Lambo 6.0

Voici le test du Lambo 6.0, un MOD électronique attractif qui, bien que plus cher, pourra très facilement concurrencer le Vamo V3 par son esthétique plus sobre et sa prise en main facile. Revue détaillée.

Introduction

Le coffret du Lambo 6.0

Le coffret du Lambo 6.0

Après mon test du Vamo v3, je vous propose le test du dernier né du fabricant L-rider plus connu pour fabriquer les LAVA TUBE. Je n’avais jamais eu des produits de cette marque entre les mains donc un pas de plus pour moi dans le monde des gros cylindres que j’utilise seulement chez moi associés avec un Protank 2, un Unitank ou autres tanks chaussés en Boge.

Pour faire un point sur les différentes versions de ce Lambo, il apparait qu’il succède au plébiscité mais assez confidentiel Lambo 4. Soit, mais alors que me vaut l’honneur de cet essai, et bien figurez-vous que ce MOD est censé pousser jusqu’à 20 watts le tout avec un seul accu de 18×650 …. Hummm ça sent le burn-out tout ca !

Ce Lambo 6.0 est donc un MOD à savoir (comme pour le Vamo V3) un objet plus large, plus lourd et plus encombrant qu’une cigarette électronique classique mais qui permet des réglages plus précis, une puissance plus importante et qui s’associe à des accus séparés se rechargeant en dehors de l’appareil ( A ce sujet sachez que la plupart des MOD en vente sont hors chargeur et hors accus qu’il faudra donc acheter séparément, pensez-y si cela est votre premier achat).

Attachez donc votre ceinture : Ce Lambo 6.0 sera-t-il de la trempe des LAMBOrghini, association facile mais j’assume car la qualité de l’acier m’a de suite fait penser à du matériel provenant du monde automobile…associé au fait qu’il devient le premier MOD à ma connaissance à aller titiller les 20 watts et donc l’association avec la sportive extrême n’est pas si idiote que ça ! (c’est bon de se rassurer tout seul )

Aspect général : métal massif et excellente prise en main

Le Lambo 6.0 sorti ici de sa boîte

Le Lambo 6.0 sorti ici de sa boîte

Quand on prend le MOD Lambo 6.0 en main, les premières sensations sont plutôt excellentes, l’aspect du métal est massif et les rayures incrustées dans le métal et dans la longueur de l’objet affinent la ligne d’ensemble et lui procure une allure de franche qualité. Je vais même aller jusqu’à dire que je préfère ce look à celui de mon Vamo V3 car moins brillant et surtout la finition non brillante écarte tous les risques de traces de doigts (qui se limiteront donc à mon seul portable et c’est très bien comme ça).

Le Lambo 6.0 (à droite) aux côtés d'un Vamo V2 (à gauche)

Le Lambo 6.0 (à droite) aux côtés d’un Vamo V2 (à gauche)

A y regarder de plus près (je ne suis pas un gentil garçon…) je trouve la finition de l’écran vraiment en deçà du reste et il en va de même du bouton principal en plastique et qui de plus promet de s’éclairer ( youpi …). A ce prix-là je m’attendais à une finition de l’écran plus aboutie et mieux assemblée, un peu comme l’écran du Vamo v3 par exemple (photo avec Vamo V2 désolé); le Vamo V3 est moins cher d’environ 30 % quand même ! Et pour continuer de cracher mon venin je dirais aussi que les deux petits boutons (métallique eux) sont mieux mais aussi un peu trop petits ou trop rapprochés à mon sens. Rien n’est parfait dans cette gamme de prix !

Une dernière couche sur l’emballage indigne de ce Vamo et de son prix (là encore je lorgne du côté de la concurrence qui offre des contenants plus élégants).

En revanche et pour ma pénitence j’aime beaucoup le coté engin numéroté un peu comme les montres de luxe (j’imagine..) et oui chaque Lambo 6.0 est numéroté et donc devient de fait un exemplaire unique … Moi je suis le seul à avoir le 00844 non ? Ça me plait pas vous ?

Et pour finir les petits trous bien usinés en haut et en bas du Lambo sont aussi agréables que pratiques, en effet quand on visse le bouchon du bas, nos doigts ne glissent pas et la qualité du pas de vis à l’air très bien (on verra bien à l’usage..)

