Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » Les producteurs de nicotine sautent dans le train de la vape

Les producteurs de nicotine sautent dans le train de la vape

"La mort programmée de la cigarette à combustion" à lire sur Le Temps

La mort programmée de la cigarette à combustion” à lire sur Le Temps

L’entreprise Siegfried se situe en Argovie, un canton Suisse situé au nord de la Confédération. Ce producteur spécialiste des substances de base pour la pharma a doublé ses ventes l’an passé. Le journal Le Temps consacre l’un des ses articles sur cette société, bien heureuse de pouvoir trouver dans l’industrie de la vape un nouveau marché très prometteur.

Parmi les substances qu’elle commercialise, on retrouve bien sûr la nicotine, un composant se trouvant dans une partie des e-liquides pour vaporisateurs. Siegered serait actuellement le premier producteur mondial en la matière. La nicotine est récoltée et extraite de la molécule de l’herbe à Nicot, dans l’ouest Indien. C’est la société Nisol, appartenant à Contraf-Nicotex-Tobacco, qui se charge d’extraire la molécule et produire du sulfate de nicotine liquide. Siegfred se chargerait ensuite de la purifier et de la distiller dans ses entrepots en Suisse.

Le produit a l’avantage d’être agréé par la Food and Drug Administration (FDA), il peut donc être exporté sur le territoire américain, un marché potentiel très important. Siegfried commerce avec deux types de clients, les premiers sont spécialisés dans la production des NRT, les Nicotine Replacement Therapy soit des médicaments type patchs, gommes, mais qui n’ont plus vraiment le vent en poupe selon certaines données économiques. Les seconds clients sont des entreprises de cigarettes électroniques, essentiellement des cigarettiers explique le quotidien suisse, qui ont absorbé des sociétés d’e-cigarettes et se lancent sur le marché avec fougue.

Siegfred ne se cache pas de travailler essentiellement avec des industriels du tabac, qui présentent des “standards de qualité élevés”. La responsable du développement, des ventes et du marketing Marianne Späne évoque des questions de sécurité, en effet, un produit mal dosé par certains fabricants pourrait avoir des conséquences désastreuses pour les consommateurs, mais aussi pour l’image de l’entreprise peut-on lire entre les lignes. Néanmoins, cela ne l’empêche pas de compter parmi ses clients des sociétés de taille plus modeste mais néanmoins en pleine croissance, à l’image de Vincent dans les Vapes, producteur de e-liquides en Gironde, qui aurait été approché par Siegfred explique Le Temps. Une information néanmoins démantie par la société girondine qui se fournit en fait, comme beaucoup de ses confrères chez Alchem, une société également présente en Suisse et concurrente direct de Siegfred.

Review Author:Review Date: