Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Mini MOD Joyetech Ego T2 upgrade

Mini MOD Joyetech Ego T2 upgrade

mod-joyetech-ego-t2-upgrade

Le monde des MODs est si riche qu’on en fini jamais de découvrir des choses. La cigarette électronique devient un vaporisateur personnel (ou PV pour les anglais) et les pièces qui constituent l’appareil peuvent faire l’objet de combinaison si diverses que la liste des possibilités serait sans fin. Dans ce domaine il y a une société qui tire clairement son épingle du jeu : Joyetech.

On voit son nom partout, on en parle dans tous les forums, Joyetech est devenue aujourd’hui une référence incontournable dans le monde de la cigarette électronique. L’un des éléments à l’origine de cette notoriété est sans doute sa capacité à répondre aux exigences du vapoteur lambda comme celles du vapoteur averti. Avec des modèles comme l’eRoll ou l’eCab, Joyetech propose des cigarettes électroniques performantes et simples d’utilisation, alors qu’un modèle comme l’eVic s’adressera aux connaisseurs dont les notions de tension variable ou de résistances n’auront aucun secret pour eux.

Même si le nom Mini MOD Joyetech Ego T2 upgrade n’appelle pas à la simplicité, j’ai le sentiment que Joyetech a développé ici un produit qui s’adresse à un public modérément averti.

Frédéric de la boutique e-vapoteur propose dans son catalogue ce Mini MOD Joyetech (je dis “mini”car il est petit) accompagné d’un clearomizer BCC d’une autre marque (Vapeonly). Comme il s’agit d’une offre limitée et que l’objet a une configuration que je trouve très intéressante je me suis proposé pour en faire une petite présentation.

Joyetech Ego T2 upgrade : une tension variable automatique

Par un jeu de pressions successives sur le swtich, le MOD passe en tension variable automatique (4.15v - 3.6V).

Par un jeu de pressions successives sur le swtich, le MOD passe en tension variable automatique (4.15v – 3.6V).

Ce mini MOD Joyetech a la particularité d’offrir une tension variable automatique. C’est sa tête de contrôle, appelée Control Unit, qui va permettre ce petit tour de passe-passe électronique.

Le principe repose sur deux options : un mode en tension fixe de 3,3V ou un mode en tension variable qui décroît selon le niveau de charge de la batterie. Quand la batterie est pleinement chargée la tension annoncée de 4.15V diminuera progressivement au fur et à mesure de son utilisation pour atteindre la limite des 3.6V. C’est alors la batterie elle même qui influencera automatiquement la production de vapeur que le MOD pourra délivrer au travers de son atomiseur.

Le passage entre le mode fixe ou le mode à tension variable automatique s’effectue de la manière suivante : 5 pressions successives pour désactiver la batterie, suivies d’une pression longue de 5 secondes pour faire le changement. La diode du switch change alors de couleur (orange pour le mode tension variable, blanche pour le mode fixe). 5 pressions successives sont encore nécessaires pour réactiver la batterie et permettre enfin de pouvoir profiter du nouveau mode sélectionné.

Clearomizer Vapeonly BCC Mega

Le clearomizer Vapeonly BCC Mega accueille 3,5ml de e-liquide et dipose de 3 résistances interchangeables (1.8, 2.2 et 2.5ohm)

Le clearomizer Vapeonly BCC Mega accueille 3,5ml de e-liquide et dipose de 3 résistances interchangeables (1.8, 2.2 et 2.5ohm).

Dans une matière similaire (qui ressemble à de l’aluminium), l’atomiseur que Frédéric propose dans son pack pour accompagner ce mini MOD Joyetech est un clearomizer Vapeonly BCC Mega : un clearomizer dont la résistance se trouve en bas du tank.

Ce système d’alimentation par le bas favorise l’homogénéité du hit en permettant à la mèche (courte) d’être constamment imbibée de e-liquide. On retrouve le même principe dans les Kanger eVod par exemple. La dénomination Mega vient de la large capacité du tank qui affiche 3,5ml sur sa graduation.

Notons qu’il s’agit à priori d’un produit fabriqué par Kangertech mais dont le design aurait été conçu par Joyetech. A mon niveau, impossible de vérifier l’information et les usines chinoises sont connues pour noyer le poisson et inventer des noms de marques toutes les semaines. Si quelqu’un peut confirmer l’information je suis preneur.

Vapeonly propose plusieurs résistances pour équiper ce clearomizer. La résistance de 2,2ohm montée par défaut trouvera ses équivalences en version 2,5 et 1.8ohm fournies dans le coffret. Le changement de résistance reste très simplifié mais demande néanmoins une certaine douceur dans le geste afin de ne pas endommager le support.

Vue générale de toutes les pièces qui composent le pack mini MOD Joyetech / Vapeonly BCC

Vue générale de toutes les pièces qui composent le pack mini MOD Joyetech / Vapeonly BCC

Le drip tip amovible du Vapeonly BCC est très agréable en bouche car aplati pour épouser parfaitement les lèvres. Il se déloge en tirant simplement dessus et pourra donc être remplacé pour satisfaire les élans de créativité des vapoteurs qui souhaitent habiller leur clearomizer de drip tip aux couleurs et formes différentes.

Le tank dont la paroi est en plastique est d’excellente confection. L’usinage de la pièce a été parfaitement réalisé, ce qui me confirme que le fabricant n’en est pas à son premier coup d’essai et que la théorie d’une conception Joyetech et d’une réalisation Kanger tient bien la route.

Prise en main et sensations à l’utilisation

Ce mini MOD Joyetech a pour moi une finition exemplaire.

Ce mini MOD Joyetech a pour moi une finition exemplaire.

Assembler le MOD au complet prend moins d’une minute. L’accu de 900 mAh (18350) vient s’insérer dans le tube que l’on referme en vissant simplement le bottom cap. La tête de contrôle se visse ensuite au tube pour enfin accueillir le clearomizer. Ce dernier se rempliera tête en bas en dévissant sa base. L’espace entre la paroi et la colonne d’air étant très large, on pourrait presque y verser du e-liquide les yeux fermés.

Les 5 pressions successives qui activent la batterie me positionnent par défaut dans le mode de tension fixe et me donnent directement le ton de ce clearomizer. Un tirage pas trop aérien, m’obligeant un peu à forcer (chose agréable) pour prendre une bouffée. La vapeur froide qui se dégage manque un peu de hit à mon gout (testé sur du Tribeca 12mg/ml) et m’a poussé rapidement à passer en tension variable pour exploiter le potentiel de la résistance 2.2ohm installée par défaut. Effectivement, une fois le changement effectué, la vapeur s’améliore et le hit devient intéressant.

Le système BCC rempli parfaitement son rôle et procure un rendu constant qui n’est pas sans me déplaire. Le changement de résistance alors que le tank est toujours rempli est un luxe que je vous conseille fortement. Tester le même e-liquide avec différentes résistances est un jeu qui me séduit beaucoup, même si cela demande d’entreposer les résistances non-utilisées sur un support absorbant ou qui ne craint pas les tâches de e-liquides (la résistance étant encore humide lorsqu’elle est enlevée d’un tank en cours d’utilisation).

J’ai donc pu faire le test des trois résistances (1.8, 2.2 et 2.5) en remplissant le tank avec à peine 1ml de e-liquide tout en changeant de tension en cours de route. Le résultat des courses est sans appel : la résistance 1.8omh produit le meilleur rendu. Les 4,3V délivrés par la batterie (complètement rechargée) correspondent parfaitement à mon sweet spot avec le e-liquide Tribeca. Je suis aux anges.

Attention néanmoins à la fragilité des résistances car j’ai réussi à en griller une (la 2.2) suite à une utilisation un peu trop répétée.

Équipé du Vapeonly BCC l’aspect visuel du MOD reste à mes yeux vraiment réussi. L’harmonie qui se dégage de l’appareil est presque parfaite et la longueur réduite du tube n’est pas loin de pouvoir occuper la surface globale de la paume d’une main. Le côté aluminium brossé, qui fait penser à un dispositif médical (n’ayons pas peur des mots), est je trouve du plus bel effet, même si les vapoteurs qui aiment rester discrets pourront peut être le trouver un peu trop voyant.

Conclusion

Même si l’on ne peut pas manuellement intervenir sur le réglage précis de la tension, le mini MOD Joyetech Ego T2 upgrade accompagné de ce Vapeonly BCC Mega est définitivement très efficace et permet d’exploiter avec aisance son vaporisateur afin d’en tirer le meilleur rendu. La qualité du matériel met en confiance et montre encore une fois de plus que les ingénieurs de Joyetech savent ce qu’ils font, à croire qu’ils sont tous vapoteurs.

Pour un prix très abordable de 44,90 euros je trouve que ce pack Joyetech / Vapelonly est un très bon moyen de mettre le pied à l’étrier des MODs et partir sereinement à la recherche du sweet spot.

Points positifs et négatifs

Points positifs

  • Tension variable automatique
  • Design moderne et très homogène
  • Bonne autonomie (900mAh)
  • Solidité
  • Grande capacité du tank (3.5ml)
  • Résistances interchangeables même en cours d’utilisation

Points négatifs

  • Absence de réglage manuel de la tension
  • Résistances fragiles
  • Diamètre du tube un peu large à mon gout

Où achetez ce mini MOD Joyetech ?

mini MOD Joyetech Ego T2 upgrade + Vapeonly BCC Mega

Prix : 33.90 euros pour le MOD seul – 44.90 avec le Vapeonly BCC
Boutique : E-vapoteur

Vapeonly BCC Mega avec 3 résistances – Bague adaptateur 510 – Batterie 900Mah – Mod tube Joyetech – Mod control unit – chargeur usb

Disponible en noir ou argent

Données techniques

  • Pas de vis : 510
  • Capacité : 3.5 ml
  • Drip Tip : type 510
  • Diamètre : 23 mm
  • Longueur : 52 mm
  • Poids : 20 g

Le MOD en images

Name of Reviewed Item: Mod Ego T2 Upgrade Joyetech Rating Value: 5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2013/05/mod-joyetech-ego-t2-upgrade.jpg Review Author:Review Date:
  • vincent huet

    Je ne comprends pas la différence entre ce MOD et ma eGo-C Upgrade qui fonctionne exactement de la même façon.L’aspect diffère mais je ne saisis pas ce qui place cette batterie comme MOD ?
    Cordialement,

  • VapAddict

    La capacité de la batterie qui tient trois fois plus longtemps, d’où l’intérêt du MOD malgré son coté imposant, utilisation chez soi plus pratique.

    AMHA,l’Evic serait mieux adapté pour expérimenter la tension manuelle en fonction de la résistance, question de réglages, mais pas le même tarif.
    Ce MoD là est tout à fait correct, performant et stylé, pour ceux qui veulent pas se prendre le choux avec le changement de résistances.

  • Didier

    Bonjour Ghyslain,

    Je viens de rentrer et de lire toutes les nouveautés. Je vois que tu as bien bossé ! J’ai commandé le mini MOD Joyetech Ego T2 que tu décris ici, je te ferrais une critique dés réception.

    Pour info je vais essayer de passer au MOD ayant eu quelques problèmes avec mon précédent matos.

    Faut dire que pratiquement 2 mois de mer l’on mis à rude épreuve ! Le chargeur nomade n’a pas tenu longtemps et les batteries eGo spinner vision (1300 mA) ont bcp souffert.
    Ce n’est pas une critique sur le matériel lui même, qui n’a pas été conçut, à l’évidence, pour ce type d’utilisation.
    Je crois que le coté plus “rustique” du MOD serra plus approprié ! Enfin je verrais à l’usage et ferrais part de mon expérience après usage.
    Merci encore pour ton travail et toutes les info que tu donne ici 😉

    • Salut Didier, content de te revoir ici. J’imagine que le sel et l’eau ne doivent en effet pas faire bon ménage avec les batteries. Je serais très curieux de voir quel pourrait être “l’ecig du marin”. A te lire.

  • Didier

    j’ai reçu la “bête” vendredi matin, tés beau matériels, bonne prise en main, simple à assembler et à l’emploi

    Un gros regret une erreur de leur part, ou une rupture de stock, ils me l’ont envoyé avec un clearomizer Mini BCC au lieu du BCC mega, je leur ai fait un petit mail à ce sujet. Bon pas trop grave je vais passer une nouvelle commande de 3/4 Mega pour apprécier pleinement l’engin 😉

    Autre soucie impossible de charger la batterie avec le cordon fournie j’ai dut utiliser celui de mon eGo avec la bague 510-eGo 🙁

  • Didier

    Ils ont déjà régler le problème, bravo pour leur service après vente. Je reçois dés lundi le BCC méga et l’adaptateur pour charger la batterie, bravo à eux ! Très pro et hyper réactif ^^

  • Donovan

    J’ai ce clearomiseur de chez Vapeonly, et je peut vous dire qu’il tient sévèrement tête à de bien plus gros que lui.
    La restitution des saveur est très fidèle et agréable, il y a une légère résistance a l’aspiration, et le volume de vapeur est vraiment satisfaisant.
    Il a tenu plusieurs semaines avec une résistance, et en changeant tous les 2 jours de liquide.
    (et en le nettoyant avec soin bien sur…)
    est-il parfait ? non, il doit avoir des points faible évidemment, mais quand je doit choisir parmi mes nombreux clearos, je cède souvent face à lui car je sais qu’il envoi sévère.
    pour moi Vapeonly c’est : 19/20