Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » L’Irlande étudie la rentabilité financière de l’e-cigarette

L’Irlande étudie la rentabilité financière de l’e-cigarette

Un rapport publié par l’Autorité irlandaise de la santé et de la qualité (Hiqa) révèle que les fumeurs qui utilisent le vaporisateur comme alternative au tabac en tirent un avantage financier, en plus d’une plus grande probabilité d’arrêter de fumer complètement.

L’Irlande, premier pays à évaluer l’efficacité économique de la cigarette électronique.

La première évaluation de la rentabilité des cigarettes électroniques a été menée en Irlande. Elle a été demandée par le docteur Fenton Howell, le conseiller national du contrôle du tabac au ministère de la Santé irlandaise, et elle a été confiée à l’Autorité de la santé et de la qualité, une agence indépendante.

L’utilisation de l’e-cigarette par des personnes motivées par l’arrêt du tabac augmenterait le nombre de sevrages

Son directeur, le docteur Mairin Ryan, a indiqué que 29% des fumeurs utilisaient la cigarette électronique pour se sevrer du tabac, selon les données collectées par Healthy Ireland. Selon lui, l’analyse Hiqa montre qu’une utilisation accrue de la cigarette électronique par des personnes motivées par l’arrêt du tabac augmenterait le nombre de sevrages. Cela démontrerait que les bénéfices apportés par les vaporisateurs personnels sont supérieurs à leurs coûts, si leur efficacité est confirmée par de futures études à leur sujet.

Le coût du renoncement au tabac en Irlande est estimé à 40 millions d’euros par an. Cela comprend les dépenses personnelles des fumeurs sur les produits de traitement, le programme de lutte contre le tabagisme HSE, les dépenses des services GP et le coût des traitements pharmacologiques.

Des prescriptions qui pourraient diminuer de près de 40%

Si l’usage de l’e-cigarette atteint les niveaux maximums actuellement signalés en Angleterre (45%) et que les fumeurs choisissent cette solution sans consulter un médecin, le nombre de prescriptions requises pourrait chuter de près de 40%.

“Compte tenu de l’utilisation croissante des cigarettes électroniques, il est d’une importance vitale que leur bénéfice et leurs dommages continuent d’être discutés avec les fumeurs afin d’assurer une prise de décision éclairée en ce qui concerne leur utilisation”, affirme le rapport, tout en confirmant qu’une augmentation du vapotage chez les fumeurs devrait conduire un plus grand nombre à réussir leur sevrage tabagique.

L’Irish Vape Vendors Association s’est félicitée du rapport Hiqa, soulignant sa reconnaissance du potentiel qu’offre la cigarette électronique pour la réduction des risques liés au tabac. Une consultation publique a été lancée sur l’Hiqa jusqu’au début du mois de février, un rapport final sera ensuite préparé et soumis à HSE (Ireland’s Health Service) ainsi qu’au ministre de la Santé.