"les inhalateurs électroniques de nicotine (ENDS) font l’objet d’une querelle entre partisans réels de la lutte contre le tabagisme"

“les inhalateurs électroniques de nicotine (ENDS) font l’objet d’une querelle entre partisans réels de la lutte contre le tabagisme”

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) précise son discours sur la cigarette électronique dans un communiqué relatif à la prochaine session du comité régional de l’Europe, qui se déroulera à Vilnius (Lituanie), entre le 14 et 17 septembre 2015.

Ce document constitue une “feuille de route reprenant les mesures en vue d’une meilleure mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac dans la Région européenne 2015-2025”. L’objectif principal de l’organisation étant de “dire adieu pour toujours au tabac”.

Voici les extraits concernant le vaporisateur, mentionné ENDS pour Electronic Nicotine Delivery System (inhalateurs électroniques de nicotine). Pour une meilleure lisibilité, des sous-titres ont été ajoutés ainsi que des mises en surbrillance.

Dénormalisation du tabagisme

Pour ce qui concerne les aspects liés à la santé publique, les inhalateurs électroniques de nicotine (ENDS) font l’objet d’une querelle entre partisans réels de la lutte contre le tabagisme. Au fur et à mesure que leur usage se répand, ces inhalateurs suscitent de plus en plus de dissensions. Alors que certains experts réservent un accueil favorable aux ENDS, qu’ils considèrent comme une piste pour réduire la consommation de tabac, d’autres estiment qu’ils pourraient saper les efforts consentis pour « dénormaliser » le tabagisme.

Une promesse et une menace à la fois

Les ENDS représentent donc une innovation en évolution, avec une promesse et une menace pour la lutte contre le tabagisme. Les ENDS rempliront-ils la promesse, ou concrétiseront-ils la menace ? Cela dépend d’une interaction complexe et dynamique entre les secteurs qui les commercialisent (fabricants indépendants et entreprises de l’industrie du tabac), les consommateurs, les législateurs, les dirigeants politiques, les praticiens, les scientifiques et les partisans de la lutte contre le tabac.

Il s’avère que les ENDS et les inhalateurs électroniques ne contenant pas de nicotine (ENNDS, pour electronic non-nicotine delivery systems) – le plus souvent sous la forme de cigarettes électroniques ou e-cigarettes – sont de plus en plus utilisés. Si ces produits peuvent présenter toute une série d’avantages potentiels pour certains fumeurs, des voix inquiètes se sont élevées concernant les risques potentiels pour la santé des utilisateurs et non-utilisateurs, l’efficacité s’agissant d’aider les fumeurs à arrêter le tabac et à surmonter leur dépendance à l’égard de la nicotine, et les conséquences dans le cadre de la lutte contre le tabagisme, par exemple pour les politiques d’interdiction du tabac.

Review Author:Review Date: