Test : Mini iStick 20 W – Eleaf

MyVapors Europe commercialise pour la première fois cette nouvelle mini iStick 20 w sous sa propre marque.

Un poids ultra léger pour un encombrement minimaliste

mini iStick 20w 001En mars 2015, je testais sans trop de conviction la première mini iStick 10 W, pour conclure que cette mini était franchement micro et adorable mais que ce n’était pas pour un vapoteur lambda mais plutôt pour un petit vapoteur ou alors, comme une bonne petite batterie d’appoint à glisser dans son sac à main sans vouloir faire de ciblage sexiste.

Depuis, j’ai pu vous rapporter mes impressions sur la version 2 en 30 W ainsi que sur la version cargo 50 W. Je vais à présent m’attacher à cette évolution de la version mini qui double donc sa puissance pour élargir sa cible. En effet les atomiseurs récents demandent de plus en plus de puissance du fait de l’abaissement corrélatif de la résistance en ohms.

mini iStick 20w 011La première version a séduit en réalité plus de monde autour de moi que je ne le pensais. Le poids ultra léger et l’encombrement minimaliste sont pour certains plus important que l’autonomie. J’ai même connu un marin de Grenoble passionné de musique et de clown qui en a une… c’est vous dire !

Eleaf et MyVapors ont repris exactement la version 10 W en mettant simplement à jour la puissance et même si je ne fais pas du tout partie de la cible de ce genre de micro batterie, il faut bien reconnaitre qu’elle présente toujours des atouts certains.

Pas de grande nouveauté donc… et pour le trait d’humour, il ne restera plus que les 40 W qui n’ont pas leur iStick.

mini iStick 20w 014La Mini iStick 20 W est bien sur sans accu interchangeable et c’est d’ailleurs bien compréhensible au vue de l’effort pour limiter l’emport.

Cet iStick s’adresse toujours à des vapoteurs(es) qui veulent acquérir quelque chose de très discret qui peut facilement disparaitre dans la main, atomiseur compris, et surtout qui peut aussi se faire oublier dans un petit sac ou une poche. Cette iStick 20 W suffira largement à ceux qui vapotent peu tout en offrant enfin une puissance suffisante pour tous les utilisateurs de clearomiseurs classiques du marché utilisant des résistances de 1 à 2.2 ohms.

Elle suffira aussi à ceux qui vapotent au boulot branchée à leur USB ou dans leur voiture reliée à l’allume cigare. Son ergonomie et son poids deviennent alors un vrai atout.

Une vape satisfaisante mais très peu autonome

mini iStick 20w 021La boite d’emballage est désormais estampillée du gros logo MyVapors Europe. Pas de surprise à l’ouverture de la boite, le design est identique et parfaitement reconnaissable avec toujours un écran en haut. J’aime toujours la finition alu arrondie et j’adore l’idée d’avoir posé un petit écran rond à LED blanche super lisible sur le haut de la box le rendant ainsi toujours accessible y compris lors de la vape. En revanche, elle embarque toujours l’accu de 1050 mAh qui avec cette augmentation de puissance à 20 w va de fait encore réduire l’autonomie, mais si j’ai bien compris mes lecteurs utilisateurs, l’autonomie n’est pas leur critère principal.

mini iStick 20w 003Mon emballage contenait un adaptateur Ego/510, un câble Usb mais pas d’adaptateur mural. Il existe aussi une version nue moins chère si comme moi vous avez déjà 50 câbles USB et 27 adaptateurs.

La sensation réelle à la prise en main est que c’est vraiment petit, très petit presque trop pour mes grosses mains habituées à beaucoup plus lourd et imposant. Mais encore une fois, je vous répète que je ne suis pas dans la cible mais je peux vous affirmer que cette iStick fait le bonheur de ses utilisateurs.

Les commandes de l’engin sont toujours aussi simples et accessibles à tous et cette mini 20 W instaure désormais un réglage en watts via 3 pressions sur le Fire.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • 1 switch carré en plastique et 2 boutons flèches pour augmenter ou diminuer
  • Voltage variable : 3.3 à 5.5 V (3 à 5 V pour la v1) par incrément de 0.1
  • Wattage variable : de 8 à 20 w
  • Compatibilité : 510 et adaptateur ego fourni dans la version kit
  • Poids : 55 gr
  • Longueur : 52 mm
  • Epaisseur : 21 mm
  • Largeur : 23.5 mm
  • Accu 1050 mAh non interchangeable
  • Protection contre les courts-circuits
  • Recharge par Usb avec câble fourni
  • Affichage des ohms de votre résistance
  • Affichage batterie en charge par un logo et % restant
  • Affichage de la durée de votre bouffée en cours de vape
  • Réglage des volts/watts en appuyant sur une des flèches
  • Matière : alu/plastique
  • Un mode d’emploi en français
  • Plusieurs couleurs dont ce joli bleu dit magic 

La version 20 W récupère un réglage en Watts et l’affichage des ohms de votre résistance

mini iStick 20w 008La qualité globalement perçue est identique aux autres versions mais je constate que le pas de vis n’est pas sur ressort. Mes Nautilus mini et gros se sont parfaitement entendus avec ce petit bout. A l’usage il vous faudra tout de même être prudent car le revêtement alu de ces iStick est toujours fragile et sensible aux rayures.

Au niveau du top cap, j’ai l’impression que c’est exactement la même fabrication que la première version de la iStick dont le pas de vis a connu chez certains une usure prématurée. Je ne saurais vous l’affirmer mais à défaut soyez donc précautionneux avec ce pas de vis en ne serrant jamais à fond vos clearomiseurs.

mini iStick 20w 006Quant à l’écran Oled, l’affichage par pourcentage de la batterie restante reste assez imprécis, en effet je passe très vite de 100 % à 80 %, j’ai même l’impression que l’information ne vous donne en fait que 5 ou 6 paliers mais pas un vrai pourcentage. Bref il reste que l’information sans être précise est tout de même fiable. S’ajoute à cela la nouveauté de l’accès à un menu via 3 clicks sur le fire. Vous aurez ensuite 4 informations successives : le % de batterie, la résistance détectée en ohm, les volts puis les watts.

mini iStick 20w 010Vous aurez toujours la possibilité de charger via Usb tout en continuant de vapoter, même si là encore la prise Usb est toujours sur le fond de la box rendant impossible la position horizontale lors de ces recharges, ce qui pourra nuire à l’alimentation en liquide de vos résistances en fin de tank.

Une autonomie limitée à environ 2 heures de vape pour une 1h30 de recharge

mini iStick 20w 016Le passage à 20 W offre la possibilité de vaper sur des résistances plus basses mais sachez que mon Subtank à 0.8 ohm n’est pas passé et que Eleaf ne donne pas la résistance mini applicable…

L’épaisseur est toujours de 21 mm et vous permet de positionner tous les clearomiseurs moyens du marché dessus tout en conservant le style de l’ensemble. Et c’est une vraie réussite car si vous positionnez par exemple un mini Nautilus, vous ne dépasserez pas les 12 cm en hauteur totale ce qui permet une franche dissimulation au creux de la main mais aussi de la glisser dans votre poche.

mini iStick 20w 020Ma moyenne d’utilisation est la suivante :

1050 mAh, 2 heures pour en gros 3 ml avec une résistance de 1.8 ohm Aspire, les recharges sur mon ordinateur n’ont duré que 1h25. Les performances restent donc identiques à la version 10w.

En résumé

Points positifs :

  • Réglage en Watts désormais possible
  • Détection de la valeur en ohm de la résistance
  • Une taille vraiment micro
  • Qualité identique à la version 10 W
  • Excellente intégration de l’écran sur le top cap
  • Recharge par Usb
  • Usage accessible à tous
  • Poids ultra léger
  • Luminosité écran idéale
  • Connectique 510 et adaptateur ego fourni

Points négatifs :

  • Autonomie trop réduite malgré un accu en 1050 mAh
  • Presque trop petite pour des grandes mains
  • Prise Usb sur le fond ne permettant pas une position verticale lors de la charge
  • Durée de bouffée permanente et franchement pénible à la longue du fait de son emplacement
  • Switch carré plastique inchangé toujours un peu breloque
  • Prix élevé par rapport au reste de la lignée et au regard de son autonomie

Conclusion

Note de 3.6/5. Toujours adorable et toujours micro cette Mini iStick doit être entendue comme une batterie d’appoint ou comme une batterie que vous utiliserez branchée à un ordinateur ou à un allume cigare. Cette version reste toute de même une simple mise à jour de la version 10 W.

Si vous privilégiez avant tout la discrétion et la légèreté par rapport à l’autonomie et que vous ne vapez pas en dessous de 1.2 ohm, ce peut être un choix judicieux et peu onéreux pour dissimuler votre vice vaporeux.

Mini iStick 20 W en images

Review Author:Review Date:
  • lechel

    Merci pour l’essai !

    Je me permets de corriger une petite erreur dans le texte , presque anecdotique : vous dites sur le ton de la plaisanterie qu’avec l’avalanche de nouveaux modèles d’istick récents, il n’y a plus que la puissance de 40 W qui n’a pas eu droit à son modèle ….

    Ben non en fait ! Sur le créneau des 40W, depuis une semaine environ est sortie une nième istick, vous pouvez d’ailleurs déjà la voir et l’acheter sur le site de plusieurs evendeurs comme par exemple Le Pet.. Vap…… .

    Pour info elle diffère un peu de ses ainées puisqu’elle s’appelle “TC”, c’est à dire qu’elle intègre un mode de contrôle de température – sans doute pour les amateurs de subohm qui craignent le goût de brulé. Cordialement .

    • Denis COUGNAUD

      tout a fait et d’ailleurs à l’essai en ce moment sourire….merci

  • Dieu Pcboost

    Le bon compromis reste tout de même le grand 20W avec un peu plus de capacité en mah pour vaper 2200. J’ai deux grand 20W et j’en suis trés satisfait, le mini ne fait que 1050 mah pas super puissant, si vous vaper beaucoup vous ne tiendrez pas la journée avec un mini, qu’avec un grand 20W de base vous tiendrez tranquille la journée pour vaper et plus.