Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Le Dr Farsalinos a réanalysé les données de l’Eurobaromètre

Invité au Vapexpo, Konstantinos Farsalinos a présenté de nouvelles analyses qu’il a réalisées à partir des données collectées pour l’Eurobaromètre. En allant plus dans le détail, ses conclusions diffèrent de celles tirées par la Commission européenne.

Plus de 35% des vapoteurs actuels européens ont arrêté de fumer

Konstantinos Farsalinos est le chercheur qui a publié le plus de recherches au monde (du moins jusqu'en 2014) sur la cigarette électronique.

Konstantinos Farsalinos est le chercheur qui a publié le plus de recherches au monde (du moins jusqu’en 2014) sur la cigarette électronique.

Konstantinos  a livré en avant première les résultats de nouvelles analyses qu’il a conduites à partir des données recueillies par l’Union Européenne dans le cadre de son enquête “Eurobaromètre“.

Les chiffres remarquables – et remarqués – qu’il a présenté sur l’efficacité de la cigarette électronique dans la réduction du risque tabagique vont faire l’objet d’une publication scientifique dans les semaines à venir.

Décidant d’aller plus loin dans l’interprétation des données, le médecin grec a récupéré et retraité les données avec d’autres distingo que ceux de la Commission. L’éclairage qu’il apporte s’avère assez différent des conclusions officielles initiales.

Pour mesurer l’efficacité du dispositif il a notamment choisi d’écarter les données concernant les simples expérimentateurs de la cigarette électronique, contrairement à la Commission qui les avait inclus.

67,3% des vapoteurs européens réduisent leur risque tabagique  à différents degrés

Le docteur Farsalinos livre deux séries de résultats regroupés dans les onglets. “Actuels” est basé exclusivement sur les données des utilisateurs actuels du dispositif de vapotage ; “Actuels et passés” prend en compte les utilisateurs actuels du vaporisateur et ceux qui ont cessé de l’utiliser ; “Commission” rappelle pour mémoire les conclusions officielles.

ActuelsActuels et passésCommission
Parmi les utilisateurs actuels de cigarette électronique :
  • 35,1% ont arrêté de fumer ( soit 2.421.847 personnes),
  • 32,2% ont réduit leur consommation (2.222.241 personnes),
  • 11,6% ont arrêté puis repris le tabac (801.822 personnes),
  • 19,2% n’ont ni réduit ni arrêté (1.322.292 personnes),
  • 0,5% ont augmenté leur consommation de cigarettes (31.371 personnes).

67,3% des utilisateurs actuels de la cigarette électronique ont arrêté de fumer ou réduit leur consommation, réduisant, à différents degrés, leur risque tabagique.

Parmi les utilisateurs actuels et passés de cigarettes électroniques :
  • 22,6% ont arrêté de fumer ( soit 3.899.903 personnes),
  • 28,6% ont réduit leur consommation (4.944.846 personnes),
  • 17,9% ont arrêté puis repris le tabac (3.088.245 personnes),
  • 25,9% n’ont ni réduit ni arrêté (4.476.107 personnes),
  • 3,8% ont augmenté leur consommation de cigarettes (656.509 personnes).

51,2% (8.844.749) des utilisateurs actuels ou passés de la cigarette électronique ont arrêté de fumer ou réduit leur consommation, réduisant, à différents degrés, leur risque tabagique.

En incluant aussi les expérimentateurs, la commission avait présenté les conclusions suivantes :
  • 14% ont arrêté de fumer
  • 21.2% ont réduit leur consommation
  • 12.7% ont arrêté puis repris le tabac
  • 45,5% n’ont ni réduit ni arrêté
  • 3,8% avait augmenté leur consommation de tabac.

35,2% (8.844.749) des utilisateurs actuels ou passés de la cigarette électronique ont arrêté de fumer ou réduit leur consommation, réduisant, à différents degrés, leur risque tabagique.

Près de 40% des vapoteurs actuels français ont arrêté de fumer

Le chercheur grec a présenté des données tout à fait remarquables pour la France :

Le docteur Farsalinos livre deux séries de résultats. “Actuels” est basé exclusivement sur les utilisateurs actuels du dispositif de vapotage et “Actuels et passés” prend en compte également les anciens utilisateurs du vaporisateur.

ActuelsActuels et passés
En France, parmi les utilisateurs actuels de cigarette électronique :
  • 39,1% ont arrêté de fumer ( soit 770.617 personnes),
  • 36,4% ont réduit leur consommation (713.649 personnes),
  • 7,7% ont arrêté puis repris le tabac (151.487 personnes),
  • 16,6% n’ont ni réduit ni arrêté (324.466 personnes),
  • 0% ont augmenté leur consommation de cigarettes (0 personnes).

75,7 % (1.484.266) des utilisateurs actuels de la cigarette électronique ont arrêté de fumer ou réduit leur consommation, réduisant, à différents degrés, leur risque tabagique.

Parmi les utilisateurs actuels et passés de cigarettes électroniques :
  • 24,2% ont arrêté de fumer ( soit 1.081.851 personnes),
  • 22,8% ont réduit leur consommation (1.018.461 personnes),
  • 19,2% ont arrêté puis repris le tabac (858.141 personnes),
  • 30,4% n’ont ni réduit ni arrêté (1.358.264 personnes),
  • 3,3% ont augmenté leur consommation de cigarettes (146.838 personnes).

47% (2.100.312) des utilisateurs actuels ou passés de la cigarette électronique ont arrêté de fumer ou réduit leur consommation, réduisant, à différents degrés, leur risque tabagique.

Au cours de sa présentation, le chercheur grec a qualifié tous ces résultats d’extraordinaires, en particulier en France. Il a souligné insisté sur  l’absence d’utilisation de la cigarette électronique par les non fumeurs.

Video de la présentation de K.Farsalinos à la Vapexpo 2015

 

Review Author:Review Date:
  • Titan

    A deux doigts de l’extaaaaaaase!
    Je plussoie à donf-grave-sa-mère-qui-déchire et tout le tintouin.
    Et pardon pour cet accès de viscosité mentale.

    • Bernard W

      lol 😉

    • Stéphane Cabas

      Idem et pardon pour ce tête à queue neuronal vu l’excitation de mes synapses!

      • Titan

        Gaffe quand-même à l’overdose cérébrale irréversible. Moi ça s’explique, j’ai deux ou trois neurones qui dorment à la belle étoile. 🙂

  • Nicolas Guyot

    Bienheureux d’entendre çà. Et encore, par chez moi, c’est 57% d’arrêt de la clope. Quelques petites rechutes pendant les vacances mais la plupart revienne gonflé à bloc pour une belle année de vape non stop 😉

  • Irène BONNET

    J’me disais bien… dans mon entourage, c’est 50 % d’arrêt du tabac avec la vape!