L’e-cigarette à l’Assemblée nationale (suite)

L'Assemblée nationale débat en ce moment du Projet de loi Santé.  Un amendement prévoit d'interdire toute communication sur l'e-cigarette.

L’Assemblée nationale débat en ce moment du Projet de loi Santé. Un amendement prévoit notamment d’interdire toute communication sur l’e-cigarette.

Les débats sur le projet de loi de santé ont commencé hier après midi à l’Assemblée nationale. Ils se sont poursuivis dans la nuit et ont été repris aujourd’hui à 15h.

Depuis hier, il n’a été que très peu question de cigarette électronique, la question de réduction du tabagisme n’a pas non plus été sur le devant de la scène.

Marisol Touraine a évoqué le Programme National de Réduction du Tabagisme (PNRT), en rappelant les mesures phares : la mise en oeuvre du paquet neutre de cigarettes et l’interdiction  de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans.

L’irruption de la cigarette électronique dans le champ de la lutte contre le tabac n’a semble-t-il pas retenu l’attention des élus dans les mesures contre le tabagisme.

Une politique visionnaire de lutte contre le tabac (sic)

Marisol Touraine rapporte que selon l’OMS, grâce à ces mesures, « la France rejoint le peloton de tête des États développant une politique visionnaire en matière de lutte contre le tabac ».

La vision au Royaume Uni qui peut se prévaloir d’une prévalence tabagique d’environ 20% (34% en France) est radicalement différente puisque le gouvernement y a refusé d’interdire le vapotage en public, allant jusqu’à l’autoriser au parlement, et a autorisé la publicité. En France, la publicité en faveur des dispositif de vapotage reste entièrement menacée par l’article 5 sexies quant au vapotage dans les lieux publics il sera vraisemblablement restreint.

Jean Louis Touraine, quant à lui, va soumettre à l’Assemblée, un projet expérimental visant à proposer une consultation en tabacologie à toutes les femmes enceintes fumeuses, afin de les accompagner, si elles en sont d’accord, dans une démarche de sevrage.

Dominique Tian, qui soutient des amendements contre l’interdiction de la publicité pour la cigarette électronique, provoque la ministre en soulevant ce qu’il considère être un paradoxe : imposer des salles de shoot et simultanément lutter contre la cigarette électronique.

Aucun amendement n’a été déposé sur l’article 5 undecies qui restreint le vapotage dans les lieux publics.

Une directive tabac pas réservée qu’au tabac

Lorsqu’elle fait irruption dans les discussions, la directive tabac est exclusivement citée en relation avec le tabac – ce qui, somme toute, pourrait sembler logique. L’article 53 du projet de loi va autoriser le gouvernement à transposer la Directive par ordonnance, et on peut s’interroger si les députés ont bien conscience des dommages que ce texte va générer sur la cigarette électronique en réduisant le potentiel de ce dispositif si novateur dans la réduction des risques pour le fumeur.

Review Author:Review Date:
  • platipus

    ah lol donc on peut être un peu corrompu par les lobbyes du tabac et quand même avoir deux grammes de jugeotte comme les anglois ?
    Ils sont définitivement bien plus subtils que nous, ça fait mal de l’avouer, s’ils étaient moins nul au rugby j’irais habiter là bas…

    • Titan

      Gaffe, savent pas faire de la bouffe consommable. Tout a le même goût, là-bas!

      • Naomi Sato

        Je te rejoins mais seulement la bouffe des villes, j’ai été dans la cambrousse anglaise dans la région de bièremingham :), et on y bouffe très bien bizarrement. Je vais finir par croire que quelque soit le pays c’est avant tout le fait que c’est la campagne, on apprécie de bien manger.

        • Titan

          Voui … ben le petit Hotel restau à la sortie de Burnley (le Queen Victoria) au nord de Manchester doit surement se ravitailler en ville, alors, ou se servir de la même huile pour tout cuire … En plus, ils ne sucrent ni les glaces, ni la chantilly, une catastrophe quoi! Et pour comprendre ce qu’ils disent accroche-toi! Z’ont un accent … épais comme une porte. A chaque fois que j’y suis allé, l’a fallu que je leur demande d’écrire, j’ai jamais réussi à capter ce qu’ils me disaient. Des anglais, quoi … 🙂

  • guitou34

    “Une politique visionnaire de lutte contre le tabac” ????.
    Alors, la les bras m’en tombent. Face à l’e-cig, l’OMS a prouvé une fois de plus que c’était des voyous, mais féliciter la France avec des mots à l’opposé de la réalité, c’est du domaine de la bêtise, ou alors du vice ?. Je ne sais vraiment pas comment on doit le prendre.
    Il faut quand même réaliser que l’état met en vente libre une produit sur lequel il est écrit en gros qu’il tue avec des photos horribles !! Y a t-il d’autres exemples d’un tel niveau d’hypocrisie revendiquée ?. D’ailleurs, c’est tout a fait normal d’enlever les logos des marques. L’état étant le plus gros bénéficiaire sur la vente, il devrait y avoir “made in France” et une Marianne, ou revenir au casque gaulois.

    • Yeril De Carmelide

      Ne pas oublier que dans le même temps également le gouvernement a reporté plusieurs hausses du tabac pour ne pas contrarier les buralistes (entre autres)

  • Mixou

    De façon générale, si l’Angleterre est plus avancée que nous en matière de lutte contre le tabagisme alors qu’elle applique une politique plus permissive sur la cigarette électronique, c’est toujours pour les mêmes raisons :

    1) Les politiques sont plus volontaires, moins conservatrice, et les vieux représentants du peuple diplômés de grandes écoles sont malgré tout plus courageux.

    2) Ils éduquent par une liberté bien choisie, plutôt que par des exceptions aux interdictions comme chez nous.

    3) En résumé, ils se font plus confiance et font plus confiance en le peuple que qu’en France.