Test : Mini iStick 10W – Eleaf

ELEAF et ISMOKA surfent sur la iStick avec cette version 10W plus micro que mini. Test et revue de ce box mod miniature.

Une version à part entière

Le coffret de l'iStick Mini 10W

Le coffret de l’iStick Mini 10W

En octobre 2014, je faisais la découverte de cette petite box alors méconnue, la iStick originale, qui souvenez-vous m’avez enchanté. Depuis j’ai pu vous rapporter mes impressions sur la version 2 en 30W et aujourd’hui je vais vous rendre compte de cette adorable “micro version”, la Mini iStick 10W qui, avec la iStick 50W, complète cette gamme désormais bien complète.

Je ne voulais pas tester cette version mais certains lecteurs intelligents de Ma-cigarette.fr ont pu faire naître chez moi l’envie d’y jeter un regard. Et ils ont bien fait car ce n’est pas qu’une réduction de la version originale mais vraiment un modèle à part entière qui offre une compacité rarement atteinte pour 1050 mAh selon son fabriquant.

Eleaf et Ismoka  m’ont encore agréablement surpris et même si je ne fais pas du tout partie de la cible de ce genre de micro batterie, il faut bien reconnaitre qu’elle présente des atouts certains et un look franchement adorable, je pourrais même dire presque féminin, si je n’avais crainte de me faire traiter de misogyne.

C’est donc toujours un box mod que nous vous proposons à l’essai ce jour, qui conserve les mêmes lignes générales que sa grande sœur mais qui au passage s’adapte de belle façon à sa très petite taille.

Un mini box mod aux beaux atouts

De gauche à droite : Mini iStick, iStick, XX et XX.

Le Mini iStick ici à gauche.

Cette micro batterie a presque tout d’une grande et ce d’autant plus que vous allez pouvoir lui adjoindre vos clearomiseurs jusqu’à 21 mm. Mais elle a tout de même perdu dans cette cure de minceur le réglage en Watt et plus de 1000 mAh. Vous ne pourrez pas tout avoir non plus !

La iStick 10W est bien sur sans accu interchangeable et c’est d’ailleurs bien compréhensible au vue de l’effort fourni par Eleaf pour limiter l’emport.

Cet iStick s’adresse alors à des vapoteurs(es) qui veulent acquérir quelque chose de très discret qui peut facilement disparaitre dans la main, atomiseur compris, et surtout qui peut aussi se faire oublier dans un petit sac ou une poche. Cette iStick 10 W suffira largement à ceux qui vapotent peu tout en offrant une puissance largement suffisante pour tous les utilisateurs de clearomiseurs classiques du marché montés avec des résistances classiques de 1.5 à 2.2 ohms.

Une vape classique mais suffisamment puissante pour les clearomiseurs courants

Le Mini iStick dans son boiter.

Le Mini iStick dans son boiter.

La boite d’emballage est désormais plus cossue en se rapprochant des emballages de Joyetech. Pas de surprise à l’ouverture de la boite, le design est parfaitement reconnaissable sauf à constater une migration de l’écran du coté vers le haut de la box. J’aime toujours la finition alu arrondie et j’adore l’idée d’avoir posé un petit écran rond à led blanche super lisible sur le haut de la box le rendant ainsi toujours accessible y compris lors de la vape si vous aimez loucher. Elle embarque un accu de 1050 mAh qui fait tout ce qu’il peut sans non plus faire de miracle.

Contenu du coffret

Contenu du coffret

Mon emballage contenait un adaptateur Ego/510, un câble usb mais pas d’adaptateur mural.

La sensation réelle à la prise en main est que c’est vraiment petit, très petit presque trop pour mes grosses mains habituées à beaucoup plus lourd et imposant. Mais encore une fois je vous répète que je ne suis pas dans la cible mais je peux vous affirmer que cette iStick a fait un véritable tabac autour de moi et principalement des femmes, ce qui n’était pas pour me déplaire par ailleurs. C’est un vrai bébé iStick !

L'écran OLED situé sur le dessus permet de connaitre la tension utilisée, la durée d'activation et le niveau de charge de la batterie.

L’écran OLED situé sur le dessus permet de connaitre la tension utilisée, la durée d’activation et le niveau de charge de la batterie.

La seconde réalité observée est toujours la simplicité des commandes de l’engin mais qui désormais passent sur le réglage en watt nous indiquant au passage que la puce est bien évidemment différente de ses grandes sœurs.

La seule chose que je regrette serait que Eleaf n’a pas cru bon de reproduire le design modifié du top cap de la version 30 W avec le petit rebord augmentant légèrement le diamètre et permettant une meilleure prise en main. Sus été parfait à mon sens.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • 1 switch carré en plastique et 2 boutons flèches pour augmenter ou diminuer
  • Voltage variable : 3.3 à 5 V (3 à 5.5 V pour la v1) par incrément de 0.1
  • Pas de Wattage variable
  • Compatibilité : 510 et adaptateur ego fourni
  • Poids : 55 gr
  • Longueur : 52 mm – (23 mm de moins que l’original)
  • Epaisseur : 21 mm – (2 mm de moins)
  • Largeur : 23.5 mm – (30 mm de moins)
  • Accu 1050 mAh non interchangeable
  • Protection contre les courts-circuits
  • Recharge par USB avec câble fourni
  • Affichage batterie en charge par un logo et % restant
  • Affichage de la durée de vote bouffée en cours de vape
  • Affichage batterie restante par %
  • Réglage des volts en appuyant sur une des flèches
  • Matière : alu/plastique
  • Un mode d’emploi en français
  • Plusieurs couleurs un peu trop classiques
  • Pas d’affichage de l’impédance en ohm de votre résistance

Fabrication et finition honorable mais un doute sur le pas de vis apparemment identique à la version originale 20W ?

Pour un autonomie de 1050 mA et une puissance allant jusqu'à 10 W, l'iStick dispose d'une hauteur de 52 mm, 33 mm de largeur et une épaisseur de 21 mm.

Pour un autonomie de 1050 mA et une puissance allant jusqu’à 10 W, l’iStick dispose d’une hauteur de 52 mm, 33 mm de largeur et une épaisseur de 21 mm.

La qualité globalement perçue est identique aux autres versions mais je constate que le pas de vis n’est pas sur ressort. Mon Nautilus mini s’est quand bien même parfaitement entendu avec ce petit bout.

Au niveau du top cap, j’ai l’impression que c’est exactement la même fabrication que la version 1 de la iStick dont le pas de vis a connu chez certains une usure prématurée, je ne saurais vous l’affirmer mais à défaut soyez donc précieux avec ce pas de vis en ne serrant jamais à fond vos clearomiseurs.

Au niveau de l’écran d’affichage, pas de superflu et l’affichage par pourcentage de la batterie restante est pas mal mais assez imprécis, en effet je passe très vite de 100 % à 80 %, j’ai même l’impression que l’information ne vous donne en fait que 5 ou 6 paliers mais pas un vrai pourcentage. Bref il reste que l’information sans être précise est tout de même fiable et ce d’autant que vous l’aurez bien sous le nez tout le temps que vous vaperez.

L'iStick Mini propose des réglages allant de 3.3 à 5.0 Volts (incréments de 0,1) et accepte des résistances de 1 à 3 ohm.

L’iStick Mini propose des réglages allant de 3.3 à 5.0 Volts (incréments de 0,1) et accepte des résistances de 1 à 3 ohm.

Vous aurez toujours la possibilité de charger via USB tout en continuant de vapoter, même si la encore la prise usb est toujours sur le fond de la box rendant impossible la position horizontale lors de ces recharges, ce qui pourra nuire à l’alimentation en liquide de vos résistances en fin de tank. Soyez prudent !

Pour terminer ce bébé iStick 10w ne déroge pas à la règle de la discrétion de la famille et offre un ressenti franchement parfait sous réserve que vos besoins en puissance et en autonomie ne soient pas trop élevés.

Une autonomie limitée en toute cohérence par rapport à sa taille micro.

Après 5 pressions sur le bouton, l’écran rond s’éclaire de blanc avec une luminosité parfaitement étudiée.

L'iStick 10W ici équipé d'un clearomiseur kanger Emow

L’iStick 10W ici équipé d’un clearomiseur kanger Emow

A l’utilisation quotidienne, je préfère une utilisation basée sur un réglage de la puissance en watts et j’ai de fait quasi abandonné les réglages en volts. Avec cet IStick vous devrez vous remettre à l’utilisation en volts. Bon c’est somme toute très basique car en gros si vous vapez sur les clearomiseurs du marché, vous réglerez votre voltage entre 3.6 v et 4.2 volts. Pour être rassurant je peux aussi vous dire que la puissance de 10 watts est largement suffisante si vous utilisez les résistances de 1.8 ohm à 2.2 ohms car la plage d’utilisation optimale est de 7 à 9 watts pour une vape classique.

Comparatif de taille

Comparatif de taille

L’épaisseur du bébé iStick est de 21 mm et vous permet de positionner tous les clearomiseurs moyens du marché dessus tout en conservant le style de l’ensemble. Et c’est une vraie réussite car si vous positionnez par exemple un Mini Nautilus ou un Emow vous ne dépasserez pas les 12 cm en hauteur totale, ce qui permet une franche dissimulation au creux de la main mais aussi de la glisser dans votre poche.

Autonomie restreinte mais recharge rapide aussi via Usb

Ma moyenne d’utilisation est la suivante : 1050 mAh, 3 heures pour en gros 3 ml avec une résistance de 1.8 ohm Aspire, les recharges sur mon ordinateur n’ont duré que 1h45.

On est donc très loin des performances de la 20 w et de la 30 w mais c’est le revers de la petitesse même si je m’attendais à un peu mieux quand même pour 1050 mAh, elle pourra très bien servir de réserve d’énergie au creux de votre sac ou d’une solution de secours complémentaire si vous avez déjà d’autres batteries ou box.

A tous, elle est parfaite pour un apéro digne de ce nom !

En résumé

Points positifs :

  • Une taille vraiment limitée
  • Qualité de l’ensemble
  • Excellente intégration de l’écran sur le top cap
  • Recharge par Usb
  • Usage accessible à tous
  • Poids mouche
  • Luminosité Ecran idéale
  • Connectique 510 et adaptateur ego fourni
  • Indicateur de charge de batterie sous forme de pourcentage

Points négatifs :

  • Autonomie pauvre malgré un accu en 1050 mAh
  • Presque trop petite pour des grandes mains
  • Prise usb sur le fond ne permettant pas une position verticale lors de la charge
  • Trace de doigts sur les 2 couvercles haut et bas
  • Durée de bouffée permanente et franchement pénible à la longue du fait de son emplacement
  • Switch carré plastique inchangé toujours un peu breloque
  • Prix un peu élevé par rapport au reste de la lignée et au regard de son autonomie

Conclusion

Note de 3,5/5. Vraiment adorable ce format poche mais l’autonomie est sincèrement un peu trop basse à l’usage pour un vapoteur moyen même si elle offre une vape de bonne qualité. Et ce d’autant plus que les versions plus grandes avaient établi des records.

Très bon cadeau pour une batterie d’appoint (ou pour votre compagne messieurs !).

Mini iStick 10W en images

Review Author:Review Date:
  • platipus

    Merci pour l’article,
    c’eut été parfait…

  • Jean-Pierre Josso

    Perso, j’avais pour ma part suggéré un test sur cette micro box sur ma-cigarette car effectivement elle a un côté très féminin et qui s’écarte des “baguettes magiques” que je trouve pas terrible du tout. Je ne suis pas une femme et gros vapoteur, et pourtant en voiture, branchée sur l’allume cigare, c’est de loin ma préférée de mes box pour son côté ultra léger…

    • Denis COUGNAUD

      merci à toi …

  • paintballeuse

    Bonsoir
    Quelqu’un peu me dire si il y a un marché arrêt par des clics? Car pour le moment ma mini istick ne s’éteindre pas
    Merci

    • Dom Perignon

      Oui le classique 5 clic pour éteindre .. si ça ne fonctionne pas c est que tu est malheureusement tombé sur une box qui a un défaut , fait marcher la garantie. J adore cette petite box , je trouve tout les autres trucs énormes, indiscret et hideux maintenant je ne peux plus m en passer ! 🙂

  • Richard Ciurko

    Que veut dire Lo ?
    Sur l affichage . Monté avec le cubis
    Merci

    • Bonjour Denis vous répondra, mais je pense que cela signifie que votre résistance est trop basse (en ohm).

  • wlidBirmou

    Bonjour
    Est ce que la batterie est bien conditionnée afin d’eviter tout risque d’explosion, et est ce que la coque peut contenir l’explosion si malheur advient.
    Merci