Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’incohérence du gouvernement face à la cigarette électronique

L’incohérence du gouvernement face à la cigarette électronique

Jean-Yves Nau, journaliste et docteur en médecine, critique une fois de plus les autorités de ne pas correctement prendre en considération le fort potentiel de l’e-cigarette dans le domaine de la santé publique.

Une révolution ignorée

"La cigarette électronique, cette révolution que le gouvernement ne comprend pas" par Jean-Yves Nau sur slate.fr

L’e-cigatette, cette révolution que le gouvernement ne comprend pas” par Jean-Yves Nau sur slate.fr

Cet ancien responsable de la rubrique médecine du Monde qui fait les gros yeux sur sa photo de profil ne semble jamais content, et quand il s’agit de cigarette électronique, on le comprend parfaitement.

Les pouvoirs publics n’ont pas bien saisi son importance selon lui, malgré la volonté affichée de lutter contre le tabac, en atteste le troisième “Plan Cancer” récemment lancé par le président de la république.

Il y a un an la ministre de la santé Marisol Touraine montrait clairement sa réticence à l’égard de la cigarette électronique et envisageait des mesures pour l’encadrer drastiquement. Elle affirmait que son innocuité et son efficacité pour le sevrage tabagique n’avaient pas encore été démontrées. Classifier l’e-cigarette comme un produit de tabac s’avérait donc logique pour la ministre. Si son souhait n’a pas été encore exaucé, elle aimerait toujours en 2014 en limiter son utilisation, notamment dans l’espace public.

Les tabacologues et les spécialistes de l’addiction se sont quant à eux renseignés sur la cigarette électronique et leur position a progressivement changé sur le sujet, à l’image de celle du Professeur Dautzenberg, monsieur vapote malgré lui. Il affirme que le produit est directement lié à la baisse continue des ventes de cigarettes et des traitements de sevrage, et c’est pour cela qu’il doit être reconsidéré. En outre il dénonce le manque “d’études probantes sur le sujet“, qui place les professionnels de santé en “porte-à-faux” quand il s’agit de recommander ou non la cigarette électronique à leurs patients.

La lutte contre le tabac a été clairement menée de façon plus efficace en Angleterre. Et selon Jean-Yves Nau ce sont les pouvoirs publics proactifs qui ont contribué à cette réussite, puisqu’ils ont mis en place un “véritable soutien financier à l’aide au sevrage“.


Lire l’article complet de Jean-Yves Nau sur le site slate.fr

Review Author:Review Date: