Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : Minikin V2 – Asmodus

Test : Minikin V2 – Asmodus

Cette Minikin V2, d’un prix tout à fait justifié, s’adresse à des vapoteurs qui souhaitent acquérir un matériel puissant et peu nomade.

Box double accus et écran tactile. Il y a longtemps que je n’avais pas été agréablement surpris par une box.

img_3972Cette marque plutôt confidentielle est celle d’un moddeur californien connu pour ses box double accus multicolores et ce logo qui rappelle un peu celui de l’Empire de Star Wars.

Après des créations au design singulier, le moddeur propose une nouvelle Minikin V2 sobre et d’une ergonomie jamais rencontrée à ce jour pour une box double accus.

Son prix la positionne dans la moyenne haute du marché, presque deux fois moins chère toutefois que d’autres largement moins innovantes.

À ce prix, je m’attendais sincèrement à moins bien et je craignais pour la longévité de l’écran tactile. A ce stade du test et dans un temps réduit d’utilisation pour vous informer au plus vite, je dois avouer que cette box est d’un confort d’utilisation inégalée à ce jour, même avec ses deux accus en 18650. Elle m’a surpris et franchement, c’est assez rare.

img_3953Cette Minikin V2 d’Asmodus propose l’essentiel des avancées techniques disponibles à ce jour. Elle offre la puissance et l’autonomie embarquées de deux accus de 18650, judicieusement placés sous un couvercle métallique aimanté, à la mode de sa grand-mère américaine, la fameuse Vapor Shark. C’est toujours aussi pratique.

Même si cette Minikin V2 m’a totalement convaincu, je reste sceptique sur la durée du revêtement Soft touch. Pour mémoire, ma Vapor Shark est vite devenue affreuse. J’ai aussi une inquiétude sur la longévité de l’écran en plastique qui recouvre l’écran tactile, en effet l’assemblage parait un peu léger et le côté plastique fragile. Je n’ai rencontré aucun souci, rassurez-vous, mais j’ai des doutes.

Notez que cela m’est arrivé avec la Nine de Pipeline qui a perdu assez vite son écran mais l’engin n’étant pas tactile je peux continuer à m’en servir, ce qui pourrait ne pas être le cas avec cette Minikin V2.

Pour revenir sur le revêtement de cette box, il est vraiment agréable au touché mais a tendance à garder toutes traces de doigt, ce qui n’est pas gênant, c’est juste un peu laid à la longue.

img_3948Cette Minikin V2 s’adresse concrètement à des vapoteurs qui veulent acquérir un matériel puissant et peu nomade. Le format atypique mais ergonomique très réussi de cette box dissimule incroyablement bien les deux accus 18650. La forme est très agréable en main et le top cap très large permet de lui associer tous les atomiseurs.

Cette box mérite largement le coup d’œil et un test sur Vaping Post, ce dont je  doutais avant de la prendre en main et de l’utiliser. Au-delà de l’écran tactile, sérieuse plus-value pour des réglages sereins, cette box est à mon avis la meilleure en double accus sur le marché à ce jour.

Un écran tactile qui simplifie la vie, deux accus parfaitement intégrés, un chipset dernier cri, une trappe magnétique solide font de cette Minikin V2 la reine des box double accus.

img_3939En préliminaire, la boite d’emballage est comme souvent aux États-Unis assez sommaire. La finition globale du produit est bonne, l’assemblage est dans la moyenne haute et la trappe magnétique est bien fixée par deux aimants. Cette fermeture magnétique est toujours très pratique à l’usage et je n’ai pas déplorer de jeu à la fixation sur mon exemplaire. À propos de ce couvercle, vous pourrez le positionner dans les deux sens ce qui est pratique à la longue.

img_3979Championne de l’ergonomie dans le monde des gros engins double accus, la Minikin V2  n’est pas non plus une box que l’on met dans sa poche, même si le poids d’environ 250 grammes avec les deux accus est très bien réparti. Très stable une fois posée sur une surface plane, ses dimensions globales de 81*40 mm lui permettent de très bien tenir dans une main, pas trop petite, soyons honnête.

img_3966Les raisons de vouloir une box à deux accus sont variables et remises en cause par certains. Néanmoins au vu de l’évolution de la vape, il est parfois agréable de pouvoir compter sur deux accus.

L’autonomie est le talon d’Achille de nos vaporisateurs. Ici, vous embarquez deux accus de 18650 et c’est en gros ma consommation journalière de 9h00 à 19h00. En cas d’accus épuisés, vous pourrez changer d’accus très simplement et sans outil en enlevant la trappe magnétique, mais vous pourrez aussi utiliser le câble USB pour la recharger. Enfin si vous avez besoins de puissance sachez que cette Minikin peut délivrer 180 watts avec un courant de sortie de 45 A en mode “Watts”. Cette puissance peut être utile quand vous vapez en mode “Contrôle de température” avec des doubles coils.

Mention particulière pour le “Fire” qui n’est pas sans rappeler l’excellence de Provari en ce domaine. Le gros bouton métallique flanqué du logo est parfaitement intégré au châssis et son usage est des plus agréable. Ce “Fire” n’est ni trop gros, ni trop petit et ne souffre d’aucun bruit parasite. Je me permettrais quand même une petite critique, je le trouve un petit peu trop rentré dans le châssis, et à l’appui on en sent un peu les bords. 

img_3962L’innovation la plus importante avec cette box c’est le passage au tactile. Je l’attendais et je ne suis pas déçu, bien au contraire. Hormis un déverrouillage un peu aléatoire et parfois pénible, cet écran tactile marche très bien et apporte un confort appréciable lorsqu’on est habitué au menu “old school” du Pipeline PRO 3.

Ici, tout est ultra intuitif. On apprend le fonctionnement en cinq minutes, et ensuite tous les changements sont simples et pratiques. Cette Minikin V2 d’Asmodus a réussi à me surprendre et me convaincre. Parfaite pour un usage sédentaire, sa durabilité reste à confirmer.

Revue technique

Les caractéristiques principales sont les suivantes :

  • Un switch rond en métal
  • Dimensions (L – l – h) : 42 – 40 – 80 mm
  • Poids : 254 g (avec deux accus), 160 g à vide
  • Connectique : 510 sur ressort souple
  • Matière : aluminium
  • Type de batterie non fournies : 18650 – le courant de décharge doit être supérieur à 25 A
  • Résistances compatibles : de 0,1 à 2,5 ohm
  • Mode contrôle de température TC-Ni200/TC-SS316/TC-SS317/TI
  • Température : de 100 300°C
  • Watt : de 1 à 180 W et de 5 à 120 W en mode TC
  • Courant max de sortie : 45 A
  • Voltage max de sortie : 7,5 ohms
  • Ecran : LED blanc 2,4 pouces capacitif tactile
  • Informations écran : puissance de sortie sélectionnée (en watts) et/ou température choisie, température de la résistance, résistance utilisée (en Ω) et niveau de batterie par accu et niveau réel de puissance de sortie, mode utilisé, nombre de bouffées et durée de la dernière
  • Couleurs disponibles : noir, gris, violet, vert, marron et blanc
  • Mode d’emploi bref et succinct
  • Système upgradable
  • Chipset : GX 180 – HT

Contenu de la boite :

  • 1 box Minikin V2
  • 1 câble USB
  • 1 manuel

Un chipset surprenant car peu gourmand en énergie, un contrôle complet via la température simplifié par le tactile et un mode “Curve” très utile et pratique à utiliser via le tactile.

img_3950Dans un premier temps, remarquons que les  chipsets concurrents se mettent à la norme du moment en acceptant le plus grand nombre de matériaux de fil résistif en passant par un mode expert. Avec cette Minikin V2 vous aurez franchement la panoplie complète car entre les mode”Coil”, où vous choisissez directement les type de métaux et les mode TCR et TFR, où vous accédez au Saint Graal du réglage en fonction des coefficients de chauffe des métaux employés.

Là encore, et c’est un peu énervant, vous ne trouvez aucune explication nulle part du fonctionnement réel de ces modes en particulier le TFR. Le mode TCR vous permet de rentrer directement un coefficient de chauffe correspondant à votre type de métal, ça on connaissait déjà bien avec les explications sur le Pipeline PRO 3. En revanche, j’avoue que le mode TFR reste assez obscur. Vous arrivez sur un menu proposant cinq sous-modes dont je ne saisis pas le fonctionnement mais qui permettraient une plus grande précision dans le réglage des valeurs de résistivité en fonction du temps ; ce que le précédent mode TCR ne permet pas. Franchement ne pas expliquer les différents usages offerts dans un mode d’emploi digne de nom est pour moi une aberration commerciale.

Vous pourrez upgrader le firmware de votre box sur le site de Asmodus, enfin si vous parvenez à identifier l’endroit. Mais, comme nous ne sommes sympas, voici le lien. Bref, le service après-vente et les informations laissent à désirer mais bon comme on le notait en intro c’est une box de modeur californien. C’est cool d’être snob, mais faudrait tout de même penser à l’utilisateur final.

img_3958Mention spéciale à la mise en place des deux accus facile, qui ne risque pas de les endommager. Les deux plots de connexion en haut de la box sont sur ressort et le lien en tissus permet de les enlever simplement. 

Un usage de base ultra simplifié par le tactile après un déverrouillage poussif.

Cette box est d’une utilisation simple et intuitive, particulièrement le mode “Curve”, mon mode d’usage principal.

Dans un premier temps il faut déverrouiller l’écran tactile par un geste de haut en bas qu’il n’est pas si facile de réussir du premier coup. Il ne faut pas aller trop vite et appuyer son doigt bien à plat. Étant habitué à nos smartphones ultra réactifs, ça déroute au début d’autant que l’on ne sait pas si on a réussi ou pas. Bref c’est le seul point pénible de cet écran tactile.

