Marianne : soldes imbattables sur les e-liquides

Noël, c’est la période des cadeaux, des promos, des offres spéciales. En terme de E-Liquide, le magazine Marianne bat tous les records : 2 Euros les 10 ml, et c’est généreux.

Le scoop du siècle

"Pourquoi c'est trop cher, le flacon d'e-liquide?" sur Marianne.net

“Pourquoi c’est trop cher, le flacon d’e-liquide?” sur Marianne.net

Il est parfois difficile d’être journaliste… Imaginez le désarroi de votre serviteur lorsque le magazine Marianne, qui sort à peine de sa dépression post-Sarkozy, annonce un scoop fracassant : des e-liquides de bonne qualité à deux euros.

« Mais ! Mais ! » me suis-je écrié avec pour seul public mon chien interloqué « C’est moi qui aurait dû sortir ce scoop là ! » en tant que journaliste professionnel vapoteur revendiqué.

Aurais-je été volé par House of Liquids ? Détroussé par VDLV ? Spolié par Alfaliquid ? Pillé par Fuel ? Cette joyeuse communauté des vapoteurs serait elle en réalité un marigot ou l’infamie le dispute à la cupidité ? Paranoïaque, je lorgnai mon Kayfun adoré : si le contenu était trop cher, que dire du contenant ? Allez, j’ouvre une boutique honnête : Dix euros les cinq litres de Grant’s Vanilla Custard, pour un Russian acheté 15 euros pièce, un Kraken offert, et un Provari offert pour toute commande.
Avec tout cela, je devrais connaître un succès aussi fulgurant qu’éphémère.

Pas assez cher, mon fils

L’argument du journal est le suivant : d’un côté, les buralistes se font 57 centimes d’euros de marge à chaque paquet de cigarettes vendu, alors que dans le même temps, de l’autre côté de la rue, ce petit salopiaud qui a ouvert sa boutique de cochoncetés électroniques se fait une fortune sur chaque fiole de liquide vendue, dont le coût de revient serait de quelques centimes.

Plus précisément : 5 centimes de solvant, 0,3 centimes de nicotine et un flacon Iso à 8 centimes. Plus 0,9 centimes pour la main d’œuvre. Le tout donc, avec une marge de 1,5, devrait être cédé au consommateur entre 1,5 et 2 euros, au delà, c’est du vol.
Oui, mais il existe un certain nombre d’éléments à prendre en compte dans cette comparaison entre les vendeurs de vapote et les commerçants les plus subventionnés de France.

Oui, parce qu’il est important de signaler que si les buralistes ne touchent qu’une modeste rémunération de 57 centimes par paquet vendu, ils se sont partagés un jackpot de 2,4 milliards d’euros d’aide pour compenser la perte de revenus liée à l’augmentation du prix du tabac. Perte de revenus théorique, puisque la rémunération des buralistes a augmenté de 4%. Petits joueurs ? Attendez : 4 % par an depuis neuf ans, après déduction de l’inflation. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la Cour des Comptes. Cette année, ils se partageront en plus 260 millions d’euros de remise supplémentaires par les cigarettiers, que l’état à autorisé. Deux milliards six cent millions à se partager à un peu moins de 27 000.

Pendant ce temps là, la e-cig…

Pendant ce temps là, le petit gars tout seul qui a ouvert sa boutique de cigarettes électronique touche royalement ses quatre euros sur un flacon de e-liquide. 4 euros ? On reviendra. Il a dû embaucher des collaborateurs : oui, c’est ballot, mais en moyenne, il passe une demi-heure à s’occuper de chaque client qui entre dans sa boutique pour la première fois. Puis, après, en moyenne cinq minutes pour chacun.
Il vous consacre combien de temps, votre buraliste ? Dix secondes ? Quinze ? Allez, trente avec le Loto.

Mais surtout, le commerçant qui vend de la e-cig, le vrai, le bon, le pur, le dur, le tatoué, il vend de la e-cig. Il vend pas des cigarettes, des briquets, des jeux à gratter, le Loto, des timbres fiscaux, des bonbons, des journaux, dépôt de pain le dimanche, deux demis et toi tu bois quoi ? Quand il a en plus un bistrot.

Non, il vend des cigarettes électroniques, point barre. Avec ça, il doit payer son loyer, ses employés, son stock, ses charges diverses et variées, et essayer de se gratter un salaire, sans un sou de subventions et avec le sourire.

