Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Le recyclage des cigarettes électroniques : une considération écologique à prendre en compte

Le recyclage des cigarettes électroniques : une considération écologique à prendre en compte

Réfléchissez à deux fois avant de jeter votre matériel usagé. Il existe des solutions.

Réfléchissez à deux fois avant de jeter votre matériel usagé. Il existe des solutions.

Le recyclage des batteries usagées et des consommables est un sujet préoccupant qui fait partie des priorités du Collectif des Acteurs de la Cigarette Électronique (CACE). Le vapoteur (utilisateur d’e-cigarette) use des atomiseurs, change de batteries, achète et jette presque aussitôt son matériel de vapote comme n’importe quel autre produit électronique. Il fallait donc commencer à réfléchir à des solutions.

La question des conséquences néfastes du tabac sur l’environnement est évoquée, souvent à raison par les médias. Néanmoins cela ne doit pas nous faire oublier l’impact de la cigarette électronique sur l’environnement.

Certains professionnels commencent à proposer des solutions de recyclage

Parmi les sociétés qui ont déjà mis en place des principes de recyclage il faut citer Pipeline France qui est une filiale Française d’un producteur allemand de e-liquides pour cigarette électronique (Fuel). Elle souhaite montrer actuellement la voie aux autres entreprises en matière de responsabilité environnementale. Elle rappelle que les cigarettes électroniques sont des produits soumis aux règlementations DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) de seconde catégorie (source). Concrètement, les sociétés productrices se doivent de mettre en place une solution de recyclage qui soit respectueuse de l’environnement.

Dans cette optique, Pipeline France s’est donc entourée de deux organismes pour tenir ses promesses et réduire son empreinte carbone.

Elle travaille d’une part avec la société Screlec pour le recyclage des batteries. Elle collabore d’autre part avec l’éco-organisme Ecologic pour s’occuper des déchets DEEE.

Screlec s’engage notamment à réaliser un tri selon des critères qualitatifs stricts, et explique avoir mis en place une organisation du transport des déchets en privilégiant les enlèvements massifiés.

Ecologic affirme quant à elle avoir instauré une filière de collecte et de traitement des DEEE conforme à toutes les exigences de qualité et de sécurité des réglementations françaises et européennes.

Florent Biriotti, directeur général de Pipeline France se dit d’ailleurs très satisfait de ce second partenariat : « Connaissant les problématiques liées à la gestion des déchets électriques, nous avons voulu nous entourer d’un expert en qui nous pouvions avoir toute confiance. La compétence et la bienveillance d’Ecologic ont été prépondérantes dans notre prise de décision de leur confier le recyclage de nos produits. »

Le marché de la cigarette électronique progresse à vitesse grand V dans l’hexagone mais trop peu de professionnels souscrivent actuellement aux eco-organismes.


Source : http://www.ecologic-france.com/presse-environnemenet-dechet-deee/communiques-ecologic-deee/6754-ecologic-recycle-les-e-cigarettes-de-la-marque-pipeline.html

Review Author:Review Date: