, 6 € les 10 ml et 60 € les 100 ml. Une base neutre de 100 ml nous reviendra à 70/80 € ! avec une taxe de la sorte au lieu de 8/10/12 € environ aux prix actuels ! ! ! 🙁

    • Toflu

      ca ne taxera que la partie nicotinee. Le VG est utilisee par toute bonne estheticienne, par l industrie, par les paysans, et le PG par les airports, donc le tout est quasi intaxable, du moins pas a un tel niveau.

      • Dieu Pcboost

        Oui tu peux acheter ta nicotine et tes bases à 0% et faire tes, mélanges avec de la nicotine à part comme cela tu es pas taxé, Toutes les VG/PG tu trouves aussi en pharmacie au litre sans nicotine, oui c’est utilisé un peu de partout aussi les VG/PG.