Des hauts et des bas mais l’ensemble est très agréable au toucher et à la manipulation c’est un bon point.

Revue technique

Petit RAPPEL pour les nouveaux entrants, sachez que ce MOD est un MOD électronique que l’on oppose traditionnellement au MOD mécanique (Full Meca pour être branché) qui ne contient aucune électronique. (MOD qui ont longtemps reçu ma préférence mais qui ont le défaut d’être liés à la vie de vos accus et donc qui n’offrent pas de constance dans votre vapote, ce qui à la longue m’a de plus en plus dérangé…)

Les caractéristiques sont donc les suivantes :

  • 2 petits Boutons en métal + et – (incrustés en masse)
  • Voltage variable: 3 à 6 V, par incrément de 0,1V (tension lissée comme les Provari)
  • Ampérage maxi de 5 A
  • Résistance mini de 0.5 ohm (pas mal pour les amateurs de génésis bricolés…)
    Puissance en Watts variable: 3 à 20 watts par incrément de 1 W (pourquoi pas 0.5 w ?)
  • Compatibilité: 510 / eGo (et c’est une autre bonne nouvelle ici. Compatible avec tous vos atomiseurs et clearomiseurs)
  • Poids sans clearomiseur et sans accu : 110 grammes donc 150/160 gr avec accu et 195 grammes avec un protank par ex ( dans la moyenne )
  • Longueur: 132 (7 mm de moins que le VAMO V3 et ca c’est bien)
  • Diamètre : 22 mm
  • Options de batterie : 1 x 18650 (18 étant le diamètre et 650 la longueur en fait …)
  • Protection contre l’inversion de polarité et contre les courts circuits, et coupure de la charge au bout de 10 secondes (c’est déjà pas mal pour une bouffée…)
  • Alerte de court circuit et batterie faible, en fait il ne fait que clignoter une fois à vous de vous débrouiller avec ! (un peu moyen quand même)
  • Design strié pour une meilleure prise en main.
  • Affichage LCD rétroéclairé : bleu et d’un éclairage un peu fort à mon gout.
  • Test de la résistance de votre atomiseur (pratique car information des résistances souvent illisibles….)
  • Test de la charge effective de la batterie
  • Bague du haut NON dévissable (dommage)
  • Bouton (switch) en plastique moche et rétroéclairé bleu via une LED
  • Matière : acier Inoxydable du meilleur effet (aucune trace détectable)

On tourne la clé ?

Assemblage et fabrication

Le Lambo 6.0 n'accepte qu'un

Le Lambo 6.0 n’accepte qu’un accu 18650

Il n’est pas télescopique, et n’accepte qu’une batterie de 18650. A ce titre soyez très vigilant sur la qualité de vos accus car sur mes 3 accus que j’utilise sans soucis sur mon Vamo V3 ou mon full méca, ce Lambo 6.0 en refuse 2 ce qui me fait dire que la protection de la carte est très, voire trop, élevée. La sécurité c’est bien mais bon faut pas exagérer quand même ! Donc les accus AW ou Effest ont passé le test. (Mes 2 accus qui ne passent pas n’ont pas de marque et je ne peux donc pas vous éclairer sauf à vous dire qu’ils n’étaient pas protégés alors que les autres le sont !) D’autre part et pour terminer sur les accus, je trouve aussi que la coupure pour accus faibles arrive un tantinet trop tôt. (3.6 -3.4v)

Comme tout bon MOD qui se respecte, le cap inférieur du Lambo 6.0 est ventilé

Comme tout bon MOD qui se respecte, le cap inférieur du Lambo 6.0 est ventilé

Donc seul le bouchon du bas se dévisse pour y mettre l’accu (+ vers le haut uniquement), le ressort est de très bonne facture quoi que un peu rigide ce qui oblige à bien forcer pour le fermer si votre batterie est juste. D’autre part je n’ai pas réussi à mettre mes 2 accus de 18350 sans risquer de devoir bricoler ce fameux ressort. (j’ai laissé tomber…)

Les filetages sont de très bonne qualité et mieux finis que sur les Vamo (tant mieux) mais en revanche j’ai une critique sur le filetage du haut qui accueille donc les clearoiseurs ou autres atomiseurs, le plot central du mien le n°00844 (sourire) dépasse un peu trop et de plus n’est pas tout à fait usiné droit ce qui a 2 conséquences fâcheuses …… à l’usage ….. Ci-dessous

? Peut être est ce juste un défaut de fabrication du mien vous me direz ?

Menu et usage : efficace et simple (partie électronique)

Le switch du Lambo est de couleur bleue

Le switch du Lambo est de couleur bleue

Je positionne la batterie (une bonne protégée et de marque reconnue…) et après 5 pressions sur le gros bouton central en plastique, le petit écran bleu s’allume et laisse apparaitre…. les défauts pressentis à l’observation nue. L’information est certes claire (c’est le plus important entre nous) mais on voit distinctement les branchements de l’écran et une moche petite bande blanche en bas. Donc je dirais que l’écran est à perfectionner dans une V8 (sourire ce serait raccord avec l’image automobile donc dans notre cas on reste au V6) BREF.

Pour le reste, et le plus important, je trouve que le menu et les moyens d’y accéder sont parfaits, c’est rapide, intuitif et clair. Il y en a 3 donc 3 boutons, 2 petits – et + et un gros central rétroéclairé.

1 – après l’allumage par 5 pression sur le gros, on se retrouve sur les volts (3v) que l’on règle donc à son gout par pressions sur + ou – .

2- pour les Watts on appuie 3 fois de nouveau sur le gros et on passe au watt réglé sur 1 que l’on augmente en appuyant sur +.

Vous voyez c’est ultra simple et bien pensé !

Aperçu du menu de contrôle

Aperçu du menu de contrôle

Ensuite pour connaitre le type de résistance monté en ohms, on déclenche en restant appuyé sur le bouton – 3 secondes et hop le tour est joué, et pour connaitre la charge de batterie restante (toujours en volts) on presse 3 secondes le bouton +.

En cas de court-circuit ou si vous n’avez pas de carto, F1 s’affiche ….(toujours une référence auto, sourire)

Autre excellent point, les réglages sont « turn around » c’est-à-dire que quand on arrive à 6 V ou 20 W il repasse sans changer de bouton à 1 (nul besoin de faire marche arrière).

La question du filetage central trop haut (sur le mien…)

Le Lambo ici équipé d'un carto Boge

Le Lambo ici équipé d’un carto Boge

En préliminaire j’espère que ce défaut est lié à mon exemplaire… Donc mon plot central est légèrement trop haut par rapport aux bords extérieurs du Lambo 6.0 et de plus légèrement en biais. La conséquence logique est que mes clearomiseurs sont inclinés (moins que la tour de pise mais quand même c’est pas génial) mais surtout, et là c’est problématique pour ma vapote, quand je positionne mes Protank et ou Unitank l’arrivée d’air est trop importante du fait que les tanks ne viennent pas se positionner sur les bords du Lambo mais seulement sur le plot central (or ces clearomiseurs sont fabriqués pour être bien positionnés à plat et de façon relativement hermétique). Et donc qui dit arrivée d’air importante dit vapote et sensation de vapeur perturbée car trop de débit d’air. Moyen !

En revanche mes Tank X8 ou autres tanks Boge ne souffrent pas de ce problème et encore moins les mini ou autre Ego car eux entre directement dans le MOD….

Enfin pour terminer avec cette affaire de 20 watts maxi que peut atteindre ce Lambo 6.0 pour ma part et personnellement ça me sert à rien du tout, en effet je n’utilise et n’aime désormais que les résistances en 1.8 ohms et donc avec une batterie de 3.7 v chargée à bloc je n’ai pas besoin d’aller au-delà de 10/11 watts et encore. (Au-delà cela produit moins de vapeur et soit disant plus de hit mais là c’est le burn out assuré …) Les seuls qui peuvent y trouver un intérêt sont ceux qui vapotent avec du 2.5 ohms voir plus et donc qui ont besoin de plus de puissance pour atteindre le « sweet spot » soit le rendu idéal qui reste de toute façon très subjectif…

Pour conclure, et mise à part ce soucis de plot central qui je l’espère est lié au mien, c’est un MOD parfait : puissant, agréable au toucher, plaisant au regard et surtout avec un accès rapide aux fonctions essentielles (résistance, volt et watt)

Points positifs

  • Qualité de l’acier et élégance
  • Menu simple et efficace
  • Connexion ego et 510
  • Look permettant une bonne prise en main
  • Filetage et ressort impeccable
  • Aucune trace de doigts

Points négatifs

  • Qualité de l’écran et de l’emballage en retrait
  • Mode d’emploi en anglais
  • 20 watts (oui) mais ça ressemble plus à un critère commercial
  • Finition du plot central douteuse sur le numéro 00844
  • Longueur et poids pour les débutants (mais c’est un MOD)

Conclusion : un bon MOD de moyenne gamme

Après, le choix entre lui et la concurrence sera uniquement affaire de choix financier. Pour ma part je le préfère au Vamo V3 et ce à cause du menu et des réglages mais bon il est 1/3 plus cher ! Et nécessite d’avoir de bons accus ! (ce qui apparemment n’était pas mon cas…)

Lambo 6.0

67,90 euros chez Taklope

Mod Lambo 6.0 en acier inoxydable (18650) à Voltage et Wattage variable / Plage d’utilisation de 1 à 20W et de 3 à 6V / Mod vendu seul, sans accus ni chargeur / Chaque Mod Lambo 6.0 est numéroté

Compatibilité du Mod Lambo 6.0 : tous les cartomiseurs et clearomizers de type 510 ou eGo (Stardust, ViVi Nova, Kanger T2, DC Tank, ProTank, eVod…)

Name of Reviewed Item: Lambo 6.0 Rating Value: 4.5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2013/10/lambo-6-0.jpg Review Author:Review Date:
  • Roger Arbogast

    Pour info, il y aussi le DNA 20 qui va jusqu’à 20W (et il a été testé et approuvé)

    • Denis COUGNAUD

      tout a fait cher Roger mais là on parle grand public et produits finis alors que le DNA20 s’adresse à des vrais pro de la bricole ou des intermédiaires car tout a chacun ne va pas acheter juste la partie électronique …. en tous cas merci pour cette information

      • Roger Arbogast

        Ah, je croyais que c’était un mod à part entière moi 😀 (noob inside)

  • nightbringer57

    l’intensité maximale de sortie réelle est du 3A, pas du 5A. Ce mod s’apparente réellement à un Vamo dans ses limitations, et est limité à 18W de sortie pour une résistance de 2 ohms, pourra atteindre 15W seulement sur des résistances entre 1.7 et 2.4 ohms.

    Rien de bien folichon en fait, couplé au fait qu’on ne peut régler la puissance que par paliers de 1W (qui sont bien trop peu précis à mon sens pour une utilisation avec un clearomiseur par exemple)

    Et puis…

    “Les seuls qui peuvent y trouver un intérêt sont ceux qui vapotent avec
    du 2.5 ohms voir plus et donc qui ont besoin de plus de puissance pour
    atteindre le « sweet spot »” -> ils ont besoin de plus de tension. Pas de plus de puissance. 😉

    • Roger Arbogast

      En même temps, si tu augmentes la tension, tu augmentes la puissance 🙂
      (Je ne renie pas que tu peux attendre le même résultat en baissant la résistance)

      • nightbringer57

        Oui, mais une résistance plus élevée a besoin d’une plus grande tension pour au final atteindre la même puissance et le même rendu qu’une résistance plus faible, et non pas d’une pl us grande puissance qu’une résistance plus faible pour le même rendu (après on peut pinailler mais globalement c’est ce que je voulais dire)

        • Tony Fiant

          Question qui ne se veut pas polémique, je ne veux pas entrer dans les débats que l’on trouve sur certains forums : quel intérêt d’avoir du 20 watts ou plus ? Je n’ai jamais essayé une telle puissance mais quel liquide avec quel type d’ato/carto se sublime à un tel niveau ?
          On parle du hit, soit, mais le goût ?

  • lena duboc

    Super