Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : Pipeline Pro 3 par Dicodes

Test : Pipeline Pro 3 par Dicodes

Troisième version du toujours très fameux Pipeline Pro fabriqué en Allemagne, le Pro 3 se met au goût du jour avec 60 watts en conservant tout ce qui lui offre une suprématie encore sans conteste. Retour sur un futur.

Pipeline Pro 3 (Dicodes)

Pipeline Pro 3 (Dicodes)

Juillet 2015, il y a un plus d’un an, je testais avec une certaine défiance la version Pipeline Pro 2 à qui j’attribuais un assez rare 5/5, en me surprenant moi-même d’un agréable retour vers un mod “tube”, alors que je ne me servais presque exclusivement que de box.

La saga Pipeline Pro

pipeline-pro-3-22Les vapoteurs qui s’intéressent un peu à la question déplorent sa puissance limitée mais aussi, et plus justement, son tarif élevé pour un tube.

Cette évolution du Pipeline Pro arrive sur un marché encore dominé par les box mods et leurs puissances démultipliées, parfois sans raison aucune, sauf celles d’afficher la plus grosse sur le papier. Et nouveauté dans le nouvel eldorado asiatique, les tarifs se sont envolés et il n’est pas rare de constater que le palier des 150-200 euros est souvent approché et parfois franchi. J’en ai testé un certain nombre croyez-moi, tout en me demandant où allaient au final ces 200 euros, en tous cas pas dans la qualité de fabrication, ni encore moins dans la longévité. L’unique tube, qui trône encore avec les box mod encore utilisés, reste à ce jour ce Pipeline Pro 2. La taille du Provari P3 a eu raison de lui.

Si vous ajoutez à cela un contrôle de température efficace et un encombrement toujours aussi appréciable en 18650, vous avez le postulat de départ du test que je vous propose ici, à savoir celui du Pipeline Pro 3, dont on ne peut pas dire qu’il se démarque franchement des versions précédentes. Mais à quoi bon si l’engin est toujours aussi bon ? Ceci est un constat lié à mes usages nombreux et variés.

Comparable à ses prédécesseurs

pipeline-pro-3-20La première sensation est qu’il est à 95% comparable à ses prédécesseurs Pro 2 et Pro 2+. C’est un peu notre “Golf de la vapote”.

J’ai donc en main ce tube germanique qui pour moi reste encore dans le haut de gamme de la production mondiale des mods électroniques. La finition est exceptionnelle et n’a d’équivalent nulle par ailleurs.

Ce Pro 3 m’a d’abord surpris par son ergonomie pour un gabarit acceptable pour un tube. En revanche, j’ai une franche déception liée à l’emballage qui ne traduit rien de cet aspect haut de gamme. Et cela continue avec l’amère constatation qu’aucun mode d’emploi, même résumé, ne vient égayer ce triste et pauvre emballage. Ne serait-il pas possible d’inclure à minima un schéma du menu et de ses déclinaisons ? Un effort serait le bienvenu ne serait-ce que pour des règles élémentaires de commercialisation.

pipeline-pro-3-5J’avais en horreur les mods électroniques avec un seul bouton de réglage mais le Provari P3 puis le Pro 2 ont dévoilé leur alchimie et je l’accepte désormais plutôt bien, même si il faut avouer que c’est quand même largement moins intuitif. Ceci étant dit, il en va de la robustesse de l’engin qui selon mes usages personnels donne un objet presque indestructible, y compris quand il tombe dans l’eau un bref moment. Pour la petite histoire, il s’est tiré sans encombre d’une chute au fond des WC.

L’examen préliminaire de ce Pro 3 ne révèle rien de bien extraordinaire, ni rien de franchement nouveau, mais il reste que son gabarit et sa sublime qualité de fabrication sont bluffantes. Il reste selon moi en cette fin d’année 2016 le mieux fabriqué parmi la production mondiale.

Des qualités intrinsèques et une puce de tout premier ordre

pipeline-pro-3-14Parlons tout d’abord de sa puissance maximale de 60 watts. Le Pro 3 limite la puissance à ce niveau, ce qui de nos jours pourrait paraître dérisoire pour certains, mais qui pour ma part est très cohérent pour 92 % de mes usages et probablement celui de nombreux vapoteurs. Le seul petit bémol à cette limitation est peut-être à apporter lors de l’utilisation du réglage de température où je me suis moi-même surpris à devoir parfois utiliser plus de 40 W, mais entre nous c’est très ponctuel et peu engageant quant aux chaleurs excessives dégagées. Quoi qu’il en soit, la puissance de 60 W de ce Pipeline Pro 3 a largement suffi à mes expériences variées de ce contrôle de température.

En dehors de ce réglage via contrôle de la température, cette puissance de 60 W est largement suffisante, y compris pour des résistances d’environ 0,5 ohm qui sont devenues majoritaires. À cet instant, je vape avec un Taifun GT III associé à une résistance détectée à 0,75 ohm. La puissance qui me va bien est aux alentours de 12,5/13,5 W, en utilisant le mode boost réglage 2 ou simplement le mode Power. La vape est équilibrée et le Pro 3 ne chauffe jamais.

Le Pro 3 vous informera de la tension classique de votre accu au repos, mais aussi de la tension sous charge de l’atomiseur utilisé. Une trop grande différence entre les deux valeurs vous informera que l’accu est fatigué ou que la connexion est à vérifier. Ce qui est un gage de sécurité appréciable en ces temps d’explosion de batteries de plus en plus fréquentes.

pipeline-pro-3-16En ce qui concerne les mensurations du Pipeline Pro 3, vous pourrez remarquer une légère augmentation de sa taille car le top cap très légèrement plus haut que le Pipeline Pro 2. Rappelons ici qu’il intègre comme le Pro 2+ un pin sur ressort qui s’adaptera à tous vos atomiseurs ; ce qui rendra flush tout vos set-ups. C’était d’ailleurs la seule critique que je faisais au Pro 2 et qui m’avait également agacé lors de la sortie du Pro 2+. Ceci étant dit, il reste un des mods tube électroniques les plus ergonomiques de par sa taille et sa compacité. Il peut vous réconcilier avec les tubes car c’est la grande différence qui les séparent avec les box devenues très populaires.

Ce Pro 3 n’innove pas vraiment mais cette compacité est franchement remarquable. Il s’impose devant mes box, y compris les Pro 9 et Pro 8 que je trouve largement en deçà en terme de qualité de fabrication.

Un mod « premium »

pipeline-pro-3-23Les matériaux du Pipeline Pro 3 sont aussi beaucoup plus nobles que la majorité de la production mondiale et sa finition extérieure est parfaite, en particulier pour les pas de vis.

Côté Fire, pas de chichi tout est parfaitement contrôlé. Ce switch est en métal et non rétroéclairé mais cette version Pro 3 apporte une légère modification avec ce bouton d’activation qui ressort un peu plus du fuselage, ce qui améliore d’autant sa manipulation à l’aveugle, et qui empêche aussi son roulement sur surface plane.

Esthétiquement très classique donc, d’une compacité sans égale dans les mods électroniques et d’une finition parfaite, ce Pipeline Pro 3 n’évolue que très peu mais conserve sa suprématie en terme de qualité de fabrication et personne ne semble d’ailleurs vouloir se frotter à ce type de production.

Revue technique

Les caractéristiques principales sont les suivantes :

  • Puissance de 5 à 60 watts
  • Plot de connexion ajustable monté sur ressort
  • Tension de sortie maximale de 12 V
  • Courant de sortie de 20 A (15 A pour le Pro 2)
  • Écran OLED
  • Contrôle de température (possible avec différents fils résistifs)
  • Calibrage manuel ou automatique
  • Choix du coefficient de température du fil résistif
  • Mode Heat protection
  • Mode Power Boost
  • Mode Bypass (non régulé mais protégé électroniquement contre les surcharges)
  • Réglage possible de la tension de coupure de l’accu de 2,5 à 3 V
  • Mesure de la résistance
  • Affichage de la tension de l’accu sous charge d’atomiseur
  • Luminosité de l’écran réglable
  • Réglage et affichage de la vélocité de défilement du menu
  • Réglage de la mise en veille
  • Paramétrage du nombre de clics d’activation (0-5)
  • Menu d’information
  • Plage de résistance de l’atomiseur supportée : de 0,05 à 5 ohms
  • Plage de résistance de l’atomiseur supportée à 60 W : de 0,17 à 2,1 ohms
  • Protection d’inversion de polarité
  • Protection de surchauffe
  • Numéro de série unique / 0002 pour le test (quel honneur)
  • Garantie 2 ans de l’électronique
  • Design par Thomas Wilms
  • Fabriqué en Allemagne par Dicodes
  • Fonction boost au démarrage suivant 10 réglages différents de durée/intensité
  • Un switch métallique non rétro éclairé
  • Information écran de l’impédance de la résistance, de la charge de l’accu, de la puissance choisie et de tension réelle de l’accu
  • Défilement des menus par clics successifs
  • Vitesse de défilement des animations réglables
  • Désactivation du switch par choix du menu “Switch OFF” sur l’écran
  • Connexion : 510
  • Matériau : Acier inoxydable 1.4305
  • Diamètre : 22 mm
  • Hauteur : 106 mm (2 mm de plus que le Pro 2)
  • Poids : 122 g
  • Option de batterie : 18650
  • Design : métal poli
  • Bottom cap avec connexion par ressort (servant de verrouillage pour l’accu)
  • Pin fixe
  • Step down technology permettant une puissance délivrée inférieure à celle de l’accu

Pin de connexion ajustable, contrôle de température de haute précision

pipeline-pro-3-9Les filetages sont d’excellente qualité et permettent un assemblage des pièces sans aucun bruit de quincaille. Pour ce qui est de l’écran d’informations, on retrouve logiquement un éclairage OLED très clair et lisible, dont la luminosité peut être réglée selon vos souhaits.

Bien évidemment le mode gaucher est prévu et assez simple à trouver sous réserve que vous ayez téléchargé le fameux mode d’emploi. Un ou deux clics pour arriver sur le menu, se positionner sur le menu « Extend funct », cliquez une fois le chiffre passé en blanc, puis attendre la seconde animation « System menu » et cliquez avant la fin du défilement du panneau blanc et puis encore 10 clics pour arriver sur le sous menu « Display dir » puis attendre que la lettre devienne blanche pour cliquer sur L pour Left…

pipeline-pro-3-25L’important dans cette affaire de menu toujours non intuitif au départ, est qu’il faut attendre que la valeur se pare d’un fond blanc pour pourvoir accéder aux réglages. Si vous n’attendez pas, votre clic vous fait passer au menu suivant et vous êtes bon pour un autre tour. Inversement, si vous restez un peu trop longtemps sur une valeur qui ne vous intéresse pas et qu’elle se blanchit, prenez garde à ne pas la dérégler par inadvertance. Vous devrez alors attendre que l’écran se coupe et vous serez ensuite obligés de tout recommencer au départ du menu « Extend funct ».

L’autre modification à faire assez vite au début, est de modifier le « Menu on click » sur 2, en effet un clic court active le menu et un clic long permet la vape. Or, pour ma part, je me suis parfois surpris à ne pas pouvoir vaper étant entré par mégarde dans le menu. C’est pénible et j’ai donc décidé de modifier l’accès au menu, non plus par un seul clic, mais par deux clics successifs.

J’avoue ne pas franchement apprécier ces commandes par un seul bouton, car il faut bien le dire, c’est vite usant. Mais il faut bien reconnaître aussi que passer l’excitation de la découverte et de l’exploration des différentes options, on ne va pas si souvent que cela dans ce maudit menu.

Le plus important reste tout de même la qualité de vape offerte. Cette puce assure vraiment une vape de qualité supérieure, qui vous montrera l’écart qu’il peut y avoir entre les bons et les mauvais produits. Je m’adresse à tous ceux qui n’ont pas encore investi lourdement, je vous promets qu’à l’usage la vape est d’un confort, d’une densité, d’une épaisseur dont on ne peut s’apercevoir qu’en l’ayant expérimentée. L’écart il est vrai, s’est vraiment resserré entre les différentes gammes de matériel, et je pense ici notamment à Joyetech ou Innokin par exemple, qui proposent aujourd’hui d’excellents produits mais ce Pipeline offre un ensemble quasi-parfaite entre qualité de vape, qualité de fabrication et durabilité désormais prouvées.

La connexion confirme un plot positif ajustable et monté sur ressort

pipeline-pro-3-8C’était le gros point en retrait du Pro 2 qui a été très/trop rapidement corrigé par le Pro 2 plus. C’est assez énervant pour les possesseurs de Pro 2. Mais le fait est que ce Pro 3 conserve cette technique et c’est peut être la cause de l’augmentation de la taille de 2 mm de ce Pro 3 ( ?).

Un menu électronique rébarbatif mais très complet

pipeline-pro-3-9Sans le mode d’emploi, vous n’y arriverez pas, ou du moins très difficilement. Cependant, ce mode d’emploi a le grand mérite d’être court et très clair. Il est complet pour ce qui concerne le mode contrôle de température.

Après la mise en place de votre accu avec précaution, car la carte n’est pas protégée à l’intérieur, il est prêt à fonctionner et le tout sans avoir à le déverrouiller, ce que je trouve relativement confortable.

Pour débuter, vous verrez que vous aurez accès au menu simple dans lequel vous vous baladez par un simple clic. Le premier clic vous donne accès au réglage des watts, un second vous permettra de les baisser, le troisième vous indiquera votre résistance, le quatrième vous indiquera la tension de votre accu, le cinquième vous permettra de sélectionner un des cinq modes dont les modes température, Power et Power boost qui sont à mon sens les trois modes principaux. Le sixième vous permettra de désactiver le Fire et enfin le septième vous donnera accès au monde magique des réglages étendus. J’apprécie le mode Boost qui réveille ultra rapidement votre résistance en particulier si vous vapez avec du Clapton coil.

Étrangement, le menu étendu est l’un des plus clairs, mais révèle quelques incohérences en particulier le réglage du mode Boost qui se fait toujours dans le sous-menu température. Bizarre, car cela ne concerne en rien l’utilisation du mode température. Bref.

Je ne vais pas développer tous les menus mais seulement celui lié au contrôle de la température via le mode « Temp menu ». Les deux autres menus System et Info regroupent tout ce que vous pouvez paramétrer sur votre Pro 3. À toutes fins utiles, il y a un compteur de temps et de cycle non réinitialisables qui permettront à tout acheteur d’occasion de constater la véritable utilisation que le vendeur en a pu faire auparavant.

Focus sur le contrôle de la température

pipeline-pro-3-3Le Pipeline Pro 3 propose un contrôle de la  température de la résistance paramétrable pour plusieurs fils résistifs, sous réserve de connaitre leur coefficient de température.

J’ai désormais plus de recul sur ces réglages via contrôle de température et je peux vous confirmer que celui du Pro 3 est très abouti, au sens où l’on trouve enfin un mode d’emploi explicatif. Ce mode d’emploi décline les principaux coefficients de chauffe, des métaux utilisés et devant la grande variabilité de ces coefficients, je comprends mieux les distinctions entre le nickel et le titane, qui n’ont par exemple pas loin de 100°C d’écart pour ce coefficient. Le Kanthal est toujours exclu.

Vous trouverez aussi les infos bien mises en avant sur la nécessaire calibration à température ambiante des résistances avant la première utilisation.

pipeline-pro-3-2

Pour faire simple, il vous faudra vérifier que l’autocalibrage est désactivé dans le menu étendu et le sous menu System. Ensuite, il faut rentrer la valeur de coefficient de température du métal que vous avez choisi, par exemple 320°C pour le fil Dicodes en Nife, 620°C pour le nickel ou encore 520°C pour le titane, qui sont les plus fréquents à ce jour. Ce réglage se fait via le menu étendu, le sous menu Température et les deux premiers réglages Temp Cof pour monter ou descendre les valeurs.

Ensuite, vous montez votre résistance adéquate et sélectionnez le menu Temp ctr qui ouvrira les réglages des degrés de votre résistance. Ensuite vous devrez donc la calibrer en passant la case Calibr Init qui fait partie du menu simple dans le mode Temp. Vous devrez cliquer sur les trois étapes de cette calibration que sont Init/confirm et process. Et voilà c’est fait.

pipeline-pro-3-20Le tout bien sûr, doit être fait à température ambiante pré-réglée à 20°C. Reste que le choix de la température de chauffe idéale demeure encore un mystère pour moi. Ici avec du nickel je tourne par exemple aux alentours de 250°C pour avoir une vape à mon goût.

Pour ce qui est de la charge restante, vous aurez une triple information que sont celles du logo, de la batterie assez imprécise et inutile, et la tension restante de l’accu juste à coté qui, elle, remplit son rôle. Vous pourrez de plus connaitre la tension en charge en navigant dans le menu.

À l’usage, ce contrôle de température m’a largement convaincu et surtout le mode d’emploi fait bien comprendre l’importance de la calibration préalable. Sans cette calibration, le réglage de température est totalement inutilisable.

Pour le reste des réglages, ils ont tous une utilité liée à la meilleure utilisation et l’adaptation de ce Pipeline Pro 3 à vos besoins personnels.

pipeline-pro-3-17Pour finir, j’ai compris une chose très pratique qui n’est pas forcément claire dans le mode d’emploi. En effet, dans le menu accessible par simple clic, je ne comprenais pas pourquoi il ne débutait jamais au même endroit et pourquoi les chiffres devenaient blanc alors que l’on ne pouvait pas les modifier. En fait, lorsque vous naviguez dans ce menu, et que par exemple vous lisez la charge de votre accu et la charge sous tension, et que ces chiffres deviennent blancs, cela implique qu’à la prochaine sélection le menu déroulant commencera à ce stade et non ailleurs. En clair, il reprend là où vous l’avez quitté, sous réserve d’avoir attendu le fond blanc. Une fois enregistré, c’est bien pratique…

En résumé

Points positifs :

  • Image de marque totalement méritée
  • Connexion positive ajustable et montée sur ressort
  • Contrôle de température très abouti et explicatif
  • Compacité remarquable en 18650/tube
  • Puce/microprocesseur haut de gamme offrant une vape dense et constante
  • Design sobre et élégant
  • Fire légèrement plus ressorti
  • Consommation raisonnable et choix de la tension de coupure de l’accu
  • Finition irréprochable et écran OLED parfaitement lisible
  • Mode gaucher
  • Usage ultra performant et parfaitement sécurisé
  • Poids tout à fait raisonnable
  • Logo classe et discret

Points négatifs :

  • Très peu d’évolution pour cette version III
  • Mode d’emploi nécessitant d’être téléchargé sinon aucune explication
  • Revêtement/finition un poil trop lisse
  • Accès et réglage du menu par un seul bouton
  • Menu non intuitif au démarrage
  • Écran vertical et petit
  • Prix

 Conclusion

Note de 5/5. Même si ce Pipeline Pro 3 reste sur ses acquis et ne bouleverse en rien la tendance actuelle, il sait rester une valeur sûre. Ceux qui ne sont pas encore équipés en matériel sérieux auront la chance de pouvoir compter sur ce Pipeline Pro 3 qui, je vous le certifie, restera un fidèle compagnon pour une vape sereine et sécurisée. Entre nous, c’est le seul, avec mon ancien Provari P3, qui n’ait pas bougé d’un pouce même avec un usage intensif.

Pour ceux qui comme moi se sont laissés bercer par les sirènes des box mods, essayez ce Pro 3 pendant deux jours et je vous promets que vos box resterons à quai la plupart du temps.

Je vais sans doute lire pas mal de critiques liées à cette absence de nouveautés, mais qui se plaindrait à ce jour de garder une formule gagnante ? J’ai beau tester 1001 trucs ce (vieux) tube de Pipeline reste un must que personne n’ose plus venir concurrencer.

A ce tarif élevé mais justifiable, ce Pipeline Pro 3 européen continue de mettre une trempe aux Américains et aux Chinois, ce n’est pas pour me déplaire. Il est aussi vrai que si vous possédez déjà un Pro 2+, il vous sera évidemment superfétatoire.

Le Pipeline Pro 3 en images

Name of Reviewed Item: Pipeline Pro 3 Rating Value: 5 Review Author:Review Date: