L’ECIV interpelle la directrice de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Europe.

La Coalition Européenne de la Vape Indépendante (ECIV) a choisi ce sept novembre pour adresser une note de briefing sur la vape à Madame Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe.

fctc-cop7-indiaCe 7 novembre, la COP7 (septième Conférence des parties à la convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac) s’est ouverte à New Delhi. Les participants vont examiner un rapport sur les « inhalateurs électroniques de nicotine et inhalateurs électroniques ne contenant pas de nicotine » aussi désignés sous les acronymes de ENDS et ENNDS.

Le rapport, très à charge contre la cigarette électronique, prône des mesures vilipendées par le Centre britannique d’études sur le tabac et l’alcool, le UKCTAS. Néanmoins, l’OMS reconnaît pour la première fois que « si la grande majorité des fumeurs qui ne peuvent pas ou ne veulent pas arrêter de fumer se tournaient sans plus attendre vers une autre source de nicotine présentant moins de risques pour la santé, puis cessaient finalement de l’utiliser, cela représenterait un progrès important en matière de santé publique. »

logo-eciv-2Dans un communiqué de presse, la FIVAPE estime que l’OMS doit reconnaître que le vaporisateur personnel détient “le potentiel de sauver des millions de vie et agit efficacement pour la réduction des risques du tabagisme“.  et qu’elle doit “cesser de menacer l’avenir des produits du vapotage“. Dénonçant, les nombreux pays qui restreignent ou interdisent de manière disproportionnée la cette solution.

Consulter (pdf) la note d’information rédigée par l’ECIV