Mais ce n’est pas ça qui lui coûte le plus cher, ce qui lui coûte le plus cher, ce sont les calmants : entre les taxes habituelles des commerçants (pour payer les deux milliards quatre cent millions aux buralistes) PLUS la ministre de la santé qui veut sa peau PLUS l’Europe qui veut sa peau PLUS le buraliste d’en face, avec ses avocats, qui veulent sa peau, PLUS la presse qui raconte généralement n’importe quoi et qui veut sa peau aussi, parce que ça fait vendre plus de papier, PLUS l’instabilité générale que cela crée, il y a de quoi attrape un ulcère.

Et le fabricant

Mais au fait, ce revendeur de e-cig, il paie vraiment sa fiole vendue 6 euros (j’arrondis) moins de 40 centimes au producteur ? Non, évidemment. Parce qu’il est vrai que, si on trouve du solvant et de la nicotine pas chère en quantité, il vaut mieux, pour mettre ses arômes en valeur, prendre de la bonne glycérine végétale, du bon propylène glycol, de la nicotine pharmaceutique, et faire tester ses produits par un labo indépendant ou deux, histoire de certifier que ce qui est écrit sur le flacon est bien ce qu’il se trouve dans le flacon. Et ça, c’est pas cadeau. Et puis, il existe combien de producteurs industriels en France ?

Disons le : de producteurs capables d’embouteiller chaque jour assez de liquide pour que les leurs propres fournisseurs leurs consentent des remises sur la matière première équivalentes à celles qu’elles feraient à un producteur de tabac ? Sans citer de noms, je dirai deux, trois peut être ? Chacun avec une gamme de plusieurs dizaines de produits, dosés différemment, qui tous ont fait l’étude de recherches complexes.
Le reste des liquides est produit en quantités insuffisantes, donc plus ou moins rare, donc cher. Dites à un vapoteur fou de Vanilla Custard qu’au delà de deux euros la fiole de 10ml il ne devrait pas en acheter, il vous regardera comme si vous étiez fou. D’ailleurs, si vous le lui dites, vous êtes très certainement fou à lier.

Dernière chose : disons que deux fioles de 10 ml équivalent à une cartouche de cigarette. Ca fait douze euros contre 70. On économise donc 58 euros, plus les frais médicaux pour les petites cochoncetés qu’on attrape, plus les frais d’obsèques lorsque le cancer a dit son dernier mot (2500 euros, et encore, je vous fait un prix d’amis).
58 euros et vingt ans de gagnés : même dans l’hypothèse ou votre vendeur d’e-liquide vous arnaquerait, l’opération resterait encore largement rentable. C’est le prix d’un abonnement à Marianne, qui n’est pas non plus une arnaque.


Source : http://www.marianne.net/Pourquoi-c-est-trop-cher-le-flacon-d-e-liquide_a234288.html

Review Author:Review Date:
  • Mickael Taffin

    Bravo! Quand j’ai vu cet article dans actu de Google hier, c’est exactement le raisonnement que j’ai eu! Le journaliste devrait parler du torchon qu’il vend ou du moins avec le même raisonnement. Alors: un journal quotidien qui est vendu 1.30€ et qui coûte réellement 3 ou 4 centimes et qui est remplis d’ âneries, c’est la même chose non? Et même encore plus rentable il me semble…

  • flash390

    les couts de production cités sont en dessous de la réalité…le flacon c’est 9 c si on va le chercher en chine directement a l’usine ..et a pied lol..de nombreux frais ce greffent en dehors des matières premières…. la main d’œuvre aussi ça se paye . on passe pas de quelques centimes a 6 euro comme bcp le pensent mais de 80 c a 2 eu …en ce qui concerne les fabricants 😉

  • Emmanuel ARNOUD

    Je me fais l’avocat du diable (parce que je vape depuis presque 4 ans et que je tient a continuer) mais si le revendeur d’e-cig compte *essentiellement* sur la marge “importante” générée par la vente d’e-liquides – rare produit qui permet de GAGNER de l’argent dans ce business – son modèle économique est plutôt fumeux et en effet, il peut s’attendre a avoir du mal a payer ses charges, son éventuel personnel a la fin de chaque mois etc ….

    (A mon avis) au vu de l’implantation exponentielle des boutiques dans les communes de France et de la présence des boutiques sur Internet, il va être difficile de faire son trou sur cette simple idée …

    Pour le reste, il n’est pas stupide, toutes considération de l’économie réalisée par rapport a des achats de tabac mise a part, que le consommateur un peu informé puisse être juge du delta entre le prix a la sortie de chez le fabriquant (qui intègre donc la recherche et le développement , les composants, la logistique, les charges, les salaires etc …) et son prix de vente chez le marchand et qu’il puisse faire savoir que si il veut bien contribuer au business, il n’est pas dupe non plus.

    En ces périodes ou le pouvoir d’achat se restreint, ou l’information circule sans restrictions, cela existe dans tous les domaines de la consommation de masse, pourquoi pas dans le domaine de l’e-cig ?

  • Alexis Finn

    Premièrement, si ç’est vrai alors ça signifie que tous les fabricants de liquides se sont donnés le mot, et ce au niveau international ! Car il existe une foule incroyable de fabricants de liquides aux USA, et de plus en plus en Europe, et on observe systématiquement un prix oscillant entre 5~10€ les 10ml.

    Alors soit il s’agit d’un complot international soit Marianne devrai essayer d’ouvrir une boutique et voir si ses calculs sont toujours aussi bon car si la réponse est oui alors elle pourras aisément rafler le marché avec ses 2€ les 10ml.

    Deuxièmement on paye pas pour une dose de nicotine, mais bien pour un gout qui nous plait. Pourquoi on achète des cèpes plutôt que des champignons de paris? Pourquoi un iPhone plutôt qu’un LG? Pourquoi le restaurant plutôt que le fast-food? Pourquoi LeMonde plutôt que Marianne? Tout simplement parce-que c’est ce produit là qu’on veut, moi si j’ai envie de manger une mangue je vais pas acheter une pomme parce-que c’est moins cher et qu’après tout c’est un fruit.

    On paye surement un peu trop, mais avant je dépensais des fortune dans un produit qui me tuais à petit feu, maintenant je dépense toujours beaucoup mais dans un produit dont je retire un réel plaisir et qui selon toute vraisemblance ne représente pas de risque sérieux pour ma santé (en tous cas probablement pas plus que si je buvais régulièrement du soda et mangeait au fast-food).

    J’ai vraiment pas l’impression de me faire arnaquer et franchement si les fabricants comme VDLV se remplissent les poches, c’est surtout grâce à un travail acharné de leur part pour proposer des produits et un service de qualité qui répond aux attentes du consommateur que je suis et je pense qu’ils méritent leur salaire.

    Je doute que tout le monde puisse en dire autant.

    • Emmanuel ARNOUD

      Il ne faut pas se voiler la face, un marché (mondial) proposant des flacons de 10ml a 5,90EU ce sont (en simplifiant) des commerçants qui ont compris que leurs clients étaient prêts a payer ce prix la et qu’il serait stupide de vendre moins cher, le profit étant l’idée principale du commerce.

      Un revendeur soudainement pris de l’envie de dumper le business en vendant ses potions moins chères que les autres serait stupide (et s’exposerait probablement a des difficultés d’approvisionnement ultérieures auprès de son grossiste, ses petits camarades l’ayant probablement dénoncé dans l’intervalle)

      Cela n’empêche toujours pas le client averti et bien informé de penser que ce tarif artificiellement gonflé (dès lors que l’on parle de productions industrialisées) est trop élevé et de le faire savoir.

      • Factuel

        Si on regarde le prix des liquides chinois (dekang/hangsen) on trouve facilement a ~ 2 euros les 10ml (europe de l’est ou chine)
        Meme combat pour les liqua ~ 4 Euros / 30 ml
        Donc, oui, ca marge bien. Expliquer pourquoi c’est une chose, dire que c’est faux c’est du mensonge.

        • jean françois lamy

          Je pense que Marianne va un peu loin et suis de l’avis d’Alexis certains tels VDLV et d’autres ne volent pas leurs €….

          Toutefois et cependant le profit est là selon les Echos

          “…les marges sont substantielles. Elles le sont d’autant plus que le produit ne supporte pas de fiscalité particulière, à l’inverse du tabac classique taxé à 81 %. Selon le rapport de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), une e-cigarette jetable est revendue six à dix fois le prix qu’elle a coûté à son revendeur. Les vapoteuses plus sophistiquées offrent des marges de 70 à 170 %, selon le distributeur et le lieu où se trouve la boutique.”
          Donc faisons jouer la concurrence sans pour autant jouer les pingres après tout on claquait pas mal en cigarettes … ce qui n’est pas non plus une raison pour se faire tondre
          Pour exemple clearo Ego CC Joyetech trouvé entre 17.80 et 12.90 sur le net

        • Alexis Finn

          Que ça marge je n’en doute pas, mais un rapide calcul:
          Si on compte 6€ de marge par flacon à 6,90, et une vente de 50 flacons par jour:
          6x50x30=9000€ de marge par mois.

          Alors certes il y auras des frais, des taxes, amortissements, payer le comptable etc… mais ça reste une belle marge signe d’une entreprise qui fonctionne bien et le partron a surement de quoi se verser un salaire sympathique.

          Mais pas non-plus de quoi s’indigner, pour ce résultat il a fallut monter son entreprise sur un marché émergeant puis se faire connaitre, acquérir une réputation, trouver des fournisseurs, démarcher des boutiques etc… Bref beaucoup de travail et une bonne dose de risque, qui as payé.

          Maintenant descendons le flacon à 2€, donc 1,10€ de marge par flacon:
          1,10x50x30=1650 € par mois…. No comment.

          Alors c’est sur que pour dekang/hangsen qui doivent écouler Plusieurs centaines voire plusieurs milliers de flacons par jour, ils peuvent baiser leur marge, mais actuellement la majorité des fabricants de liquides sont de petites structures qui essayent de se faire une place sur un marché ultra concurrentiel et franchement saturé.
          Moi perso je vais pas bosser comme un dingue pour monter ma boite si c’est pour se retrouver avec 1600€ de marge par mois à la fin.

          • jean françois lamy

            Franchement je ne pense qu’ils margent tant que cela sur les liquides par contre sur le reste ….
            Oui moi pour 1600 je reste à la maison :)))

          • Factuel

            Tu oublies un peu le reste : i.e. marge sur les atos, carto, mods, batteries etc…
            Ca marge beaucoup : oui, indiscutablement
            Est ce justifié : Chacun se fera son opinion.

            De toutes facons, c’est non tenable sur la durée. Une boutique qui vend du materiel “standard” / ou premium a un prix trop elevé sera morte dans 6 mois.

            Les gens ne sont pas stupide, pour le premier achat ils vont en boutique, ils arretent si ils peuvent trouver le meme produit 30% moins cher sur internet.

          • Emmanuel ARNOUD

            Effectivement, le revendeur ne basant la réussite de sa petite entreprise que sur la très confortable marge provenant de la vente d’e-liquide serait un inconscient …

            Et pour dériver un peu, je suis en phase avec @Factuel sur le probable décès a court terme de bon nombre d’entreprises qui pratiquent le business opportuniste, qui profitent de l’effet de pionniers (et probablement d’un manque évident de connaissances de la part des clients) et qui se contentent d’un service minimum (boutiques au décor épuré, un personnel – souvent une personne seule débordée en boutique – très très très léger sur la connaissance des produits, gamme de produits très tendances (couleurs, formes, branding du magasin) mais assez réduite et de très basse qualité et surtout des marges très confortables destinées a garantir en très peu de temps un profit maximum – le cadre est flou, autant en profiter a fond tant que ça dure doivent ils se dire – . (je ne citerais pas de noms, mais il y a quelques franchises qui correspondent bien a cette description).

            Les opportunistes portent d’ailleurs tort (a mon avis) aux entrepreneurs très compétents sur le sujet de l’e-cig, plein d’espoirs et de courage et qui ont réalisé leur rêve de création mais qui ont la vie dure parce qu’il leur manque probablement l’expérience en matière de gestion d’entreprise, marketing, communication et le coté “requin” qui caractérise les opportunistes mais probablement aussi les moyens financiers de départ

            Ce n’est pas si évident de lancer un business sur la base d’une passion, aussi forte soit-elle 🙂

          • Alexis Finn

            J’oublie rien, mais le sujet c’est bien la marge sur les e-liquides.

            Pour le reste la marge doit se prendre en compte de façon très différente car les T3/Stardust ont une durée de vie qui oscille probablement entre 3 et 6 mois (sans parler des Protank et autres clearo Pyrex qui peuvent tenir beaucoup plus longtemps), tandis que les batteries EGO peuvent tenir plusieurs années. Du coup on peut pas espérer vendre 50 starter pack par jour, ni même par semaine.

            Aussi je ferai remarquer que si c’est plus cher en boutique, ça vaut souvent le coup suite au service qui est fournis (renseignements, explications, tests des liquides etc…). Alors bien sur encore faut-il que le vendeur soit compétent mais je dirai que ce qui fait revenir le client ce n’est pas le prix mais bel et bien ce contact Vendeur/Client.
            Je pense au contraire que c’est la boutique discount avec service minimum et vendeur désagréable voire incompétent qui va couler. La boutique plus chère mais avec un vendeur compétent, serviable et tout et tout va perdurer.

          • Emmanuel ARNOUD

            Mais existe t’il des boutiques discount ?
            Bien au contraire, les tarifs de ces boutiques opportunistes sont bien souvent au dessus de la moyenne pour une qualité au dessous de la moyenne.

          • Factuel

            Oui et non
            Tu as une boutique sympa qui est 5 a 10% plus cher que le prix “normal”, tu y retournes
            Tu as une boutique sympa qui est 30% plus cher que le prix normal, tu y vas une fois et les “recharges” tu les prends sur internet.

            Le prix des eliquides n’est pas lié au prix intrinseque du produit mais au prix que les utilisateurs sont prets a payer. Et ils comparent au prix du tabac, surtaxé, donc 6 euros pour 10ml ca ne les choque pas.

            Si il n’y avait pas de taxe et que le paquet de cigarette coutait 2 Euros,s le prix de vente de l’eliquide serait bien plus faible, avec le MEME cout de fabriquation.

          • Factuel

            Il suffit d’ailleurs de regarder le cout de revient des adeptes du DIY
            Ok, ca ne vaut pas un halo (quoique) mais ca vaut largement un clopinette/alfaliquide.

          • Alexis Finn

            C’est sur, en même temps alfaliquide … perso j’en ai testé plein et j’ai rien trouvé de satisfaisant.

            Moi j’aime D’Lice (Piña colada, Corse), HOL(cigarillos), AVE(bobba & Gorilla), RoarVapor(Banana cream pie), PinkSpot (Swagger), Vaponaute etc… et j’aurais bien du mal a retrouver ces saveurs avec du DIY.

            Ce sont des gouts complexes et équilibrés qui ont du nécessité pas mal de travail de recherche de la part des fabricants.

            Pour ce qui est des liquides vendus au prix que les utilisateurs sont prêts à payer, ça s’appelle une étude de marché et c’est tout a fait normal comme pratique.

            Je défend pas les marges parfois excéssives que pratiquent les commerçant, je dis juste que ce sont pas des associations caritatives et il me semble tout a fait normal qu’ils cherchent a se faire de l’argent en vendant leur produits.

            Après si vous trouvez ça abusif, ne vous gènez pas, allez acheter vos liquides chez Fasttech, ils vendent les 50ml à 5$. Garanti made in Shenzhen.

          • Factuel2

            Oui je trouve, ca abusif
            Que les commercants gagnent leur vie en margeant normalement, ok
            Qu’ils fassent 300% de marge brute, non pas ok .

            Et sur le bas de gamme, la marge ne va pas au fabriquant mais au vendeur.
            Il n’a pas les memes contraintes qu’un boucher ou un magasin de pret a porter :
            Un an de conservation, prend peu de place, renouvellement lent….

            Apres si on prefere payer pour du plus haut de gamme et plus cher, pas de probleme. C’est mon cas, je consomme beaucoup de halo.

            PS : Il y a plus simple que FT pour les liquides chinois, plus cher mais plus rapide: Hangsen & Dekang ouvrent en roumainie & pologne. Les colis sont recus en 4 jours et c’est 2.5 euros / 10 ml ttc.

          • Alexis Finn

            Le problème c’est que le calcul de la marge en pourcentage n’est pas pertinent car il ne permet pas d’aprécier les bénéfices réelement empochés:

            -si on produit un smartphone à 150€ et qu’on le vend à 600€ on se ramasse 450€ par unité vendue, il suffit d’en vendre une dizaine par mois et on est tranquille.

            -Si on produit un crayon à 0.05€ et qu’on le vend à 0.20€ on se ramasse 0,15€ par unité, il faudrait en vendre au moins 10000 pour se retrouver avec quelque-chose qui ressemble à un salaire.

            Pourtant dans les 2 cas la marge est de 300%.

          • Factuel2

            oui tout a fait correct

            Mais 1 : la taille du public n’est pas la meme, dans le premier cas c’est 10% de la population, dans le 2nd c’est 99%

            Et 2: Tu ne peux pas avoir TOUS les telephones a 600 $. Hors la, c’est ce qui se passe.

            Je ne pense pas que la situation actuelle puisse continuer

            Marger tres (trop) confortablement en invoquant qu’il faut ca pour que ca soit rentable n’est pas une raison suffisante vu les volumes. Le business plan ne tourne pas en mode établi, point final.

            C’est comme si ton boulanger te disait qu’il faut qu’il vende sa baguette 6 euros pour vivre. Tant que tous les boulangers le font ca marche, mais il suffit qu’un seul baisse les prix ou que le marché soit moins large pour que ca s’ecroule.

            A terme il va y avoir consolidation : prix plus bas, moins de boutiques. Les generalistes qui vendront moins cher mais plus de volumes, et les specialisés vendront plus cher des produits plus typés mais à moins de personne.

            Surtout que le tiquet d’entré est faible sur les eliquides. Si les prix sont trop hauts , ca va attirer de nouveaux joueurs (c’est ce qu’on a vu cette année)

          • Factuel2

            Et il suffit que l’etat s’en mele (taxes/ autorisations contraignantes/..) et ca va aller tres tres vite.

          • Emmanuel ARNOUD

            @Factuel : tu as parfaitement présenté la situation et les perspectives prévisibles du marché (si l’Europe ne viens pas y mettre le bazar). Merci 🙂

          • Alexis Finn

            Tous les liquides ne sont pas au même prix, la preuve avec justement ces liquides H&D à 2,5€ ou les liquides FT à encore moins cher.

            Mais justement si on raisonne uniquement sur le prix qu’on paye pour un liquide alors on va laisser les grosses multinationales s’accaparer le marché car les petits producteurs seront dans l’incapacité de s’aligner vu que le volume de leur vente ne leur permet pas de réduire suffisamment leurs couts (ou alors ils délocalisent?).

            Et parmis ces multinationales capables de casser les prix on va très vite retrouver Phillips Morris &CO, qui pourrait facilement vendre à prix coutant vu que son CA il le fait ailleurs.

            Alors il est vrai que un boulanger qui vend une baguette à 6€ auras des soucis, mais mettez un Artisan boulanger avec une baguette au levain à 2€ à coté d’un boulanger simple commerçant avec une baguette venant de la centrale à 0.90€ et vous verrez que devant le magasin de l’artisan il y auras la queue.

            Les gens sont prêt à payer pour de la qualité et au final ce qu’on regarde à la fin de la journée c’est pas combien de marge s’est fait le vendeur mais bien combien il nous reste dans le porte-feuille.

            Si on calcule:
            6€ = 10ml = 3jours = 60€/mois. Soit l’équivalent d’une cartouche.

            Après c’est certain qu’actuellement c’est le big boom de l’e-cig, et d’ici à 3 ans (Quand ils devront payer leurs taxes professionnelles) une bonne partie des magasins d’e-cig auront fermé boutique (Si bien sur l’Europe nous laisse 3 ans ce qui n’est pas gagné).

            Le marché va s’auto-réguler mais je pense pas que le prix soit un critère décisif du consommateur, ça va plutôt se jouer sur la qualité des produits et du service.

            Actuellement le marché du E-Liquide est clairement saturé, alors pour se lancer et/ou augmenter ses parts de marché deux solutions s’offrent aux fabricants:

            -Casser les prix, mais c’est au risque que le consommateur vous perçoive comme ‘Bas de gamme’ (Eh oui, le consommateur auras tendance a préférer les produits plus chers du moment que ça rentre dans son budget car il les perçoit comme étant meilleur).

            -Se différencier en proposant quelque-chose que les autres n’ont pas, comme AVE avec ses fameux Boba et Gorilla par exemple. Mais encore faut-il y arriver.

            Mais de toute façon les calculs de marianne sont foireux. Par exemple en comptant 0.7€/flacon pour la main d’oeuvre payé au SMIC (donc 1600€ avec toutes les charge patronales) alors il faudra produire et écouler 2285 flacons par moi pour payer cet unique employé au SMIC, ce qui fait plus de 100 flacons par jour. Moi je dis que l’employé en question l’auras bien mérité son salaire pour faire 100 flacons par jour, mais le soucis c’est que marianne part du principe que le fabricant est capable d’écouler autant de liquide qu’il veut ce qui n’est pas vrai, peu sont les producteurs capable d’écouler 100 flacons de 10ml par jour.

          • mighty yo

            alexis pense tu que l’on aura bientot plus accès au DIY? vu la législation en mouvement

          • Alexis Finn

            Si la législation actuelle passe on auras plus accès à grand-chose. Pour le DIY la difficulté va être de se procurer la nicotine car ça fait partie des trucs qui seront très (trop) réglementé. Mais de toute façon la question se poseras pas trop vu que seule les cartouches pré-remplies seront autorisés à la vente du coup même si on arrive a se procurer ou se fabriquer du e-liquide, on auras nulle part ou le mettre.
            Ou alors on se bricole son propre appareil… je vois pas comment ils pourraient interdire les modules type DNA20 qui ne sont finalement que des régulateurs de courant.
            M’enfin le problème seras pas tellement pour les plus débrouillards ou ceux qui ont déja du matos en stock, mais pour les autres, les nouveaux venus qui du coup ne trouveront plus rien de crédible sur le marché pour arrêter de fumer

          • mighty yo

            ça fait peur!! si ces enfoirés font passés cette stupide législation,ça ne sera surement pas dans le but d’aider ceux qui veulent arrèter de fumer,mais bel et bien pour favoriser l’industrie du tabac!!
            qu’ils continuent a nous prendre pour des cons…le jour ou ça vas pèter dans les rues a cause de toutes leurs magouilles crapuleuses,ils pourront pas dire qu’il l’avaient pas vue venir….

          • mighty yo

            dans ma ville un petit shop a ouvert il y’a peu(pani’clope),ils vendent joytech,vision et alfaliquide(5e/10ml) et ont aussi leurs propres marque made in france en 80/20pg/vg qui est très sympa “élite” a 4 euros le flacon! je trouve que c’est un prix très corrècte 4 euros pour un liquide français de qualité,ça serait bien que ce prix devienne la norme (surement impossible vue les taxes qui vont bientot nous tomber sur la gueule)

        • daubie

          La fiole me coûte 2.20 HT pour ma boutique (alfaliquiide)

  • Constant

    Excellent ce post, je me suis régalé, et avec le sourire. Non mais sans blague, concrètement, au-delà de toutes ces considérations intéressantes sur les fabricants de notre cher liquide adoré, où trouver des e-liquides pas chers, disons à prix raisonnable, et pas pourris ? Je ne tiens pas trop à aller à pied en Chine comme le suggère Flash390. Si quelqu’un a un plan je suis preneur, comme tout le monde d’ailleurs.
    Aujourd’hui je viens d’acheter chez un buraliste un e-liquide à 80% de glycérine et biologique. Franchement délicieux ! La marque c’est “concept arôme”. Mais 6 euros les 10ml. Considérant que je vais mettre 6 jours pour les consommer, voir moins, pour ma part je ne fais pas vraiment de franches économies puisque quand je fumais cet affreux poison au rythme d’un paquet de tabac à rouler en 5 jours, ça me coûtait 6,90€ + les feuilles + les filtres tous les 10 jours. Et puisque je suis nouveau dans le monde de la vape une sorte de frénésie qui s’est emparée de moi,j’ai une forte tendance à vouloir essayer plein de chose, du coup mon porte monnaie me fait la gueule en ce moment. En bref pour moi s’il y a économie avec l’e-cig., c’est avant tout en terme de capital santé, et ça c’est la plus grande richesse.

  • Constant

    Et pourquoi pas faire soi-même ses e-liquides ? Quelqu’un a t-il déjà tenté l’expérience ? Si oui je serais bien intéressé pour savoir comment faire. Merci

  • Dadou70s

    Je viens de lire l article de 60 millions de ….. euh Marianne pardon. Ayant même publié le comparatif , le buraliste pourra s en servir pour son procès en appel contre cet “odieux” vendeur de cigarette électronique..Merci Marianne..Extrait d un commentaire d une lectrice ” Que je sache la cigarette (électronique ou pas) n’est pas un produit indispensable à la vie, alors qu’une alimentation saine, une eau non polluée, le chauffage et un toit le sont. Alors s’il y a des imbéciles pour plébisciter ces produits inutiles (voire nocifs à la santé), je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas de profiteurs”.

    • jean jacques

      Les prix de cet article sont totalement abbérant: “journaliste” de marianne renseignez vous auprès de grossistes/fournisseurs/fabricants de E-liquid et vous verrez que même en commandant 5000e de liquid vous paierez le flacon entre 2e50 et 3e HT ajoutez à cela frais de livraison, charges, loyer, etc c’est pas en vendant des e-liquid qu’on fait fortune…. Au passage le fait d’ouvrir un commerce en france de nos jours nécessite d’avoir un investissement de départ mais surtout les c…… de mettre de l’argent en jeux pour se lancer et affronter le climat actuel de ce marché. Conclusion sûrement plus simple de pondre un simili article ressemblant plus à une diarrhée verbale…..

  • Alexis Finn

    J’adore la fin de l’article:
    “Quant au buraliste, il encaisse 57 centimes pour chaque paquet de cigarettes, et il ne semble pas s’en plaindre”.

    Ils se plaignent pas les buralistes ? Ce journaliste doit vivre dans une grotte c’est pas possible.

  • Michel Argouet

    Marianne est un torchon. Ce n’est pas du journalisme mais de la désinformation, de l’enfumage. C’est le cas de le dire !

    Et… Comme par hasard c’est en ce moment agité que Marianne sort ce torchon à charge ! Ben voyons, c’est la preuve que nous avons besoin d’une bonne réglementation européenne, car on nous vole avec des e-liquide trop cher…
    Vraiment on nous prend pour des pigeons imbéciles bon à plumer.

    Je vapote du Vdlv et du house of liquid, de la qualité, du produit sûr, goûteux, testé, verifié, analysé, avec un contrôle qualité, un suivi etc.
    Tout ça a un prix, un juste prix reparti entre les produits de base, les arômes naturels, le matériel de fabrication, les locaux, le personnel, l’électricité, la recherche de nouvelles recettes, les certifications, etc… La liste est longue et justifie pleinement le prix d’ un bon liquide.

    Le prix de base utilisé par Marianne est faux, c’est mettre Vdlv et dekang dans le même sac, et c’est une honte !

    Ouvrir une boutique c’est prendre un risque, ça mérite salaire, lequel n’est pas volé, loin de là.

  • Michel Argouet

    Je n’avais pas terminé, le commentaire…

    Un point de vente à des charges importantes, et c’est normal qu’il fasse une marge, Marianne ment sciemment en utilisant des chiffres erronés du début à la fin de l’article. Mensonge !

    A quoi joue Marianne ?

    • Factuel

      Mettre vdlv et dekang dans le meme sac : Oui. Pourquoi pas ?
      Les process industriels de dekang sont au moins aussi sur que vdlv, ils ont tous les labels de qualité.
      Pour mon information, vdlv a quoi ?
      Ce n’est pas une attaque contre vdlv, mais il ne faut pas denigrer dekang sur le principe qu’il soit chinois
      Apres tu preferes les aromes naturuels de vdlv, c’est ton choix, ca ne veut pas dire que c’est “mieux”

      De plus, et sans défendre marianne, le point n’est pas que le commercant fasse une marge, ce qui est normal, mais de combien est cette marge.

      Si c’est 200% ou plus, il est normal que ca souleve des interrogations.

      • Michel Argouet

        @Factuel
        Mieux… Je ne sais pas, mais approuvé et aimé par mes papilles… à mon goût personnel et donc subjectif, et certes je n’ai pas tout essayé !

        Je n’ai rien contre dekang (et les chinois en général ) je ne souhaite pas remettre en question la qualité de leurs produits.
        Ce que je voulais dire c’est que Vdlv a des coût de production bien plus élevés que dekang.
        Infrastructure, volume d’achat, arômes naturels + chers, frais de personnels etc… Produire en France revient plus cher que produire en Chine.

        Autrement dit un commerçant qui vendrait du Vdlv et du Dekang au même prix… ça le fait pas. Et là c’est se faire de la marge “contestable”. Un article critique sur ce genre de pratique serait moins contestable que les sophismes de Marianne.

        D’autres points méritent d’être pris en considération, un fond de commerce à Paris ou à Morlaix… C’est pas le même prix.

        • Factuel

          Sur le coté cout chine/france, on est d’accord

  • Dom Perignon

    Bon désolé de vous contredire mais j ai une collègue dans ma boite qui achète des flacons de 10ml dans un magasin de semi-gros à 1,50€ le flacon ( mais il faut en acheter 100 d un coup minimum ) et à 1€50 le magasin marge quand même.. Du coup elle nous en revends à 2€ le flacon. Je vous vois venir avec vos gros sabots ” Oui mais c’est des saloperies chinoises pleines de diacétyle..”. Sauf que c’est du Liquideo , marque française. Même si c est pas le top y as des parfums qui sont pas dégeu. C’est sur que j’ai pas la même sensation que sur des Malaisiens que j ai pu découvrir en boutique comme les “Fcukin Flava” que j’ai surkiffer , mais même si je suis prêt a mettre plus que 2 euros pour un liquide import, je trouve que la différence entre 1.50€ le 10ml et 24.90€ le 30ml est énorme … ca fait quand même 830 € le litre .. lol .. vous avez tous en mémoire la dimension d une brique de lait de 1l .. Bon ben voila … 830 € quand même …