Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’ancien directeur de la lutte antitabac de l’OMS se dit aujourd’hui en faveur de la cigarette électronique

L’ancien directeur de la lutte antitabac de l’OMS se dit aujourd’hui en faveur de la cigarette électronique

Derek Yach a mené précédemment la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac. Il est aujourd'hui en faveur du vaporisateur.

Derek Yach a mené entre 1998 et 2003 la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Il est aujourd’hui en faveur du vaporisateur.

Derek Yach est directeur du Vitality Institute et il était auparavant à la tête de la lutte contre le tabac au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il déclare dans un article du magazine The Spectator paru le 21 février 2015, ne plus pouvoir faire confiance aux promesses annoncées par les cigarettiers et espère que les autorités publiques vont enfin encourager l’utilisation de l’e-cigarette.

Il a assisté pendant des années aux campagnes de communication des cigarettiers visant à se dédiaboliser. Les scientifiques ont pourtant démontré que les produits qu’ils proposaient étaient, année après année, toujours aussi dangereux pour la santé des fumeurs. Des membres de l’OMS leur ont demandé à plusieurs reprises de démontrer que leurs produits étaient désormais moins nocifs, mais cela n’a jamais été réalisé.

Je comprends pourquoi les militants anti-tabac ont tant de méfiance envers la vape. Je suis l’un d’entre eux. Mais les évidences sont claires. –Derek Yach

La question de l’innocuité de la cigarette électronique est aujourd’hui légitime selon Derek Yach. Elle est aussi bien commercialisée par des fabricants spécialisés que par des industriels du tabac. Elle pourrait jouer un rôle majeur en termes de santé publique dans les années à venir. Il faut rappeler que 6 millions de personnes meurent du tabac chaque année dans le monde, dont 80 000 pour le seul Royaume Uni et 78 000 en France selon les derniers chiffres annoncés.

Chacun de nous, impliqué dans la lutte antitabac, doit garder à l’esprit cet enjeu et redoubler d’efforts pour rattraper 50 années à ignorer la simple réalité que ce n’est pas la nicotine qui tue, mais la cigarette. -Derek yach

Mais de nombreux freins peuvent limiter le développement et l’accessibilité des vaporisateurs. Il s’agit notamment de l’influence des lobbies du tabac et la crainte des gouvernement de voir perdre l’énorme manne financière apportée par les taxes sur les cigarettes. Le SNUS a eu des répercussions positives sur la santé des Suédois…mais il a été interdit dans une grande partie de l’Europe… et savons-nous pourquoi ?

Il faut espérer que la cigarette électronique ne suive pas le même destin. 1 milliard de décès liés au tabac devraient être comptabilisés d’ici à 2100 si la tendance actuelle se poursuit.


Selon les derniers communiqués de l’organisation, l’OMS ne recommande toujours pas l’usage de la cigarette électronique auprès des fumeurs.

  • Irène BONNET

    Ouf!

  • hututri

    Une fois accepté par le grand public, entré dans les moeurs, ça sera régulé et… taxé.

    Sinon, la traduction de “evidence” en anglais est “preuve”.

    • Titan

      Ouais, ben on est loin de la coupe aux lèvres, hélas !