Les pros britanniques communiquent sur les bonnes pratiques liées aux batteries

L’Independant British Vape Trade Association (IBVTA), l’équivalent de la FIVAPE en France, organise une campagne de sensibilisation sur l’utilisation sécurisée des batteries pour cigarette électronique. Elle a envoyé à l’ensemble de ses membres (fabricants, distributeurs, importateurs, détaillants) des conseils détaillés sur ces dispositifs et les informations qu’ils pourraient présenter à leurs clients.

Ils s’accompagnent d’un poster qu’ils sont susceptibles d’afficher dans leurs locaux et qui synthétise les recommandations concernant les batteries. Il apparaît notamment sur ce document les préconisations suivantes :

  • Acheter une batterie auprès d’un vendeur de confiance
  • Vérifier que le produit ou l’emballage comporte bien les mentions CE et ROHS
  • Éviter d’utiliser un chargeur avec une batterie provenant d’un autre fournisseur, à moins que la compatibilité ne soit bien mentionnée
  • Éviter de charger la batterie à proximité de matériaux inflammables
  • Ne jamais laisser une batterie près d’objets métalliques comme des clés dans une poche ou un sac, car cela peut entraîner un court circuit (ndlr: voir notre article sur les explosions)
  • Une batterie abîmée, qui fuit ou qui ne fonctionne plus normalement doit être jetée

Selon Fraser Cooper, le président de l’IBVTA, la sécurité des batteries et les risques d’accidents sont pris très au sérieux. “Ce qu’il faut retenir c’est que ces incidents sont évitables” explique-t-il. Il souligne tout de même leur extrême rareté alors que le Royaume-Uni compte 3 millions de vapoteurs.

Entre avril 2014 et mars 2015, les batteries de cigarettes électroniques auraient été responsables de 62 incendies dans le pays. Un chiffre à comparer avec les 1 878 incendies causés par les cigarettes conventionnelles sur la même période.