L’American Heart Association reste prudente mais reconnait l’intérêt de l’e-cigarette

L’American Heart Association (AHA) a présenté ses recommandations au sujet de la cigarette électronique. Cet organisme américain à but non lucratif est reconnu pour favoriser les soins cardiaques adaptés contribuant à réduire les invalidités et les décès causés par les maladies cardiovasculaires et les AVC.

La cigarette électronique comme dernier recours

L'American Heart Association émet son avis sur l'e-cigarette

L’American Heart Association émet son avis sur l’e-cigarette

L’AHA estime que le dispositif devrait être encadré à l’image des produits du tabac et l’organisme aimerait notamment que la vente soit interdite aux mineurs. Ses équipes ont néanmoins évoqué leurs doutes quant au potentiel de cette méthode mais elles affirment qu’il peut s’agit d’un produit intéressant en derniers recours pour les fumeurs qui ne sont pas parvenus à se sevrer autrement.

Ces doutes sont partagés par plusieurs professionnels, c’est notamment le cas du Docteur Michael Siegel qui fait part de son inquiétude quant au fait que l’e-cigarette “ressemble à une cigarette dans la forme ou dans le geste”. L’organisme Centers for Disease Control (CDC) s’interroge quant à lui sur la possibilité que la cigarette électronique devienne une passerelle vers le tabac pour les plus jeunes. “Il n’y a pas de preuves, mais il faut être très prudent” selon le Maciej Goniewicz, professeur en Oncologie à Buffalo, dans l’état de New York. Il ajoute qu’il n’y a aucun élément qui permet d’affirmer que la cigarette électronique puisse inciter au tabac.

Le docteur Siegel rappelle enfin qu’on compte aujourd’hui des milliers d’anciens fumeurs qui ont pu arrêter la cigarette à l’aide du vaporisateur personnel, et nombre d’entre eux n’auraient jamais pensé pouvoir y arriver.


Source : Aljazeera

Review Author:Review Date:
  • Patricia

    L’effet passerelle, encore et toujours ce fantasme!
    Non seulement aucun élément ne permet d’affirmer que la ecig incite au tabac, mais les éléments MONTRENT au contraire qu’elle n’y incite pas ( moins de 0,2 % des utilisateurs sont des non-fumeurs )
    Et les éléments montrent aussi qu’elle permet surtout de quitter le tabac! Au moins autant que les patchs et gommes avec les cigalike, et sans aucun doute bien plus avec les vapos actuels!

    La ecig ressemble à une cigarette ? A peu près autant qu’une Ferrari ressemble a une brouette quoi.

    Le geste ? Et le fait de ruminer sa gomme n’est-elle pas une incitation à brouter de l’herbe ? Il faudrait y songer, c’est risqué…. les utilisateurs pourrait-ils devenir bêtes à manger du foin? Aucune étude ne permet de l’infirmer en tous cas ….

  • Tony Fiant

    Dire que la cigarette électronique ressemble dans le geste et la forme à une cigarette, hem.
    J’aurais presque envie de faire la comparaison avec certains gadgets en plastique qui ne créent pas de dépendance au tabac, parfois peut être après leur utilisation…
    Oh, my mod !

  • Patricia

    Soyons honnètes, soyons précis:
    La ecig ressemble effectivement à une cigarette, si et seulement si:
    – elle est fabriquèe par un fabricant de tabac,
    – elle est foireuse et vous revoie vers votre buraliste
    – elle ramène la vape à son ère des cavernes
    – elle est conforme à la règlementation européenne.
    Et de fait, celles là peuvent vous inciter à refumer ( sont mêmes faites pour, voyez…)

    Touts les autres ressemblent à des poêles à bois, des locomotives, des clarinettes, des boites de coca, des … enfin ressemblent à tout sauf à une cloppe et curieusement, celles-là marchent à merveille! 😀

    • Tony Fiant

      Erreur : on parle de sabre laser, jeune Padawan.
      J’imagine bien quelqu’un fumer une cigarette de tabac de la taille d’un mod en 26650.
      Donc à moins d’être un adepte de la fumette version Jamaïque et de rouler un mille feuilles, la simple dimension est rédhibitoire hormis les cigalikes.