Les députés suisses peuvent désormais vapoter au Parlement

La vape est désormais autorisée pendant les séances et commissions, ainsi que dans tous les locaux du Grand Conseil genevois.

La vape est désormais autorisée pendant les séances et commissions, ainsi que dans tous les locaux du Grand Conseil genevois.

Les défenseurs de la cigarette électronique en Suisse peuvent se réjouir de la dernière décision prise par le bureau du Grand Conseil. Ce dernier a en effet décidé d’autoriser le vapotage des députés du Parlement genevois durant les séances et commissions. Certes cela ne changera pas le quotidien des vapoteurs Helvètes, qui sont toujours obligés de se procurer leur e-liquides contenant de la nicotine à l’étranger.

Mais c’est en tout cas une décision symbolique, qui doit rassurer les adeptes du vaporisateur personnel, qui ont surtout vu s’exprimer lors des dernières semaines les acteurs très réticents à l’usage du produit. La Société Suisse de Pneumologie (SSP) et la Société Suisse de pneumologie pédiatrique (SSPP) ont par exemple dévoilé leurs positions en mars dernier quant à cette aide au sevrage tabagique, et elles préconisaient un encadrement drastique du produit.

Les pouvoirs publics Helvètes ne sont manifestement pas tous sur la même ligne que celle du Grand Conseil genevois. On se souvient du Conseil d’état qui avait prohibé l’utilisation de l’e-cigarette dans ses locaux fin février.

Eric Stauffer, président du Mouvement Citoyens Genevois, affirme qu’il s’agit d’un “message de santé publique“. Pour lui l’efficacité de la cigarette électronique n’est plus à prouver, c’est un “excellent moyen pour celui qui a envie de se sevrer du tabac“.

Review Author:Review Date: