Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » L’AIDUCE sort ses griffes

L’AIDUCE sort ses griffes

Pour notre plus grand plaisir, les publications sur le site de l’association des vapoteurs de France vont de bon train ces derniers temps. Deux articles majeurs ont retenu notre attention, le premier concerne une fiction qui nous plonge dans un futur sombre où la vapote est devenue un acte illégal. Le second concerne la mise en ligne d’un numéro hors série du magazine officiel de l’association.

Retourner crever du tabac en silence

"2019, chronique d'un vapoteur très ordinaire" : un article à lire sans plus attendre sur le site de l'AIDUCE.

“2019, chronique d’un vapoteur très ordinaire” : un article à lire sans plus attendre sur le site de l’AIDUCE.

L’article fait mal. “2019 : chronique d’un vapoteur très ordinaire” vous transporte dans un futur malheureusement très probable et vous glace le sang. Sur un fond de politique actuelle, Vapofuine raconte l’histoire d’un vapoteur qui vient d’apprendre la mort d’un proche, atteint d’un cancer des poumons. La “vraie” vapote, devenue illégale depuis 2013 s’est faite remplacée par une version pharmaceutique aux cartouches scellées, n’offrant aucune autre alternative aux rescapés du tabac que de retourner macabrement vers lui.

Le scénario met en scène un Brice Lepoutre condamné par la justice, des forums fermés et une association esseulée. Le marché noir, la filière de la nicotine polonaise achetée sous le comptoir d’un bar underground contribue à poser une lourde atmosphère, digne d’un roman policier. A lire absolument et à faire circuler sur les réseaux sociaux.

Vous avez dit “manque de recul” ?

Aux partisans du principe de précaution, aux frileux de la réduction de risques, aux groupes anti-tabac et partis politiques sans audace, l’AIDUCE compile également dans un copieux document toutes les études à ce jour réalisées sur la cigarette électronique.

Ce numéro hors série, qui offre une vue synoptique de la connaissance scientifique de 1947 à nos jours sur la cigarette électronique et ses éléments clés, deviendra le livre de chevet de tous les partisans de l’ecig à la recherche d’arguments concrets. Un travail titanesque qu’il faut saluer quand on connait la diversité des sources d’informations sur ce sujet.

L’AIDUCE qui compte aujourd’hui quelques milliers d’adhérents alors que nous sommes plusieurs millions en France à avoir fait le choix vers une alternative plus saine au tabac a besoin de votre soutien. La situation politique actuelle est extrêmement menaçante pour l’avenir du produit en Europe et il appartient à chacun d’apporter sa pièce à l’édifice. La cotisation symbolique de 10 euros est un choix à considérer si vous êtes convaincu du bien fait de la cigarette électronique pour les fumeurs.

Tous les jours en France, le tabac cause prématurément la mort de 200 personnes. C’est l’équivalent d’un avion qui s’écrase chaque jour devant les fenêtres de l’Elysée … les occupants du palais se demandant toujours que faire.

Review Author:Review Date:
  • Irène BONNET

    Ca gêne qui cette e-cig, pour que les libertés soient ainsi amputées sans vergogne…
    Si on doit interdire la vente de quelque chose, alors il faut commencer par le tabac, l’alcool, les sodas sucrés, les frites, etc… qui sont bien plus dangereux pour la santé que les e-cigarettes.

    • Ça gène et Big Tabaco et Big Pharma 😉
      En effet, la vape empiète sur les ventes de tabac et sur les ventes des substituts nicotinique.
      En fait nous avons en face de nous les 2 plus grand lobby de la planète.
      Quand on voit les sommes versée par les 2 pour arroser nos dirigeants, il y a de quoi fournir en denrée les populations des pays pauvres pendant plusieurs décennies.

      • Irène BONNET

        et peut-être les gouvernements qui versent aussi des sommes rondelettes depuis des décennies au campagnes anti-tabac diverses et variées mais surtout inutiles, puisque la solution, nous l’avons trouvée tous seuls, sur le net, grâce à un petit, tout petit ingénieur chinois dont j’ai oublié le nom (pardon à lui, smacks). Bon depuis il a vendu le brevet à Bic tabac, il a du grandir d’un coup, mais on lui pardonne, nous lui devons peut-être la vie.

        • mighty yo

          le chinois dont tu parle c’est Hon Lik,qui a déposé son brevet en 2005 (il l’a créer en 2003), le tout premier projet d’e-cigarette date de 1963 système a “air chauffé et aromatisé” (brevet déposé en 1965),l’inventeur Herbert A Gilbert a vendu son brevet a des industrielles qui souhaitaient la commercialisé, mais qui ont entèrré sont projet….suremment des cigaretiers.
          néanmoins la technologie de Hon Lik (cigarette a pulvérisation électronique) n’a pas fait autant de tabac (jeux de mots a 2 balles(:) que la technologie d’un autre chinois, David Yanklang Zu,qui lui breveta “la vaporisation par résistance chauffante” en 2009 et qui est aujourd’hui la technologie dominante que tout les vapoteurs utilisent…

  • Shaigan