Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Réduction des risques du tabagisme : naissance du premier réseau mondial d’assos de consommateurs

Réduction des risques du tabagisme : naissance du premier réseau mondial d’assos de consommateurs

Un communiqué de presse annonce la naissance du premier réseau mondial d’association de consommateurs de “produits nicotinés à risque réduit”, l’International Network of Nicotine Consumer Organisations (INNCO).

Des associations de consommateurs des produits de réduction des risques et des dommages du tabagisme lancent aujourd’hui INNCO [pdf] .  Ce réseau réunit “les associations les plus influentes” opérant dans 15 pays. Son objectif : faciliter l’accès à des alternatives plus sûres que les cigarettes de tabac, dont il rappelle qu’elle est la première cause évitable de maladies et de décès dans le monde.

L’INNCO demande à l’OMS l’ouverture d’un dialogue.

innco-lancementParmi les priorités de l’INNCO, “exiger la fin de l’interdiction, de la réglementation disproportionnée, et de la taxation punitive des produits nicotinés plus sûrs comme l’e-cigarette et le snus“.

Inquiet, le nouvel acteur de la scène de la vape pointe la réaction négative de l’OMS face à l’e-cigarette depuis son introduction.  “En dépit de l’accumulation des faits scientifiques qui soulignent leur potentiel unique pour la réduction des risques, l’OMS continue d’ignorer les points positifs et se concentre de manière sélective sur des craintes non fondées”.

La septième Conférence des Parties (COP7) de la Convention cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l’OMS, aura lieu en Inde à Delhi le mois prochain et l’INNCO pense que l’organisation maintiendra sa position. L’ordre du jour de la CoP7 contient plusieurs propositions qui, si elles sont adoptées, rendraient encore plus difficile l’accès à l’e-cigarette pour les utilisateurs actuels et les fumeurs.

INNCO a demandé officiellement à Margaret Chan de la rencontrer pour lui exposer les préoccupations des consommateurs

La nouvelle organisation constate le refus de l’OMS de collaborer avec les parties prenantes les plus importantes, les consommateurs, “en contradiction avec l’avis de l’ONU et de l’OMS de s’engager avec les communautés touchées“. Elle dénonce la normalisation du secret par l’OMS, rappelant que lors de la COP6, la presse avait été écartée à la fin des déclarations d’ouverture.

L’INNCO annonce avoir écrit le 2 Octobre à Margaret Chan, Présidente de l’Organisation mondiale de la santé. La réponse des associations au rapport de l’OMS rédigé pour la prochaine réunion en Inde “FCTC CoP7 ‘Electronic Nicotine Delivery Systems and Electronic Non-Nicotine Delivery Systems (ENDS / ENNDS)” lui a été adressée ainsi qu’une demande officielle d’une réunion pour discuter des préoccupations des consommateurs sur la réglementation mondiale de plus en plus disproportionnée. Ce courrier est pour l’instant sans réponse.

judy-gibson

Judy Gibson coordonne le comité de pilotage d’INNCO

Judy Gibson, coordinatrice du comité de pilotage est une militante britannique des droits des consommateurs souligne “On estime à plus de 20 millions le nombre de personnes qui utilisent des produits nicotinés à risque réduit – et l’INNCO entend veiller à ce que leurs voix soient entendues. “Rien pour nous sans nous“ – il est temps maintenant d’ouvrir le dialogue.

 

 

  • Yves Kanyo

    Margaret CHAN est une rétrograde bornée. Elle ne répondra pas, ou alors pas la négative 🙁

    • pierre rouzaud

      il faut quand même la rencontrer

    • Titan

      Margaret CHAN n’est PAS une rétrograde bornée, elle obéit à plus fort qu’elle.