L’e-cigarette plus efficace pour le sevrage que les patchs : les résultats d’une étude néo-zélandaise

Le site slate.fr sous la plume de Jean-Yves Nau a été l'un des premiers médias français à faire écho de cette étude

Le site slate.fr sous la plume de Jean-Yves Nau a été l’un des premiers médias français à faire écho de cette étude.

Une étude néo-zélandaise montre que la cigarette électronique est au moins aussi efficace que les timbres nicotiniques. Elle a été financée par les pouvoirs publics du pays d’Océanie.

C’est le Professeur Chris Bullen, enseignant à l’Université d’Auckland, qui a dirigé cette étude, épaulé par une équipe de 7 chercheurs. Celle-ci a été menée pendant 13 semaines auprès de 657 fumeurs qui désiraient arrêter leur consommation de tabac. Leur âge moyen s’élevait à 43 ans et on comptait 60% de femmes parmi toutes ces personnes.

Trois groupes ont été formés, les deux premiers étaient constitués de 292 personnes chacun, 73 personnes étaient membres du troisième et dernier groupe.

Les personnes des deux premiers groupes étaient dotées avec soit des patchs de nicotine soit des cigarettes électroniques (à 16 mg de nicotine).

Celles du troisième groupe avaient reçu des cigarettes électroniques ne contenant pas de nicotine (groupe e-cigarette placebo).

Des tests ont été réalisés par tous les participants trois mois après la fin des treize semaines de l’étude, dans le but d’évaluer les premiers résultats en termes d’obtention de l’abstinence. Et il est possible d’en conclure que l’e-cigarette est d’une efficacité au minimum égale à celle des patchs de nicotine pour aider les gens à cesser totalement de fumer pendant au moins six mois.

4,1% des personnes du groupe e-cigarettes placebo ont réussi à se sevrer, 5,8% pour le groupe timbres à la nicotine et 7,3% pour le groupe e-cigarette. La proportion la plus élevée se trouve bien chez les personnes dotées de la cigarette électronique durant l’étude.

Il est également intéressant de noter que les participants ont été manifestement plus enthousiastes vis-à-vis des e-cigarettes que des patchs. 9 membres sur 10 des deux premiers groupes ont en effet affirmé qu’ils recommanderaient le produit à un ami, cette proportion ne s’élève qu’à 56% pour les membres du groupe patchs.

En outre, cette étude néo-zélandaise a évalué l’éventuelle nocivité du vapotage. Il est signalé que les chercheurs n’ont identifié aucune différence dans les taux d’évènements indésirables sur la santé.


Source: http://www.slate.fr/story/77446/cigarette-electronique-efficace-timbres-nicotiniques

Review Author:Review Date:
  • Randall

    Malheureusement “L’e-cigarette MOINS efficace pour le sevrage que les patchs” pourrait être la conclusion d’une répétition de cette essai clinique. Concernant l’arrêt du tabac, cette étude de prouve rien du tout, notamment parce que l’écart entre le score des palliatifs de nicotine et les cigarettes électroniques distribuées (des modèles d’entrée de gamme, sans choix d’arôme ni de dosage en nicotine) est trop faible : statistiquement cela N’EST PAS SIGNIFICATIF comme le précise bien le principal auteur, C. Bullen à qui veut l’entendre.

    Si cette étude était très attendue, le taux d’arrêt à six mois, 7,3 %, est dix fois moindre que les déclarations spontanées de vrais vapoteurs non sélectionnés dans la vraie vie : 73% déclarent un arrêt complet de la cigarette. Cela va donner l’occasion de mieux comprendre l’écart entre la théorie (médicale) et la réalité du terrain (les vapoteurs arrêtent pour une bonne part à l’insu de leur plein gré).

    Ainsi cette étude, consciencieuse, va beaucoup nous apporter, notamment l’information que la médicalisation de l’e-cigarette ne va pas favoriser les arrêts du tabac. Ça, ce sera une révélation pour nos décideurs…

  • Charles Herelle

    Bonjour randall
    Je suis fumeur depuis plus de 8 ans et j’ai commencé tres tot 13ans je fumait plus d’1 paquet par jour et cette solution m’a fait realiser tout les benefices d’un arret de la vraie cigarette : souffle odorat gout et porte monaie il est certain que cette solution a un avenir pour l’arret total de la nicotine et va permettre a des gros fumeur et j’en connais d’arreter completement leur dependance a un produit tres toxique qui coute cher a l’etat quand il auront un cancer ou d’autre pb respiratoire avec ca d’ici plusieurs annees les vraie cigarettes seront bientot interdite a la vente sauvant des milliers de vies. Alors la com. pro vraie cigarette merci mais enrichir des cigaretiers peux scrupuleux sur le devenir de leur consomateur en vendant un produit aussi addictogene que la cocaine (et c’est pas moi qui le dit ) c’est un scandale ! Alors vapoteur prenez garde il y a de la nicotine mais pas de potentialiseur d’addiction comme l’amoniaque alors ce sera bcp plus simple de se separer de la e-cigarette que de la vrai ! Alors certe il y a tjs un risque mais nettement moins que en continuant la vraie et ce sera plus simple de s’en debarasser completement .Pour qu’un jour la cigarette disparaisse completement de nos horizons il faut passer le cap et essayer, franchement c’est nettement moins cher qu’une cartouche de batonnet de la mort et ca vous sauvera peut-etre la vie!