Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Philippe Presles réagit face aux récentes décisions européennes

Philippe Presles réagit face aux récentes décisions européennes

Le texte de la directive tabac a été amendé à l’automne dernier par les eurodéputés afin que la cigarette électronique soit considérée comme un produit d’usage courant. Mais il y a quelques jours, après que le parlement ait voté le texte définitif, la commission européenne a de nouveau amendé le texte, qui fait désormais de la cigarette électronique un produit du tabac.

Manque de courage de la part des pouvoirs publics

Philippe Presles, médecin tabacologue, défend les bienfaits de la cigarette électronique pour les fumeurs

Philippe Presles, médecin tabacologue, défend les bienfaits de la cigarette électronique pour les fumeurs.

Le docteur Philippe Presles a été surpris et déçu de ce vote et il s’agit pour lui d’un manque de courage flagrant de la part des pouvoirs publics. Selon lui une erreur avait déjà été commise quand on avait banni le snus (tabac oral) suédois en 1992, produit qui représentait pourtant une alternative beaucoup moins nocive que la cigarette traditionnelle.

Pourtant les études actuelles tendent à véritablement prouver que l’e-cigarette est une aide très efficace au sevrage tabagique selon le docteur Presles. Et même si évidemment elle ne permet pas à tous ceux qui l’essaient de stopper complètement leur consommation de cigarettes, elle favorise au moins sa diminution pour une grande partie. En France, en novembre 2013, on estimait 1,5 million de personnes le nombre de fumeurs ou ex-fumeurs adeptes de la cigarette électronique, dont 600 000 totalement sevrés ! Des chiffres précisés récemment par l’enquête de l’OFDT.

Philippe Presles encourage donc les vapoteurs à soutenir la pétition de l’AIDUCE, à l’initiative de “l’Initiative Européenne pour le libre vapotage”. Si 1 million de citoyens sont amenés à la signer, il serait possible de présenter à la Commission une proposition législative.

Les vapoteurs de l’Union Européenne vont peut-être une nouvelle fois contribuer à sauver la cigarette électronique…pour un certain temps.

Mise à jour 11h31: Comme le soulignent plus bas dans les commentaires Jacques Le Houezec et Ludociv Gruszecki, il est important de préciser que l’EFVI est une initiative citoyenne et non une pétition, et que l’association AIDUCE qui la soutient n’en est pas à l’origine.


Initiative citoyenne européenne

Important : Il ne s’agit pas d’une énième pétition mais d’une réelle participation politique à l’avenir de la cigarette électronique en Europe.

Munissez-vous de votre carte nationale d’identité pour défendre votre liberté de vapoter et participez directement au développement de la politique européenne au sujet des cigarettes électroniques. Un million de signatures doivent être récoltées avant le 25 novembre 2014, et atteindre un quota minimum dans sept états membres : http://www.efvi.eu/index.fr.html


Source : http://www.e-sante.fr/cigarette-electronique-parlement-europeen-vote-contre-vapoteurs/blog/471

Review Author:Review Date:
  • Jacques Le Houezec

    Il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’une Initiative Citoyenne Européenne, et il y a une page française ici http://efvi-france.com/

  • Et c’est pas l’Aiduce qui en est le point de départ, l’Aiduce ne fait que soutenir cette initiative, qui je le rappel, ne peut être que lancé que par un citoyen et non une association ou entreprise 😉