Une fois déverrouillé, vous sélectionnez par une pression au réglage des watts ou des températures soit à un petit menu composé de trois items. Le premier “Res” pour voir votre la mesure de votre résistance en ohm et la régler plus précisément en cas d’erreur en particulier en mode TC. Un second mode pour accéder au quatre autres modes possibles que sont : “Power” pour la puissance en watts, “Coil” pour présélectionner un type de fil résistif en mode TC, “TCR” pour entrer votre propre coefficient de chauffe, et enfin l’obscur “TFR” pour choisir un des cinq sous-modes qu’en toute honnêteté je n’utilise pas.

Un troisième et dernier mode “Setup” vous permet de régler la luminosité de l’écran, le nombre de puffs et leur limitation. Personnellement, le nombre de puffs me laisse de marbre et encore plus la fonction qui viendrait limiter ma vape en restreignant le nombre de puffs.

Un mode “Curve” qui justifie à lui seul l’achat de la Minikin V2, tant il est pratique et facile d’accès.

img_3945Le Mode “Power” est sous-divisé en deux sous-modes “Watts” pour un réglage classique de la puissance et “Curve” pour régler cinq types de puissances différentes, en fonction d’une durée que vous choisissez aussi.

À gauche, vous réglez votre puissance en appuyant directement sur celle que vous voulez et à droite vous régler le temps en seconde en appuyant sur la valeur à régler avec votre doigt.

img_3969Sur la photo, vous pouvez lire le réglage que j’utilise sur mon Corona en double coil à 0,33 ohm. C’est l’idée du mode “Boost” sur certaines autres box ou mods, mais là le réglage est plus facilement changeable et du coup vous l’utilisez franchement sereinement.

Pour tout vous dire, c’est le mode de fonctionnement que je préfère car j’aime bien réveiller mon coil rapidement pour ensuite baisser pour ne pas surconsommer liquide et énergie.

Le mode de vape via le contrôle de température est simple et ultra complet.

J’avoue, dans mon quotidien de vapoteur utilisant exclusivement des reconstructibles, être revenu sur mon bon vieux kanthal et avoir délaissé le contrôle de température. La raison principale est que pour une efficacité et une gourmandise comparable à ma vape classique, je dois augmenter un peu trop la température et donc je me retrouve souvent avec une vape trop chaude à mon gout et qui vient trop rapidement se limiter et par là me frustrer dans mon besoin de liberté retrouvée depuis l’arrêt du tabac bien entendu.

A l’utilisation quotidienne en mode TC via les modes “Coil” et “TCR”, c’est simple et assez intuitif. Vous pouvez régler facilement votre puissance et/ou votre température via l’écran tactile. Le mode “Coil” et “TCR” me suffisent largement, en effet je vape en SS316 le plus souvent.

img_3966La jauge de batterie est relativement fiable et précise. Elle prend bien en compte les deux accus distinctement. On regrette une information du reste d’autonomie sous forme d’un petit pourcentage. En revanche, étrangeté sur mon exemplaire, je ne peux pas vaper lorsque la box est en charge sur la prise USB, c’est assez surprenant.

En toute subjectivité cette Minikin V2 est une excellente box doubles accus qui vous surprendra par son excellente ergonomie et par – enfin – un usage simplifié grâce au passage à un écran tactile. Quoi qu’il en soit, elle deviendra la reine de votre salon. Elle est sobre mais offre toute la modernité de cette fin 2016.

img_3944Il reste que cette Minikin V2 m’a bluffé par un rapport tarif/prestation presque imbattable à ce jour, mise à part bien entendu la pauvreté des informations transmises par son fabricant.

En résumé

Points positifs :

  • La meilleure ergonomie pour une box double accus
  • Un mode “Curve” ultra pratique et facilement réglable
  • Ecran de 2,4 pouces tactile et très lisible
  • Autonomie et puissance linéaire du chipset
  • Qualité d’usage et de finition du “Fire
  • Excellente finition du pas de vis 510
  • Recharge par USB sur le côté de la box
  • Puissance de 180 W confortable en cas de vape via un contrôle des températures
  • Acceptation des résistances de tout ordre
  • Logo Asmodus plutôt sympa et classe
  • Upgrade via USB sur le site
  • Prix

Points négatifs :

  • Déverrouillage de l’écran tactile aléatoire
  • Poids
  • Doute sur la longévité du revêtement soft touch
  • Revêtement trop sujet aux traces de doigts
  • Pas de vape possible lors du rechargement via USB
  • Quid du calibrage préalable de la résistance en mode TC ?
  • Mode d’emploi en anglais très incomplet
  • Packaging un peu pauvre
  • Attention à l’existence d’une contrefaçon en version 200w
  • Pensez à ajouter le prix de deux voire même quatre accus soit 20 ou 40 euros.

Conclusion

Note de 4/5. Avec un déverrouillage moins pénible et une absence de doute sur la longévité du revêtement et de la dalle plastique de l’écran, elle aurait largement mérité un 5/5. C’est pour moi la meilleure et la plus cohérente des box double accus en cette fin 2016.

La Minikin V2 en image

 

  • Arnaud Martinez

    Bel article beau produit…
    Merci pour cet essai détaillé.