Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Pas d’effet passerelle ni d’utilisation régulière de l’e-cigarette chez les ados britanniques

Pas d’effet passerelle ni d’utilisation régulière de l’e-cigarette chez les ados britanniques

Une étude britannique à paraître montre que les jeunes adolescents outre-Manche ne sont pas des utilisateurs réguliers de la cigarette électronique et les données recueillies ne montrent aucun “effet passerelle” vers le tabagisme.

La prévalence du tabagisme continue à diminuer alors que l’expérimentation de l’e-cigarette progresse

uk-2
Une nouvelle étude portant sur la cigarette électronique a été présentée vendredi dernier à l’occasion de la conférence britannique sur la nicotine et le sevrage tabagique (UK Nicotine and Smoking Cessation Conference), et elle doit paraître prochainement dans la revue Nicotine and Tobacco Research. Cette étude révèle que les enfants de 11 à 16 ans qui n’ont jamais fumé ne vapotent pas régulièrement.

Les enquêteurs se sont intéressés à 1 205 enfants âgés de 11 à 16 ans. 12% d’entre eux ont indiqué avoir déjà essayé une cigarette électronique, moins de deux pour cent ont affirmé vapoter au moins deux fois par mois, et seulement une dizaine d’enfants, moins de un pour cent, ont déclaré se servir d’un vaporisateur personnel plus de 2 fois par semaine.

Le Centre de recherche Britannique contre le cancer étudie les comportement des jeunes vis à vis du tabac depuis 1999, et c’est la première fois en août et en septembre 2014 que ses équipes ont inclut la cigarette électronique dans le questionnaire de recherche. Au Royaume-Uni, on estime qu’il y a 10 millions de fumeurs pour environ 2,6 millions de vapoteurs.

Le professeur Linda Bauld explique que les jeunes essaient l’e-cigarette, mais que cette expérimentation ne se transforme pas en utilisation quotidienne. Alison Cox, directrice de la prévention du cancer au Centre de recherche Britannique contre le cancer constate que “les données de l’enquête ne suggèrent pas que le vaporisateur soit une porte d’entrée vers le tabagisme” et elle ajoute que “ la prévalence du tabagisme continue à diminuer chez les plus jeunes, tandis que l’utilisation de la cigarette électronique continue de croître.”

 

 

Review Author:Review Date: