Test : Ocular 80W – Joyetech

Joyetech dévoile une box nouvelle génération puisque l’Ocular 80W permet, en plus de vapoter, d’écouter de la musique ou de regarder des photos. Que vaut-elle vraiment ?

Design sexy mais écran tactile peu performant

Même si elle est plus imposante (30,5 mm de large) que des box classique de puissance équivalente, la prise en main de l’Ocular est très bonne grâce à ses bords arrondis. Son poids est également plus élevé (229 g), mais reste honnête puisque la batterie de 5000 mAh est intégrée.

En façade, on ne trouve que le switch, le port mini-USB est bien sûr situé sur la tranche opposée. Le pin 510 est logiquement sur le dessus et dessous on a la prise mini jack pour brancher des écouteurs, ce qui n’est pas forcément l’emplacement le plus pratique puisqu’une fois la prise insérée, il faut coucher la box.

L’écran tactile est situé sur le côté. Avec 1,68 pouce (4,27 cm) de diagonale, il n’est pas immense et donnera du fil à retordre aux vapoteurs à gros doigts, notamment pour appuyer sur les petits symboles. Il faut bien penser à le verrouiller en appuyant sur le symbole en forme de cadenas, au risque d’avoir des surprises. On s’expose notamment à des dry hits en mettant la puissance au maximum par inadvertance, ce qui m’est arrivé plusieurs fois.

Forcément, cet écran tactile entre en compétition avec ceux de nos smartphones. Et la comparaison n’est pas flatteuse pour l’Ocular. On déplore aussi un manque de réactivité et sa résolution n’est pas non plus exceptionnelle.

Revue technique

Caractéristiques techniques de l’Ocular

  • Dimensions : 30,5 x 43 x 86 mm
  • Poids : 229 g
  • Écran : tactile de 1,68 pouce (4,27 cm) TFT/CTP (Capacity Touch Panel) couleur
  • Résolution de l’écran : 320 x 240 dpi
  • Modes de vape : VW/Bypass/VT (Ni, Ti, SS316)/TCR
  • Puissance : de 1 à 80 W
  • Plage de résistance : de 0,05 à 1,5 ohm en mode VT/TCR ; de 0,1 à 3,5 ohms en mode VW/Bypass
  • Plage de température : de 100 à 315°C
  • Mémoire interne : 2 Go
  • Autonomie de la batterie : 5000 mAh
  • Connexion 510 stainless steel
  • Recharge et upgrade par USB
  • Prise jack 3,5 mm
  • Coloris : argent, noir ou gris

Le pack de l’Ocular comprend :

  • Une box Ocular 80W Joyetech
  • Un câble micro USB
  • Une notice
  • Une carte de garantie

Vaper ou écouter de la musique, il faut choisir

Les mises à jour de la box et le transfert des photos et de la musique se font via le logiciel de Joyetech. Cette Ocular permet de stocker une centaine de photos de petits formats (240 x 320 pixels) en format jpeg. La manipulation est un peu fastidieuse puisqu’il faut les télécharger une par une. En cliquant sur l’onglet Music, on peut stocker et lire une cinquantaine de fichiers uniquement en format mp3. Le transfert est long et encore fastidieux. Il faut renommer chaque fichier d’un mot de douze caractères maximum, ce qui est demande de l’imagination pour certains titres. Pendant le transfert, il est malheureusement impossible de vaper pour passer le temps.

D’origine, Joyetech a stocké cinq morceaux de musique classique type La Lettre à Élise ou des valses viennoises. On peut passer d’un morceau à l’autre en cliquant sur les pictogrammes à droite et à gauche. Le volume se varie avec les boutons  “+” et “-“. Par contre, dès qu’on vape, l’Ocular rebascule en mode vape et coupe la musique. Il faut repartir sur le mode Music pour reprendre le morceau. On ne peut pas faire les deux à la fois, ce qui limite considérablement l’intérêt et gadgétise la fonction. C’est la même chose pour le mode Photos. Peut-être que des updates du firmware viendront corriger ce défaut.

La fonction podomètre permet de compter les pas que vous effectués. Encore un gadget, de plus pas très précis, puisque sans bouger de ma chaise, l’Ocular a compté 25 pas en une heure.

Au départ, on est un peu perdu dans la navigation via l’écran tactile, mais avec un peu d’entrainement on s’y fait vite. On accède aux réglages en glissant deux fois le doigt vers le bas. On peut y activer le mode Wireless qui permet de connecter la box à l’application smartphone. Dans Vapor, on active le mode Stealth (furtif). Time set permet de régler la date et l’heure. Et Display permet de régler la brillance, de sélectionner un économiseur d’écran (photo ou horloge) et un fond d’écran. La dernière ligne (Reset) permet de réinitialiser la box. Attention à prendre en compte le fait que l’Ocular consomme plus de batterie quand la connexion Bluetooth est ouverte.

Au niveau de la vape, après tout, c’est surtout pour ça qu’elle est utile. On accède aux réglages en cliquant sur le symbole “Vape”. La réactivité est assez bonne. En mode Power, on varie la puissance en appuyant sur les boutons “+” et “-“. Ça aurait été sympa de pouvoir la varier en glissant le doigt sur le graphique rouge. En cliquant sur “Puff”, on obtient le nombre de bouffées. Pour revenir au menu “Vape”, il faut glisser de haut en bas. Pour changer de mode, on slide vers la gauche ou la droite.

En mode VT (contrôle de température), on peut varier par défaut la température avec “+” et “-“. Pour varier la puissance, il faut cliquer sur le symbole “W”. La résistance se verrouille en appuyant sur le symbole “Ω”.  Les réglages sont assez intuitifs. 

Le mode TCR reprend le même principe que le mode VT. On entre le TCR simplement en cliquant dessus puis en entrant le coefficient de chauffe désiré. C’est là un vrai plus par rapport aux box non dotée d’un écran tactile.

Switch problématique, mais programmation de vape sympathique

Sur le modèle testé, le switch est un des gros points négatifs, puisqu’il peut rester enfoncé après l’appui, c’est arrivé plusieurs fois lors du test. En outre, l’Ocular ne répond pas toujours quand on appuie sur ce dernier, il faut alors s’y reprendre à plusieurs fois. Le reste de la finition est malgré tout sans reproche.

En activant le mode Wireless dans Settings, on peut relier l’Ocular à son smartphone via l’application Joyetech disponible sur Android et iOS. Dès lors, on peut piloter la box de son téléphone. On peut changer le mode de vape, la température, verrouiller ou déverrouiller l’écran, varier le volume du son ou la luminosité de l’écran. Elle compte aussi le nombre de bouffées par jour, calcule la quantité de e-liquide consommé (approximativement), le nombre de cigarettes évité. Elle propose aussi des tableaux récapitulatifs sur un mois, un an. Cette appli pose plusieurs problèmes, et de taille, elle connaît pas mal de problème de synchronisation, ce qui fausse les statistiques. De plus, le mode Wireless fait plus consommer la batterie et on ne vape pas toujours à proximité de son smartphone.

Machine à gaz

On peut s’interroger sur ce genre de produits et l’évolution technique des box vue par Joyetech. Sur le papier, les possibilités sont sympathiques, mais à l’usage, la plupart sont inefficaces. De plus, étant donné que toutes ces nouvelles fonctions sont déjà présentes sur les smartphones qui ne nous quittent pas, et qu’ils sont bien plus performants concernant la taille de mémoire, la résolution et la réactivité de l’écran, le transfert de fichiers, on a de quoi être dubitatif sur ce genre de produit, d’autant que le fondamental, c’est à dire la vape n’est pas améliorée, au contraire.

Reste la partie Statistiques qui peut intéresser les vapoteurs qui souhaitent scruter l’évolution de leur vape. Pourquoi pas, quand elle fonctionne bien. Joyetech ferait mieux de se concentrer sur la qualité de ses produits. Ici, le bouton fire possède un défaut de connectique auquel Joyetech ne nous avait plus habitué depuis longtemps. Le développement de résistances de nouveaux types pourrait être aussi un axe de développement plus pertinent.

En résumé

Points positifs :

  • Bonne prise en main
  • Ergonomie de la navigation via l’écran tactile
  • Très bonne autonomie
  • Chipset performant
  • Statistiques de vape via l’application smartphone

Points négatifs :

  • Manque de réactivité de l’écran tactile
  • Temps de latence après fire
  • Bouton fire capricieux
  • Dry hits quand on varie la puissance involontairement sur l’écran tactile
  • Inutilité de certaines fonctions

Conclusion

Note : 2,5/5. Cette Ocular de Joyetech laisse dubitatif. Les nouvelles fonctionnalités ne convainquent pas. L’écran tactile est largement perfectible, le podomètre est inutile, les fonctions photos et musique peu ergonomiques. Et surtout le bouton fire est défaillant sur le modèle que nous avons en main. Reste la navigation tactile dans le menu Vape qui est un point positif, bien que ralentie par le manque de précision et de réactivité de l’écran. Espérons que les futures mises à jour du firmware corrige quelques défauts. Mais pour le moment, l’Ocular est un produit assez cher qui s’éparpille. Elle obtient la moyenne en se concentrant majoritairement sur des critères de vape.

Name of Reviewed Item: Ocular 80W Rating Value: 3 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/01/Ocular_Joyetech-une.jpg Review Author:Review Date:
  • Yves Kanyo

    Aucun intérêt…

  • Jeef De Bordeaux Gomichaud

    Si c’est comme sur la Tesla Touch 150W ont y perd même sur la vap’, je le sais je me suis fait avoir ! Les réglages de watts se font de 1 en 1, hors sur n’importe quel box électronique classique ont à un précisions au 10eme de watts, 21,5 Watts par exemple ! Impossible sur la Tesla Touch c’est 21 ou 22W ! J’ai cru que je gagnerai en fonction, en fait ont en perd! Donc deux Tactiles à éviter oculus et Tesla Touch !

  • vapoton

    ça va pas être facile d’ expliquer aux gendarmes que : non, je ne téléphone pas en conduisant, je vape …