Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics : à vous de voter !

L’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics : à vous de voter !

Sondage RTL : "Doit-on interdire la cigarette électronique dans tous les lieux publics ?"

Sondage RTL : “Doit-on interdire la cigarette électronique dans tous les lieux publics ?”

Le maire de Saint-Lô a récemment pris un arrêté interdisant l’usage de la cigarette électronique dans les lieux public dépendants de sa collectivité. Cette mesure s’ajoute aux dispositions prononcées par certaines régies de transports en commun (communauté d’agglomération de Sophia Antipolis et RATP) qui ont aussi décidé de ne plus autoriser le vapotage dans tous leurs espaces.

Les médias s’emparent donc du sujet et souhaitent prendre la température sur le sujet auprès du grand public. C’est le cas de RTL qui pose cette semaine la question suivante à ses internautes :

Sondage : Doit-on interdire la cigarette électronique dans tous les lieux publics ? (Répondez à cette question en suivant ce lien)

A la fin du mois d’octobre, Le Figaro avait également réalisé une consultation sur l’e-cigarette. Il s’agissait de demander à ses lecteurs s’il était nécessaire d’accorder le monopole du produit aux buralistes. Ce sondage avait été imaginé à la suite de l’affaire du buraliste de Haute-Garonne qui avait porté en justice le dirigeant d’un point de vente de cigarette électronique.
Sur 10 000 personnes consultées, près de 8 000 affirmaient ne pas souhaiter que la commercialisation du produit soit exclusivement confiée aux buralistes.

Il sera intéressant de voir ce que pense le grand public au sujet du vapotage dans les espaces publics. Nous évoquerons la semaine prochaine les résultats de la consultation du site internet de RTL.

L’avenir de la cigarette électronique est en partie en train de se jouer à Bruxelles, à l’occasion des discussions qui ont lieu entre la commission, le conseil de l’UE et les parlementaires.

Si des dispositifs coercitifs sont votés, il faudra que les vapoteurs et des représentants de la société civile se mobilisent pour faire entendre une nouvelle fois la voix des défenseurs de l’e-cigarette.

Review Author:Review Date:
  • Alexis Finn

    Avant je fumais tout le temps sur les quais de la gare, j’étais pas le suel, et une seule fois la police m’a inquiété ce qui veut dire qu’ils m’on fouillé et m’ont engueulé pour faire montre d’autorité, mais pas d’amende.

    Pour ce qui est de vapoter… l’application pratique risque d’être encore plus laxiste vu que le produit n’étant pas dangereux pour les gens autours la police auras probablement autre chose a faire, de plus il faudra impérativement prendre la personne en flagrant-délit, car contrairement à une cigarette l’e-cig ne fume pas toute seule.

    Il faudra donc que le policier vous voit en train de porter l’objet a la bouche (jusqu’ici toujours rien d’illégal) puis recracher un nuage de vapeur (et là c’est illégal), et encore si on est en hiver et qu’il fait froid on remarqueras que tout le monde recrache un nuage de vapeur rien qu’en respirant (peut-être la police auras-t’ell accès a des analyseurs d’air portatifs afin de prouver que la vapeur recrachée proviens bien de l’e-cig? ).

    Bref si vous vous contentez de tenir l’objet en main la police pourras rien dire (donc on vapote pas devant les flics), ce qui en fait une loi totalement inapplicable et stupide.

    En France on adore les lois stupides et inapplicables alors pourquoi pas, n’empêche je doute que ça change qui que ce soit dans la vraie vie. Moi ça m’inquiète pas du tout ce genre de chose.

    • Roger Arbogast

      Les lois stupides ne sont pas le monopole français, tu sais 🙂

  • Eric Hesse

    Quand je fumais l’apparition de l’interdiction dans les lieux publiques m’avait tout d’abord vraiment gêné surtout dans les restos (avec un bon café…) puis je m’étais dit que c’étais une bon moyen de moins fumer…
    Vapoter n’étant pas non plus parfaitement inoffensif, ça me gène pas de ne pas le faire dans les lieux publiques. D’autre part plus on sera discret moins on pensera a venir nous emm….

    • Tony Fiant

      Moui mais si on va dans ce sens là, il faudrait demander aussi aux tables voisines de se taire car on ne veut pas supporter d’entendre leurs c……. et ainsi de suite sans parler du volume sonore intolérable dans certains établissements… et ça, on sait déjà que c’est néfaste pour nos tympans. La pollution a tellement de facettes donc ne nous auto flagellons pas.

      • mighty yo

        interdisont aussi le portable dans les lieux publique,en plus d’entendre en permanence les connerie des autres,de couper les liens sociaux des “vrai” gens (n’avez vous jamais une table de café ou tout le monde bug sur son i-phone?),il parait que les ondes sont très néfastes…

      • Alexis Finn

        D’un point de vue purement logique il n’y as aucune raison valable d’interdire l’e-cig dans les lieux publics alors qu’on a parfaitement le droit de se parfumer de façon excessive ou de parler trop fort etc…

        Mais la société n’est pas forcément logique, certaines choses sont considérés comme acceptables alors que d’autres non (il est interdit de se balader tout nu, alors que pourtant on ne fait de tort a personne).
        Il faut donc composer avec le public et ses lubies parfois irrationelles concernant ce qui est acceptable ou pas.

