Le vapotage passif une nouvelle fois relativisé par une étude allemande

Le vapotage passif, très souvent mis en parallèle avec le tabagisme passif dont la nocivité n’est plus à prouver, vient encore d’être étudié par une équipe de chercheurs allemands. Les résultats démontrent une fois de plus la réduction considérable des risques pour l’entourage du vapoteur.

5 composés détectés à des niveaux très inférieurs à ceux d’une cigarette de tabac

Concentration (ug/m3) des composés organiques volatils (VOCs) dans la vapeur de 3 cigarettes électroniques (moyenne) et la fumée d’une cigarette de tabac
VOC Vapeur E-cigarette Fumée cigarette
Propylene glycol * 112
1-hydroxy-2-propanone * 62
2,3-butanedione * 21
2,5-dimethylfuran * 5
2-butanone 2 19
2-furaldehyde * 21
2-methylfurane * 19
3-ethenyl-pyridine * 24
Acetic acid 13 68
Acetone 20 64
Benzene * 22
Isoprene * 135
Limonene * 21
M,p-xylene * 18
Phenol * 15
Pyrrole * 61
Toluene * 44
Formaldehyde 12 86
Acetaldehyde 2 119
Propanal * 12

* niveaux inquantifiables / similaires à l’air de la chambre vide

Une chambre expérimentale de 8m3

Est-ce que les cigarettes électroniques produisent un vapotage passif ?

Est-ce que les cigarettes électroniques produisent un vapotage passif ?

L’équipe du chercheur allemand Tobias Schripp du Service de la Fraunhofer Wilhelm-Klauditz-Institut a pu détecté des niveaux quantifiables de 20 composés organiques volatils (VOC en anglais) présents dans la fumée de cigarette. En comparaison, 5 d’entre eux ont pu être détectés après une séance de vapotage.

Le vapoteur volontaire aurait pris six profondes bouffées de 3 secondes chacune avec des intervalles d’une minute. Des échantillons d’air ont été ensuite prélevés pendant 15 minutes après la quatrième bouffée relâchée dans l’air d’une petite pièce fermée.

Le formaldéhyde détecté après le vapotage pourrait être du à l’expiration du sujet lui même dans la pièce selon les chercheurs.

La présence d’acétone et d’acétaldéhyde pourrait résulter de la combustion du propylène glycol, qui se produit également dans une large mesure pendant la combustion du tabac. En revanche le propylène glycol, composant majeur des e-liquides pour cigarettes électroniques, n’a pas été détecté dans l’air après la séance de vapotage.

Brad Rodu, professeur de médecine à l’université de Louisville (USA) explique que si Schripp conclue bien à l’existence d’un vapotage passif, la taille de la chambre expérimentale (8 mètres cube) dans laquelle s’est déroulée l’expérience peut conforter l’idée selon laquelle le vapotage passif ne présente pas grand risque pour l’entourage du vapoteur lorsqu’il se trouve dans des conditions réelles.


Sources :
Do E-Cigarettes Cause Passive Vaping? (Brad Rodu) http://rodutobaccotruth.blogspot.fr/2013/12/do-e-cigarettes-cause-passive-vaping.html

Indoor Air. 2013 Feb;23(1):25-31. doi: 10.1111/j.1600-0668.2012.00792.x. Epub 2012 Jul 2. – Does e-cigarette consumption cause passive vaping? (Schripp T, Markewitz D, Uhde E, Salthammer T.) – http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22672560

Review Author:Review Date: