Les précisions sur le trilogue du 3 décembre

Frédérique Ries et Bertrand Dautzenberg en conférence de presse

Frédérique Ries et Bertrand Dautzenberg en conférence de presse

Ce mardi nous vous avons très brièvement résumé le déroulement du 3ème trilogue européen à Bruxelles. Nous pouvons vous apporter quelques précisions à ce sujet, rapporté par le CACE (Collectif des Acteurs de la Cigarette électronique).

L’essentiel des informations ont été communiquées lors d’une conférence de presse organisée à la suite de ce trilogue. Nous apprenons que la Commission a été le protagoniste le plus critique à l’égard de la cigarette électronique. La Commission, épaulée par le Conseil, souhaite limiter la dose de nicotine à 5 mg / ml et propose d’interdire les contenants réutilisables. Frédérique Ries, chef de file des défenseurs de l’e-cigarette chez les eurodéputés, a montré son mécontentement face à ces propositions.

Elle a invité le professeur Bertrand Dautzenberg à l’occasion d’une conférence de presse. Ce dernier aurait été d’un soutien de poids et a rappelé sa position au sujet du produit.
Selon lui, malgré une éventuelle toxicité de la cigarette électronique (notamment à cause de la faible présence de nitrosamines), il s’agit de l’aide la plus appropriée pour se sevrer du tabac. Il rêverait même que tous les fumeurs se mettent à vapoter. Les pouvoirs européens doivent aller dans le sens du texte voté le 8 octobre dernier, cela permettrait de “sauver 200 000 vies par an” aurait-t-il expliqué.

Puis il aurait précisé que le seuil de 5 mg / ml n’est manifestement pas une bonne idée, il faudrait qu’il soit élevé à 20 mg / ml pour répondre au besoin des fumeurs. Enfin, il est réticent à l’idée de pousser le texte en 2ème lecture, cette étape favoriserait la disparition des accords conclus contre la cigarette traditionnelle (l’interdiction des slims notamment).

Le 4ème trilogue est programmé le 16 décembre. Il est possible qu’il y ait un accord lors de cette réunion qui rassemblera une nouvelle fois la Commission, le Conseil de l’UE et des parlementaires. Mais une extension des trilogues sous la présidence grecque est aussi une possibilité à prendre en compte. Le vote du texte en 2ème lecture serait l’option la moins enviable pour la pérennité de la cigarette électronique telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Review Author:Review Date:
  • Kucing

    La e-klop est un concurrent direct et compétitif du tabac. L’un des mantras de la commission européenne est la garantie de l’existence d’une concurrence libre et non faussée. Quelqu’un pour leur rappeler ?

    • mighty yo

      j’ai récemment apprit que toutes les industries avaient fait l’objet d’enquètes publiques(mème celle de la pomme de terre)…toutes par le passé sauf…..L’INDUSTRIE DU TABAC!!! (tient c’est bizarre…c’est quand mème la seule industrie qui tue 5millions de ces consommateurs par an…) cherchez l’èrreur