Le filtre anti-goudron voudrait surfer sur la vague de l’ecig

Certains fabricants veulent semble-t-il surfer sur la vague de la cigarette électronique pour de nouveau proposer des accessoires qui n’ont déjà pas emporté l’adhésion du public par le passé. C’est notamment le cas avec le filtre anti-goudron qui réduirait les risques liés à la consommation de tabac.

Une soit-disant alternative à la cigarette électronique

"Le filtre Ag, une alternative à la cigarette électronique" selon une parution de presse.

“Le filtre Ag, une alternative à la cigarette électronique” selon une parution de presse.

On nous explique d’une part que les substances récupérées contribueraient à faire prendre conscience au fumeur de la nocivité du tabac et l’aideraient à réduire, voire stopper sa consommation.

D’autre part il est affirmé que 80% des goudrons contenus dans la cigarette seraient filtrés grâce à ce produit. Même si aucune preuve ne semble appuyer cette affirmation, le filtre anti-goudron permettrait d’être “en santé et fumer des cigarettes“. Il est également expliqué que le fumeur profite de nombreux effets positifs du filtre anti-goudron : il s’agit notamment de dents moins jaunes et d’une gorge moins irritée.

Une parution de presse prétend qu’il n’y a pas d’éléments pour juger de l’innocuité de la cigarette électronique… Nous rappelons que ce n’est pas ce filtre ag qui a contribué à la baisse du nombre de fumeurs en France ces derniers mois. De plus, le marché des traitements de sevrage classiques s’est effondré, il serait donc fort étonnant de voir ce type de solution fonctionner en 2014.

Enfin, le filtre ag est présenté comme un procédé qui améliore les conditions d’utilisation de la cigarette, il n’est en rien une méthode qui incite les fumeurs à se détourner de manière définitive du tabac.

Review Author:Review Date:
  • Cegoca

    Et grâce au goudron ainsi récolté dans les filtres, on pourra refaire nos routes sans doute !

  • Tony Fiant

    Un dinosaure qui ressurgit : mon père en avait un dans les 70’s. Effectivement, le filtre après utilisation montrait clairement une substance visqueuse foncée mais était ce du goudron ou bien de la salive mélangée aux résidus de combustion ?
    Certainement un peu des deux.
    Décidément, la vape semble être une vraie ruche à miel.
    Le filtre à fait un flop, aucune raison qu’il fasse mieux aujourd’hui surtout au vu de la précision de son efficacité aussi méconnue que l’énergie sombre.