L’AIDUCE répond aux arguments des opposants à la cigarette électronique

En aparté de la polémique créée par le magazine 60 millions de consommateurs, les fervents défenseurs et opposants à la cigarette électronique s’affrontent de plus en plus sur la toile actuellement.

C’est notamment le cas de l’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de la Cigarette Électronique), qui a répondu à la Ligue contre le cancer très récemment, par l’intermédiaire d’une lettre ouverte. Celle-ci fait suite à un communiqué de la Ligue nationale contre le cancer où l’organisme exprimait son opposition claire contre l’e-cigarette.

L’AIDUCE évoque l’efficacité de la cigarette électronique

La ligue Contre le Cancer descend la cigarette électronique : réponse de l’AIDUCE.

La ligue Contre le Cancer descend la cigarette électronique : réponse de l’AIDUCE.

C’est Brice Lepoutre, président de l’AIDUCE et administrateur du plus gros forum d’utilisateur de cigarette électronique qui a signé un long argumentaire. Il estime que la position de la Ligue contre le cancer est « partisane et s’appuie sur une démonstration souvent faussée ».

Il souligne d’une part le peu d’études évoqué et reproche l’absence de précision quant aux références de ces mêmes études.

D’autre part, Brice Lepoutre met en avant une contre vérité affirmée par la Ligue contre le cancer lorsqu’elle explique que « le produit échappe à toute réglementation ». En effet, il s’avère que les vaporisateurs personnels sont soumis à la réglementation des produits de consommation courante. Il faut rappeler également que les vendeurs de cigarettes électroniques et spécialement les fabricants de e-liquide, font très souvent l’objet de contrôle de la part des autorités de contrôle sur les produits de consommation.

A la prétendue non efficacité de la cigarette électronique pour l’arrêt du tabac, l’AIDUCE répond que les utilisateurs se sont vraiment appropriés le produit, notamment grâce au bouche à oreille. C’est bien le signe qu’il ne s’agit pas juste d’un gadget à la mode. La démocratisation des vaporisateurs a pu s’opérer malgré les nombreux freins politiques à son développement.

Cette popularité peut notamment se vérifier au Royaume-Uni. On y recense près de 1,3 millions de vapoteurs actuellement. Il s’agit désormais du moyen de sevrage le plus utilisé par les fumeurs, devant les patchs et les chewing-gums à la nicotine.

La fondation du souffle en faveur de l’e-cigarette

Les pneumologues défendent la cigarette électronique sur http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com

Les pneumologues défendent la cigarette électronique sur http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com

La Fondation du souffle n’est quant à elle manifestement pas sur la même longueur d’onde que la Ligue contre le Cancer. Elle a avancé plusieurs arguments en faveur de la cigarette électronique dans la lettre du souffle du mois d’août.

Elle évoque notamment les propos du Professeur Louis Jeannin, qui explique que « tout ce qui permet de diminuer la consommation de tabac est de toute façon bon à prendre. C’est un outil de réduction des risques que nous ne pouvons pas ignorer ».

Le Comité contre les maladies respiratoires et la Fondation du souffle estiment ensuite qu’aucune étude ne permettrait d’affirmer que l’e-cigarette serait incitative à la consommation de tabac chez les jeunes.

Une opinion qui tranche face à celle beaucoup plus alarmiste relayée par la Ligue contre le cancer. Enfin cet organisme aborde la question de l’intérêt économique. Un gros fumeur (un paquet par jour) aurait l’opportunité d’économiser près de 2 400 euros par an en passant à la cigarette électronique. Un argument non négligeable pour de nombreux fumeurs, qui subissent la hausse continue du prix du tabac ces dernières années.

Review Author:Review Date:
  • Christophe

    Juste un petit détail : la Fondation du souffle n’est pas la fondation “contre le souffle” (c’est Big Tobacco qui peut revendiquer légitimement ce titre).