        Une chose est certain, ce n’est pas en adoptant une attitude rebelle et en dédaignant les gens que l’e-cig seras mieux vu. Il est impératif de rester le plus courtois et respectueux possible si on veut que d’ici à quelques années l’utilisation d’une e-cig fasse partie des moeurs et soit considéré comme parfaitement normale.

        Actuellement les opposants aux cigarettes électroniques n’attendent qu’une chose, que les utilisateurs d’e-cig se mettent en porte à faux vis a vis du public car alors ils pourront nous montrer du doigt et faire passer nos opinions comme des élucubrations d’extrémistes. Il faut a tout prix éviter ça et si pour ce faire on doit éviter de vapoter dans des endroits où ça pourrait gêner d’autres personnes, alors soit.

        Montrons nous plus courtois que les gens qui parlent trop fort au téléphone, qui mettent trop de parfum ou qui prennent allègrement leurs aises dans un métro bondé, car alors nous pourrons plus facilement être pris au sérieux.

        • Tony Fiant

          Oui, c:’est cohérent, raisonnable et poli mais qu’allons nous y gagner ? Rien.
          La reconnaissance de la normalité de la cigarette électronique par l’opinion lambda est sans intérêt si nous avons déjà créé nous mêmes les contraintes et restrictions.
          La société n’est pas logique et c’est normal : on sait que le “QI” d’un groupe diminue car s’infantilisant par rapport à chaque QI individuel alors le QI de la société… Einstein devait être une huitre en ce cas 🙂
          Je ne cherche pas la provocation, je n’en fais jamais, je suis plutôt discret même mais si soudainement j’ai une envie de vapoter une “taffe” dans un lieu interdit au tabac, je le fais, sans agressivité, mais sans culpabilité non plus.
          Etant un légume, la société doit être bougée, elle ne bouge pas par elle même, alors bougeons un peu ce gros topinambour, les racines ne sont pas longues.

          • Alexis Finn

            Moi aussi il m’arrive de vapoter discrètement une bouffée au super-marché, alors je suppose que théoriquement c’est pas interdit, mais je sais que si je me mettait a recraché des gros nuages de fumée comme je fais chez moi j’aurais vite des problèmes et le super-marché déciderai probablement d’interdire l’e-cig, alors que si je me contente d’une bouffée discrète en retenant ensuite mon souffle pour recracher le moins de vapeur possible alors ça gène personne et donc personne ne se plaint.

            L’idée c’est justement de gêner personne, car même si cette gêne est irrationelle en l’état actuel des choses il est certains que les établissements privés décideront d’interdire l’e-cig dans leur locaux.

            L’idée n’est pas de se taire, mais de se présenter comme des citoyens ordinaires issus de milieux divers, respectueux des lois, qui payent leurs impôts et qui votent, et ainsi présenter un visage sérieux et respectable au monde.

            Inutile de se cacher, mais si on se met a recracher des nuages de fumée à l’odeur potentiellement désagréable en plein resto, je doute que le patron soit très réceptif a l’argument “oui mais eux ils parlent trop fort et vous leur dites rien”, et Philip Morris & Co par contre vont pas se gêner pour dire ” regardez cette bande d’anarchiste qui respectent personne, il faut interdire cette nouvelle drogue”.

            Alors d’accord il faut pas s’auto-flageller, mais il faut pas non-plus fournir le baton pour se faire battre.

            Il n’empêche sur cette histoire d’interdiction dans les lieux publics, je pense vraiment que la police auras mieux a faire que de vous surveiller pour essayer de vous prendre en flagrant-délit de vapotage.

    • mighty yo

      au contraire! il faut vapoter dans la rue ,c’est le meilleure moyen pour faire grossir le mouvement,pour l’instant beaucoup de fumeurs voient les vapoteurs comme des éxtra terrestres,ils tiennent des discours débile du genre “bah moi je sais au moins de quoi je vais mourir…”
      mais au bout d’un moment en en voyant de plus en plus,ils vont se dire “tient et si ils avaient raisons? et si j’éssayait aussi?”.
      je suis pèrsuadé que la plupart des fumeurs qui aujourd’hui trouvent des éxcuses débiles (j’ai mème entendu,”moi c’est au goudron que je suis accro,pas a la nicotine”) pour ne pas se mettre a la vapote (car, ils ne sont pas prèt a coupé le cordon de PMI)finiront dans les années a venir a s’y mettre..
      au fait c’est noel dans quelques semaines,quel plus beaux cadeaux qu’un joli mods qui vas vous faire arrèter la clope et gagner au passage plusieurs années a vivre ?
      pensez y!

  • jean françois lamy

    Personnellement je le fais parfois et discrètement tant il est vrai que certains aromes peuvent déranger certaines personnes, idem au travail je ne vapote pas des liquides dérangeants mes collègues
    Travaillant dans les expos il m’arrive de vapoter dans les halls et personne n’y trouve à redire même les gardiens ceci dit je pense que le respect d’autrui et le bon sens devrait être la conduite à adopter
    Hier dans C’est à Vous Patrick Cohen lui même vapoteur à critiqué la décision du Maire de St Lo déclarant que cette décision était ridicule
    Bien qu’un journaliste d’audience nationale soit des “notres”