Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » L’AIDUCE tente en vain de rencontrer la ministre Marisol Touraine

L’AIDUCE tente en vain de rencontrer la ministre Marisol Touraine

"Les vapoteurs crient à pleins poumons, Marisol Touraine fait la sourde oreille !" A lire sur le site de l'AIDUCE

Les vapoteurs crient à pleins poumons, Marisol Touraine fait la sourde oreille !” A lire sur le site de l’AIDUCE

C’est un euphémisme de dire que l’AIDUCE regrette les décisions annoncées il y a quelques jours par la ministre de la santé Marisol Touraine.

L’association de vapoteurs s’indigne de certains choix du gouvernement présentés dans le plan anti-tabac et elle s’interroge sur la capacité de ses membres et des autres utilisateurs de l’e-cigarette à se mobiliser pour faire changer les choses.

L’interdiction de la vape dans la plupart des lieux publics risque fortement de pousser certains anciens fumeurs à retourner vers le tabac selon l’association. Il ne va en effet plus être possible de vapoter au travail, dans les jardins publics ou encore dans les transports en communs, les utilisateurs de cigarette électronique vont ainsi devoir rejoindre leur homologues fumeurs sur les trottoirs. Et en plus d’être contraint de vapoter dans des lieux très limités, l’AIDUCE craint que ces personnes devront dorénavant subir de nouveau le tabagisme passif.

L’AIDUCE évoque des hypothèses [fantasmées] par des “officines frustrées de voir leur business s’effriter.” Il s’agit notamment de la traditionnelle crainte non fondée de passerelle vers le tabagisme. Les pharmaciens qui ont vu leurs ventes de produits de sevrage classiques fondre comme neige au soleil ne sont effectivement pas du côté des vapoteurs, et ils pourraient bien jouer un rôle néfaste aux côtés des laboratoires pour réduire l’attractivité du vaporisateur en France.

Les commentaires que l’on peut lire à la suite de cet article sont révélateurs du désarroi, voire de l’impuissance des vapoteurs face aux attaques des pouvoirs publics sur ce dispositif. Néanmoins l’espoir demeure bien réel, ils se sont déjà mobilisés et ont déjà défendu efficacement la cigarette électronique par le passé au niveau européen, sans compter sur le fait que l’AIDUCE dispose comme toute organisation bien structurée, d’un avocat prêt à défendre ses intérêts.

Quant à la capacité de la ministre à entendre les appels répétés de l’association, on pourra visionner son intervention sur la chaine LCP Public Senat pour en juger.

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Le débat est ouvert. Combien de fois a t’on entendu cette phrase dans la bouche de nos politiques.
    Sauf que l’on sait très bien que par débat, on entend “dites ce que vous avez à dire mais on s’en fout, on fera ce qu’on veut faire sans prendre en compte votre opinion. C’est bon ? Vous avez terminé ? On a dialogué, démocratie respectée, maintenant, vous dégagez et on fait notre business”.
    Ici, on a l’impression que même ce pseudo débat est évité…

    • Comme le disait Coluche :
      “la dictature c’est ferme ta gueule la démocratie c’est cause toujours”
      Ben là, on est encore une fois dedans.

      • Titan

        Voui et c’est comme ça depuis une éternité … Et l’éternité, c’est long, surtout vers la fin … 🙂

  • Patricia

    Il eut été de bon aloi de recevoir l’AIDUCE en amont de la présentation du plan pro-BTP…..
    Mais nous sommes en plein effet PAC

    (ne pas lire “bâtiment et travaux publics” ni “politique agricole commune” ici, sinon incomprinrin)