Malaisie : l’étude de Farsalinos démontre à nouveau l’absence d’effet passerelle

En portant sur 7 124 vapoteurs malaisiens, le cardiologue grec Konstantinos Farsalinos vient de réaliser sans aucun doute la plus grande étude sur le sujet jamais réalisée dans la région Asie-Pacifique. Ses résultats encourageants pour le vaporisateur personnel viennent d’être publiés.

Abandon du tabac, gains en terme de santé…

Les participants ont été sondés en ligne et anonymement (une seule adresse IP était acceptée), pendant la première partie de l’année 2016. Certains sont membres d’associations de vapoteurs, d’autres travaillent des boutiques de vape, et d’autres encore sont de simples vapoteurs. Leur âge moyen est de 30 ans et parmi eux figurent d’ancien fumeurs, des fumeurs et des non-fumeurs.

Que dit cette étude ? Plus de deux tiers des participants déclarent avoir arrêter la cigarette fumée et 27% affirment avoir réduit leur consommation tabagique. Les vapoteurs estiment dans une grande majorité qu’ils seraient susceptibles de fumer à nouveau si la cigarette électronique était proscrite. Par ailleurs, près de 95% des sondés n’ont jamais utilisé autre chose que leur vaporisateur pour inhaler du liquide électronique.

Plus encourageant encore, plus de huit vapoteurs sur dix ont constaté des améliorations de leur santé, notamment une meilleure qualité de sommeil (83,4% des sondés) en ayant adopté la cigarette électronique. On compte parmi eux des vapoteurs qui se sont éloignés totalement du tabac (68,5%), comme des personnes qui ont réduit leur consommation de cigarettes (26,8%).

… et absence d’effet passerelle

Seuls 67 des 7124 personnes interrogées ont déclaré qu’elle n’avaient jamais utilisé auparavant de produits nicotinés avant de vapoter. Cela contredit une fois de plus, la théorie de “l’effet passerelle” pour les non-fumeurs.

Le docteur Farsalinos met en évidence d’autres points importants : la très grande majorité des vapoteurs malaisiens utilisent ce dispositif pour réduire leur consommation de tabac ou arrêter totalement de fumer. L’immense majorité des vapoteurs ont déjà été fumeurs auparavant ou sont des double utilisateurs.

D’ici la fin de l’année, la Malaisie devrait adopter une nouvelle législation concernant les produits du vapotage.

Review Author:Review Date: