Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Le slogan commercial d’un vendeur de cigarettes électroniques interdit au Royaume-Uni

Le slogan commercial d’un vendeur de cigarettes électroniques interdit au Royaume-Uni

La marque LeoLites s'est fait épingler par le comité de censure ASA au Royaume-Uni.

La marque LeoLites s’est faite épingler par un comité de contrôle publicitaire britannique.

Les autorités Britanniques ont interdit la publicité d’une cigarette électronique qui présentait le slogan “Aimez vos poumons”. C’est le quotidien Dailymail qui explique que cette campagne imaginée par le fabricant E&L Distribution pour son vaporisateur LeoLites ne pourra ainsi plus être visible outre-Manche.

Manque de preuves

L’Advertising Standards Authority (ASA), équivalent du CSA français, a ouvert une enquête suite à une plainte déposée au sujet de cette campagne d’affichage. E&L Distribution s’est défendu en expliquant que cette publicité ne sous-entendait en aucun cas que le produit contribuait à améliorer la santé des utilisateurs ou qu’il favorisait la santé de leurs poumons. Le fabricant a souhaité élaborer un message accrocheur et pertinent mais l’Advertising Standards Authority a estimé qu’il s’agissait d’une publicité trompeuse.

Selon le porte-parole de l’ASA, il n’y a pas de preuve permettant d’affirmer que la cigarette électronique LeoLites demeure moins novice que les autres marques de cigarette électronique ni qu’elle se trouve être moins dangereuse que les cigarettes traditionnelles…

Côté français, c’est la prudence

En France les professionnels de l’e-cigarette semblent prendre beaucoup de précautions dans la production de leurs spots publicitaires. La plupart des chaines télé commencent néanmoins à intégrer ce nouveau profil commercial dans leur régie publicitaire, mais la crainte du CSA reste bien palpable.

La sobriété du spot pour le fabricant D’lice est un bon exemple. Aucune information sur les prétendus bénéfices en terme de santé pour le fumeur, ni quelconque message permettant de préciser l’offre.

Alors que Jan Kounen a justement eu recours au financement participatif pour son projet Vape Wave faute de soutiens de la part des grandes chaînes, les choses pourraient peut être changer avec le temps. Aux dernières nouvelles le CSA avait demandé l’avis de Marisol Touraine mais aucun autre élément n’est venu depuis compléter cette information.

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Question d’interprétation. Tout le monde reconnaît que la vape est moins nocive que le tabac. Donc, oui, on aime ses poumons en vapant car on arrête le tabac. On ne connait pas encore l’innocuité pulmonaire de la vape mais de toute manière, ce sera toujours mieux que la tueuse.
    On peut la voir comme une publicité mensongère, faute de preuve, notamment si on est non fumeur mais cette publicité dit aussi la vérité. Question de point de vue et de profil (fumeur, non fumeur, vapoteur)
    Bien entendu, on va nous sortir l’incitation à la vape pour les non fumeurs… et bla bla bla, épisode 18, saison 27.
    Allez, je vais allez voir mon médecin préféré : House.

    • Titan

      Rhââââ enfin un connaisseur! Tony, bienvenu au “Club House”!!!
      Juste une petite manifestation de mon incongruité naturelle pour mettre le doigt sur un ch’tit détail ridicule:
      “L’ASA a ESTIME que …”; Un éveillé des chaumières ayant voix au chapitre au cours d’une réunion de “travail” a “estime que …”. Tout les problèmes viennent de là, de “l’estimation” arbitraire et unilatérale d’un gars pas spécialement compétent, mais investi d’un pouvoir de décision qui peut quelquefois changer la face du monde (je ne vise pas forcément la provisoirement dernière guerre mondiale en disant ça). C’est en Angleterre que ça se passe, mais on est tout aussi bien mal desservi pour la France, qui se targue pourtant haut et fort de respecter le libre “droit d’expression”. “Expression” entre guillemets car je pense qu’il y a une faute de prononciation et d’orthographe, car j’ai l’impression que celle qui est correcte est: “le droit des pressions”. Mais on me dit souvent que je vois le mâle partout … 🙂
      Tony, nous avons le même médecin, et ça me rend d’humeur joyeuse.

      • Tony Fiant

        Le pire est que l’on compare souvent mon caractère et mon physique (dans une moindre mesure, je précise) à ce personnage donc pour les soirées déguisées, une canne, un jean, une veste de costard, des baskets, mon rasage est déjà le même et plus qu’à boiter…

        En tous les cas, c’est mon surnom dans mon entourage, je suis pourtant sympathique mais comme pour le sujet de l’article, c’est une question de point de vue 🙂

        Everybody lies…

        • Titan

          Ben bienvenu au club, moi ça vient peu de mon aspect physique mais plutôt de ma fonction. Je “soigne” des pièces aéro “blessées” et je suis souvent en conflit avec des cerveaux musclés qui sont supposés connaître des choses mais qui se plantent 3 fois sur 4. Sans compter leur absence d’éducation et leur énorme capacité à faire une faute à chaque mot. D’où nos rapports musclés et l’insulte qui a fusé une fois: “Non mais écoute-le, ce Dr House qui croit tout savoir …!”. Et ça m’est resté depuis 6 ou 7 ans …

    • Céline Djibaoui

      Le problème est qu’une publicité ne s’adresse pas qu’à une catégorie de personne mais à tout le monde. Y compris les non fumeurs.

      J’ai toujours dit et répété que la vape n’était pas à mon avis une porte d’entrée vers le tabagisme, et que c’était un faux argument. Qui plus est, quand on nous trouve une personne qui commence a vaper, si la cigarette electronique n’était pas la elle aurait commencé a fumer et pris bien plus de risque, l’argument est donc a mon avis stupide.

      De là à ne pas blâmer des publicités qui laissent sous entendre un bénéfice santé quant elle s’adresse a tout le monde, il y a un pas que je ne franchirait pas.

      Il y a quelques dizaines d’années les cigarettiers vendait leur produit en sous entendant qu’elle apportait un bénéfice santé. Certes aujourd’hui ça serait beaucoup plus compliqué, mais ce genre de pub s’en rapproche.

      Elle ne précise rien, se contente d’un slogan bien publicitaire avec sous entendu un gain pour la santé. Oui, y’a un gain pour la santé si on fume, mais il est bien plus sain de ne rien prendre, là c’est pas précisé et je trouve la pub un peu malhonnête.

      • Tony Fiant

        Bien plus sain de ne rien prendre est aussi une appréciation. Plus, bien plus, pas du tout, à cette heure, on n’en sait rien.
        Je comprends ce que tu veux dire et donc ta position mais je ne crois pas en la nécessité d’une saine auto-critique.
        D’abord, comme nos détracteurs, nous ne disposons pas d’éléments suffisants.
        Ensuite, on nous descend déjà suffisamment en flèche dans devoir en rajouter.
        Certes, ce recul est louable mais il sera plus interprété comme un aveu de méconnaissance même des plus concernés que comme une reconnaissance de notre honnêteté intellectuelle.
        Pour ma part, je préfère jouer au jeu du qui est le plus con, celui qui gagne est celui qui l’est le moins

  • christophe

    ASA ce n est pas l equivalent du BVP plutot que CSA ? CSA c est pour la tv comme l’ALM, non ?

    edit : apres verification, le BVPest disparu.
    depuis 2008 c est le ARPP, Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité

    • Tony Fiant

      On parle bien du CSA même si le sujet relève de la pub. Le CSA, c’est pour le documentaire évoqué.
      Tout le monde s’en mêle et s’emmêle…
      J’attends maintenant l’opinion de Brigitte Bardot sur le sujet 🙂

    • Tony Fiant

      En me relisant, Christophe, je crains que mon msg soit mal interprété : quand je dis tout le monde s’en mêle, je ne parlais pas pour toi mais pour toutes ces Hautes Autorités… qui rappellent un peu les comités de censure sous certaines dictatures.

      • christophe

        pas de probleme, et merci pour l explication 🙂