Nitrosamines et aldéhydes : Nouvelle étude sur les e-liquides aux extraits naturels de tabac

Le cardiologue Konstantinos Farsalinos commente les résultats d’une étude qu’il a menée sur des e-liquides traditionnels et certains contenant des extraits naturels de tabac. Son but était d’analyser et de comparer, entre eux et avec le tabac, les concentrations de toxines spécifiques au tabac. Voici la traduction de ses propos.

Qu’elles utilisent des e-liquides aux extraits naturels de tabac ou non, les e-cigarettes sont bien plus sûres que les cigarettes de tabac

— début de la traduction — Une nouvelle étude publiée [1] par notre équipe dans le International Journal of Environmental Research and Public Health a analysé des e-liquides pour détecter la présence de toxines du tabac. En outre, l’exactitude de l’étiquetage de la nicotine fut évaluée.

Niveau d'aldéhydes détectés dans les e-liquides standards et ceux utilisant des extraits naturels de tabac.

Niveau d’aldéhydes détectés dans les e-liquides standards et ceux utilisant des extraits naturels de tabac.

L’étude est novatrice dans le sens où pour la première fois, nous avons testé des liquides aromatisés goût tabac en vue de détecter la présence de phénols et de nitrates (toxines connues pour être présentes dans la fumée de tabac), ainsi que de nitrosamines. Qui plus est, nous avons testé un groupe spécifique d’e-liquides (extraits naturels de tabac), fabriqués à partir de feuilles de tabac séchées pour en extraire les arômes. C’est la première fois que de tels liquides sont spécifiquement testés.

Concentration de nitrosamines spécifiques au tabac dans des e-liquides standards et des e-liquides utilisant des extraits naturels de tabac.

Concentration de nitrosamines spécifiques au tabac dans des e-liquides standards et des e-liquides utilisant des extraits naturels de tabac.

Les nitrosamines spécifiques du tabac (TSNAs) étaient présentes dans tous les échantillons à des niveaux de ng/ml. Les nitrates sont présents presque exclusivement dans les liquides aux extraits naturels de tabac. L’acétaldéhyde est principalement présent dans les liquides conventionnels et du formaldéhyde a été détecté dans presque tous les liquides à l’état de traces. Les phénols étaient présents en quantités infimes, principalement dans les liquides aux extraits naturels de tabac.

Nitrosamines, nitrates et phénols : Ordres de magnitude entre le tabac et les e-liquides testés.

Nitrosamines, nitrates et phénols : Ordres de magnitude entre le tabac et les e-liquides testés.

L’étude a confirmé que ces toxines étaient en quantité bien inférieure dans les e-liquides que dans les produits du tabac. De manière caractéristique, le taux de nitrosamines était 146-1447 fois plus faible dans les e-liquides que dans le tabac (dans 1 ml de liquide contre 1 gramme de tabac), alors que les nitrates étaient en quantité 1360 fois plus faibles.

Les liquides extraits de feuilles de tabac séchées contenaient des niveaux légèrement plus élevés de toxines du tabac par rapport aux e-liquides conventionnels mais leurs niveaux étaient encore nettement moins élevés que dans le tabac. Concernant la différence entre les taux de nicotine affichés sur les flacons et les valeurs exactes mesurées, l’écart moyen était d’environ 10% tous types de liquide confondus, avec un écart maximal de l’ordre de 22.1%.

De manière intéressante, aucune différence entre les taux affichés de nicotine sur les étiquettes des flacons des liquides conventionnels et ceux aux extraits de tabac n’a été relevée, ce qui indique que le processus d’extraction des arômes ne conduit pas à l’extraction de la nicotine contenue dans les feuilles de tabac.

Cette étude confirme le potentiel de réduction des risques des e-cigarettes par rapport aux cigarettes classiques. Les e-liquides extraits des feuilles de tabac contenaient davantage de toxines dérivées du tabac mais tout de même en quantité beaucoup moins élevée que les toxines présentes dans le tabac.

— Fin de la traduction

Notre commentaire

Taux maximum de nitrosamines spécifiques au tabac détectés dans certains substituts nicotiniques et e-cigarettes.

Taux maximum de nitrosamines spécifiques au tabac détectés dans certains substituts nicotiniques, e-cigarettes, et produits du tabac.

Alors que certains e-liquides affichés dans ces tableaux montrent des différences importantes dans leur concentration de nitrosamines, il faut rappeler que certains substituts nicotiniques vendus en pharmacie peuvent contenir des taux bien plus élevés.

Une étude commentée par Luc Dussart en 2009, montrait par exemple que les gommes à la nicotine pouvaient contenir jusqu’à 380 ng de nitrosamines (contre 38.5 ng pour le moins bon élève de la liste des e-liquides présentés ici). Un tableau également présenté par Michael Siegel la même année (ici à gauche) illustre également la présence de nitrosamines dans les timbres transdermiques (patchs).

Rappelons enfin que la nocivité du tabac fumé se concentre sur 56 carcinogènes au total.


Traduit de l’anglais via l’article A new study verifies that e-cigarettes are orders of magnitude safer than tobacco cigarettes


[1] Nicotine Levels and Presence of Selected Tobacco-Derived Toxins in Tobacco Flavoured Electronic Cigarette Refill Liquids – Farsalinos & al. – Int. J. Environ. Res. Public Health 2015, 12(4), 3439-3452; doi:10.3390/ijerph120403439

Review Author:Review Date:
  • Camé Leon

    Niveau par ci niveau par là…je crois que pour en finir il faut comparer avec les niveaux de toxine généralement acceptés et reconnus comme sûr….et les gommes a la nicotine ont reussie des testes cliniques avec des taux de toxines plus elevé ca porte à reflexion