Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » L’utilisation régulière d’e-cigarettes augmenterait les chances de sevrage

L’utilisation régulière d’e-cigarettes augmenterait les chances de sevrage

Une nouvelle étude publiée sur le journal Nicotine & Tobacco Research suggère une efficacité de l'e-cigarette dans le sevrage tabagique

Une nouvelle étude publiée sur le journal Nicotine & Tobacco Research suggère une efficacité de l’e-cigarette dans le sevrage tabagique

Une nouvelle étude américaine [1], relayée par Jacques Le Houezec, montre que les utilisateurs réguliers de cigarette électronique parviennent plus facilement à décrocher du tabac que les personnes qui ne l’ont jamais utilisé ou qui vapotent seulement de façon ponctuelle.

Près de 700 fumeurs ont été interrogés en 2014 dans le cadre de cette enquête, 23% étaient des utilisateurs réguliers du vaporisateur personnel, 29% se déclaraient être intermittents, 18% avaient essayé le dispositif une ou deux fois et enfin 1/3 des personnes interrogées ne l’avait jamais expérimenté. 91 personnes sont parvenues à se sevrer parmi les quelques 700 personnes interrogées, soit 13,1% des fumeurs sur lesquels porte l’enquête.

Et celle-ci montre clairement que ce sont les personnes qui vapotent quotidiennement qui ont arrêté le plus facilement la cigarette classique.
Le taux d’arrêt le plus fort a en effet été constaté chez ce public (20,4%), alors qu’il s’élève qu’à 12,4% pour les non utilisateurs et les testeurs, et qu’il n’est que de 8,5% pour les utilisateurs intermittents. Par ailleurs, selon les auteurs de l’enquête, après l’analyse de très nombreux critères (âge, sexe, dépendance tabagique, niveau d’études…) les vapoteurs réguliers sont 6 fois plus susceptibles de se sevrer du tabac que celles et ceux qui n’ont jamais vapoté ou qui ont seulement testé le dispositif.

Michael Siegel commente également cette étude :

Même si les enquêtes continuent d’être utiles, surtout quand elles définissent soigneusement et comparent les différents sous-ensembles d’utilisateurs d’e-cigarettes et tentent de se concentrer sur les les tentatives de sevrage, il existe encore des limites à cette méthodologie qui ne peuvent être surmontés. Nous devons multiplier les études pour comprendre les effets complexes de la cigarette électronique sur le comportement des fumeurs. Cependant, nous avons aussi besoin d’une étude clinique qui compare des fumeurs qui ont exactement le même niveau de motivation à cesser de fumer et de faire des comparaisons avec d’autres substituts nicotiniques classiques.


[1] A Longitudinal Study of Electronic Cigarette Use in a Population-based Sample of Adult Smokers: Association with Smoking Cessation and Motivation to Quit, Lois Biener –  Ph.D. and J. Lee Hargraves, Ph.D. Nicotine Tob Res (2014). doi: 10.1093/ntr/ntu200

Review Author:Review Date: