Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le centre allemand de recherche sur le cancer propose un encadrement très restrictif de l’e-cigarette

Le centre allemand de recherche sur le cancer propose un encadrement très restrictif de l’e-cigarette

Le centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ) a récemment publié ses recommandations pour la réglementation des “produits électroniques d’inhalation”, celles-ci couvrent l’e-cigarette et les dispositifs de tabac chauffé. Voici le cadre très restrictif que cet organisme propose à son gouvernement.

Similitude avec le tabac et effet passerelle chez les jeunes

Le centre de recherche sur le cancer en Allemagne annonce des recommandations incisives pour réglementer l'e-cigarette dans son pays.

Le centre de recherche sur le cancer en Allemagne annonce des recommandations incisives pour réglementer l’e-cigarette dans son pays.

Dans un élan à priori différent de celui initié par La Ligue française contre le cancer, l’institution allemande ne pas laisse guère de place à une stratégie de réduction des risques tabagiques. Pour elle, la Directive tabac européenne ne va pas assez loin et néglige des aspects de la protection des jeunes et des non-fumeurs. Le centre publie

Le raisonnement est simple : dès lors que la vapeur est inhalée de la même manière que la fumée de tabac, les e-cigarettes doivent être réglementées comme un produit du tabac et les dispositions de la TPD doivent s’appliquer aux “produits d’inhalation électroniques” qu’ils contiennent ou non de la nicotine.

Bien que l’argument ait été infirmé par quelques études [1, 2, 3], le DFKZ fonde ses recommandations sur la crainte de l’effet passerelle : les enfants et adolescents pourraient s’installer dans un rituel qui les mènerait au tabagisme.
Il recommande naturellement l’interdiction d’usage dans les lieux non-fumeurs, de vente aux mineurs de tous les produits électroniques d’inhalation, qu’ils contiennent ou non de la nicotine et de la publicité y compris sur le lieu de vente. Les taxes appliquées enfin à ce type de produit devraient être similaires à celles actuellement en vigueur pour la vente de tabac mais inférieures dans le cadre d’une vente pharmaceutique.

Emballages neutres pour les cigarettes électroniques et e-liquides

Le paquet (comprenez l’emballage) neutre devrait être obligatoire pour la cigarette électronique et les flacons d’e-liquides explique l’organisation. Tout ce qui pourrait rappeler la cigarette traditionnelle doit être interdit (forme de la présentation, logos, noms de marque). Le DFKZ est très précis dans ses recommandations et indique que le paquet devrait être d’une seule couleur, sans éléments graphiques, que les informations et avertissements au dos des boîtes devraient être imprimés dans la police Helvetica script de 9 points minimum en noir sur fond blanc, le format et le mécanisme d’ouverture identiques aux médicaments.

(Il est intéressant de noter que les produits pris en exemple dans le document du DFKZ proviennent en partie de l’industrie du tabac (MarkTen, Vype, Blu), des marques ayant investi dans quelques campagnes de communication (essentiellement au Royaume-Uni) mais peu présentes sur le territoire allemand.)

Pour limiter l’attractivité des produits, leurs formes devraient également être obligatoirement standardisées et les seules couleurs autorisées seraient le gris et le noir.

Les arômes tabac, sans attrait pour les enfants et adolescents mais satisfaisants pour les fumeurs selon le DFKZ, devraient être les seuls autorisés. Pour les produits électroniques d’inhalation qui relèveraient du statut médical, des arômes supplémentaires devrait être en revanche autorisés.

Au sein du Centre Allemand de Recherche sur le Cancer, l’unité de prévention du cancer est devenu un “centre collaborateur” de l’OMS pour la lutte anti-tabac. Cette unité est dirigée par le Dr Martina Pötschke-Langer à l’origine d’une série de publications fournie à la Commission européenne pendant la révision de la Directive tabac. L’une de ces publications dénonce par exemple la dangerosité du SNUS, disponible uniquement en Suède où l’on recense pourtant deux fois moins de fumeurs et de cancers que dans le reste de l’Europe.

Review Author:Review Date:
  • platipus

    Si le cancer disparaissait ce serait la fin de leur gagne pain, faut les comprendre !
    En faît ils ne font pas de la recherche sur le cancer mais pour le cancer…

  • Remz

    Le paquet d’ecigs neutre, en voilà une idée géniale !
    Je crois que si ça ne me faisait pas rire, j’en pleurerais presque tellement c’est affligeant de non connaissance du milieu.

    • guitou34

      Oui, je pense que c’est le truc le plus absurde qu’on ai entendu. Les jeunes, ce qu’ils veulent c’est du tabac, du vrai, pas des substituts. De toute façon l’absurdité et le mensonge ne les gêne pas car ils savent pertinemment que les gens sont près à gober n’importe quoi en jouant sur la peur.

      • Titan

        D’où la puissance des marchés et des lobbies. Et ça doit méchamment leur faire peur. Et c’est pas dur à comprendre. Si on fait un calcul de base simple, j’ai moi, par exemple, eu avec l’E-Cig un plaisir différent mais similaire à la clope tabac pour à peu près 9 à 10 fois moins cher. Ce qui sous-entend que j’exclue BT, ses augmentations de tarif et son aspect “dealer” de mon plaisir, qui est très comparable avec celui qu’il me vendait à prix d’or. Bt m’a perdu 2 fois dans l’absolu. Une première fois car je n’achèterai plus ses produits, et une deuxième fois car j’en achète d’autres 10 fois moins cher pour un plaisir similaire qui ne me tuera pas. Si tous les fumeurs ne se basent juste que sur l’aspect financier, BT a des soucis à se faire et il a bien raison.

        • Zecat

          Nous , pour un couple de fumeurs, on est simplement passé de 450 euro par mois de clop à 20 euro de DIY par mois … et on les em…… !

          • Titan

            B.A.C. ! Bienvenu Au Club! Viva la Vapotacion!

  • Camé Leon

    Ah les allemands, toujours aussi carré. On voit bien de quel coté ils penchent:

    “les produits électroniques d’inhalation qui relèveraient du statut médical, des arômes supplémentaires devrait être en revanche autorisés.”

    Remarquez moi mes mode son soit argent…en fait ils sont tous argent….

    • Toflu

      un centre penche de ce cote, un centre de recherche local, pas federal, sans avis legislatif.
      le tribunal penche de l autre et a autorise de vapoter dans les troquets a la raison que “fumer et vapoter n ont rien de commun, vu qu on inhale pas de la fumee issue de combustion de tabac”. tribunal du Land de cologne cette semaine.

      Soyons positifs de temps a autre 🙂

    • Soys

      Ce ne serait pas un tantinet raciste cette réflexion? Je comprends le sens de votre réflexion quand à la puissance de Big Pharma, mais ce n’est pas des allemands dont il s’agit! Mais de Big Pharma!

      Non les allemands ne sont pas des nazis, pas des bourrins, pas des incultes ou des ignorants! Mon grand père était allemand, du pays de Goethe, de Bach, de Rammstein, de Engels, Schiller, Nietzsche, Munch, Erzog, Murnau etc… Je me sens allemand autant que français et ce genre de propos me vexe quand il ne qualifie pas un gouvernement ou un groupe particulier, c’est outrageant. Ici, il s’agit d’une branche de Big Pharma allemande s’alignant sur la position de Big Pharma dans le monde, pas d’un petit lobby local situé uniquement en Allemagne. Vous propos sont donc racistes, sans intention raciste, j’espère, mais heu…. Faut pas déconner.

      • Camé Leon

        Ok
        carrés dans le sens disciplinés, logiques, rationnels, rigoureux, là ou l’ordre
        et la discipline s’appliquent, un pays conservateurs, ou vois-tu la notion de
        nazisme ? Il n’y a pas que l’Allemagne il y a aussi les Suisses (surtout les
        suisses-allemand oh,oh, je suis suisse là, je peux me permettre ?), les Luxembourgeois

  • guitou34

    Ce rapport a 52 références qui sont pour la plupart des études. Il faudrait y passer de longues heures pour décrypter leur exploitation. J’ai fait un peu l’exercice. On constate qu’ils ont récupérés les points les plus alarmistes, qui sont le plus souvent des spéculations, et utilisés quelques chiffres savamment choisis.
    Par exemple, il est dit que la e-cig produit des composés nocifs comme le tabac en combustion (p6), mais rien sur les quantités et sur ce qu’elle ne produit pas.
    C’est ainsi que l’on peut affirmer des choses totalement fausse par un savante synthèse de nombreux documents. Sachant également que la recommandation est aussi une interprétation de son propre rapport, il suffit de décider du message que l’on souhaite faire passer.
    Le décideur politique, qui ne lira que la conclusion, sera rassuré par la consistance du rapport et de ses références. Et ce d’autant plus que la conclusion est celle attendue. Et le tour est joué.
    Jacques Le Houezec, au secours !

  • Céline Djibaoui

    “Tout ce qui pourrait rappeler la cigarette traditionnelle doit être interdit”

    La cigarette electronique aurait une nocivité comparable a la cigarette, mais ne doit pas rappeler la cigarre traditionelle ?

    Ca pourrait effectivement prêter a sourire, mais personnellement j’en ai marre de voir les lobbys du tabac faire si bien leur travail que des autorité comme l’OMS l’ONU et le parlement européen se prononcent en défaveur de la cigarette électronique. Visiblement la santé des citoyens n’est plus une priorité, triste monde.

  • Tony Fiant

    Collabo de l’OMS en Allemagne, tout est dit 🙂
    De toute manière, comme le dit judicieusement platipus, la plupart des organismes contre le cancer donnent la furieuse impression de s’auto entretenir dans le temps : aucun résultat probant, du bla bla à outrance et un rejet systématique de ce qui pourrait… les aider.
    Plus paradoxal, tumeur.