Le parti britannique “Vapers in Power” publie son manifeste de campagne

“Vapers In Power” un parti politique créé au Royaume-Uni pour “protéger la voix des vapoteurs” présente deux candidats aux élections législatives galloises en mai prochain. Le manifeste de campagne vient d’être publié.

Protéger la parole des vapoteurs des réglementations à venir

vapers-in-power« Vapers In Power » est un parti politique créé officiellement au Royaume-Uni en mars 2015, l’idée était née lors de l’adoption de la directive tabac européenne. Selon ses fondateurs, il s’agit de défendre les vapoteurs et protéger la liberté d’expression face aux restrictions drastiques imposées par le texte européen sur la promotion de la cigarette électronique.

vapers-in-power-candidats« Vapers In Power » qui présentera deux candidats aux élections législatives galloises du 5 mai prochain vient de publier son manifeste de campagne.

“La Liberté de choisir

Vapeurs in Power a choisi la “Liberté de choisir” comme slogan de sa campagne. Le manifeste explique que “Liberté de choisir” inclut :

  • vapoter à l’extérieur dans des espaces publics,
  • vapoter à l’extérieur dans des zones privées avec l’autorisation du propriétaire ou du responsable,
  • vapoter à l’intérieur avec la permission du propriétaire ou du responsable.”

Les rédacteurs du manifeste attaquent les « bureaucrates sans visage » et le parti travailliste gallois qui “décident d’interdire l’usage du vaporisateur dans certains espaces intérieurs et extérieurs, publics et privés” alors que “aucune preuve scientifique n’étaye un quelconque dommage pour autrui”. Il ne devrait “jamais être acceptable” que des décisions soient prises “sans consultation publique pour un problème qui affecte tant de vies.”

Les défenseurs de la cigarette électronique pourfendent l’article 20 de la directive tabac européenne qui va “protéger les intérêts des compagnies pharmaceutiques”, “donner un avantage aux cigarettiers, le tabac sera plus largement disponibles que les e-cigarettes” au détriment de “gains de santé publique”.

Propositions

Un manifeste de campagne ne serait pas un véritable document politique sans proposition. Les membres du parti “Vapers In Power” s’appliquent et esquissent les lignes directrices d’une “règlementation appropriée” du vaporisateur.

Ils souhaitent par exemple que les parents de mineurs fumeurs soient autorisés à leur fournir une e-cigarette, que les avertissements sur les bouteilles d’e-liquide reflétent leur réelle toxicité. Les e-liquides arômatisés devraient faire l’objet de tests efficaces et abordables et les fabricants soumis à des inspections d’hygiène.

“La vape doit être largement acceptée par le public pour continuer à sauver des vies”

Pour ces militants de la cigarette électronique, les journalistes et les scientifiques qui dénaturent la recherche devraient être “tenus responsables”, leurs propos ont des “conséquences “fatales” et ils annoncent qu’il pousseront des actions dans ce sens.

Soutenir les petites entreprises de la vape.

Vapers in Power s’engage à soutenir les petites entreprises qui sont “le moteur de l’innovation” et “stimule l’économie locale”. Il exige aussi le niveau minimal de TVA pour les produits de la vape “au même titre que les substituts nicotiniques”.

“Les lois restreignant les comportements individuels devraient être fondées sur des preuves scientifiques du préjudice” estiment les rédacteurs, qui s’élèvent “contre des règles arbitraires” et appellent les employeurs qui interdisent l’usage du vaporisateur sur le lieu de travail à réévaluer leur politique.

“Nous défendons le droit de promouvoir le vaporisateur en public” ponctuent les rédacteur avant de conclure que la “Liberté de choisir” n’est pas l’absence de restriction mais s’oppose à des restrictions injustes.

Pays de Galles : à lire aussi
Review Author:Review Date: