Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » L’AIDUCE lance une enquête

L’AIDUCE lance une enquête

La première grande enquête nationale sur les vapoteurs est lancée.

L’association AIDUCE souhaite mieux connaître les comportements des vapoteurs.

L’association indépendante des utilisateurs de cigarette électronique (Aiduce) a lancé en ce début de mois d’octobre 2014, une enquête portant sur le profil des vapoteurs. La date d’échéance est prévue le 31 octobre 2014.

Dans le but d’être en mesure de donner des chiffres officiels à ses différents interlocuteurs, Aiduce a initié une enquête portant sur plusieurs critères :

  • Identité des vapoteurs
  • Fréquence de consommation de l’e-cigarette
  • Durée d’utilisation de l’e-cigarette et teneur en nicotine de l’e-liquide
  • Préférence matérielle et matérielle actuelle
  • Choix de l’e-liquide et lieu d’achat
  • Avis divers

Cette étude autour de la vape ne porte aucune restriction. Tous les vapoteurs y sont conviés.

Review Author:Review Date:
  • Cegoca

    C’est rempli !

  • vapoton

    rempli

  • Strap

    Me too !

  • Donovan

    A voté !

  • Cyrille

    C’est fait

  • Merci Ghyslain pour ce billet sur l’enquête de l’Aiduce 😉

  • Nom

    j’ai rempli . Aurons-nous un jour le résultat de cette enquête?

    • L’enquête se fini le 31 Octobre, ensuite il y aura traitement et logiquement les résultats seront mis sur le site de l’Aiduce dans un article.

  • Remz

    Perso ça me pose une question : comment dire que cette enquête décrira le profil du vapoteur alors que l’échantillon recueilli ne sera composé que de vapoteurs connectés, suivant soit forums, blogs, site Aiduce ou les 3 à la fois ?
    Le vapoteur de la rue, il est où ?

    • Avec un peu de chance le vapoteur de la rue a dans ces contacts/connaissances un vapoteur sur les réseaux sociaux et donc pourra lui aussi répondre à l’enquête.

      Moi une autre question me vient à l’esprit, comment le gouvernement a-t’il fait son enquête pour dire que 55% des vapers sont pour les encadrements que Marisol Touraine à mis dans son plan de réduction du tabagisme dans sa partie vape?

      • Remz

        Non Ludovic, je suis désolé, mais ça ne sert à rien de faire des effets de rhétorique pour ne pas répondre.
        Si l’enquête mystère de la ministre est bidon et qu’on lui oppose une enquête biaisée, où est le gain ?

        • Dans les patrons de shop physique, beaucoup sont des vapoteurs qui connaissent l’Aiduce (même si ils ne peuvent pas être adhérant) et je ne doute pas que certains ne vont pas se gêner pour mettre à disposition de leur client un outil pour remplir l’enquête de l’Aiduce à leur client “non connecté”.

          • Remz

            Je reste un peu dubitatif mais je vous souhaite en tout cas bon courage pour votre action

          • Y E S

            Tu m’as un peu volé mon commentaire, Remz ^_^
            J’allais dire exactement la même chose…

            Je ne vois pas comment on pourrait prétendre à définir la population des vapoteurs avec un sondage basé sur le volontariat des gens qui s’informent sur des sites spécialisés ou des forums.
            Le sondage indiquera un très grosse proportion de vapoteurs sur mods, alors que c’est en fait une minorité.
            Les gens qui vapotent sur des eGo ne vont pas sur des sites spécialisés sur le vapotage.
            J’espère que les sondeurs auront l’intelligence basique de tempérer leurs résultats, partant du principe fondamental que les gens n’ont pas été pris au hasard, et ne peuvent donc pas représenter une proportion représentative de la population.

          • Remz

            Oui, c’est dommage.
            Peut être manque de moyens et un peu de précipitation.
            En tout ça , je serai un shop, ces données m’intéresserait vivement.

          • C’est tout de même marrant.
            Il y a 1 an 1/2 environ, Farsalinos lancer une grande enquête de ce style via le net à l’échelle mondiale et personne n’a critiqué le fait que ce ne serait pas représentatif.
            Quand Etter a lancé son enquête avant d’écrire son livre, personne non plus n’a sortie ce genres d’arguments.
            Ces 2 enquêtes ont été réalisé et promulgué sur le net mais là, l’Aiduce lance une enquête et paff on dit de suite bon courage mais ça ne sera pas représentatif, et blablabla.
            C’est tout de même étrange ce genre de réaction.
            Aucune enquête n’est réellement représentative puisqu’elle reflète uniquement la population qui y a répondu.
            Et des personnes y ayant répondu ont réussi à faire répondre des personnes qui ne vont quasi jamais sur le net pour la vape, des collègues, des amis, de la famille qui vapent aussi.
            Si chacun fait passer le message à ces connaissances qui vapent, alors ceux qui ne fréquentent pas les sites, blog, forum peuvent tout de même répondre.

          • Y E S

            Il ne faut voir aucune malice à l’encontre de l’Aiduce (au contraire, merci pour leur engagement), mais pour être tout à fait complet sur mon commentaire, je pense qu’une partie (disons-le plutôt comme cela) de ce sondage n’aura aucune validité, car biaisée par le fait que les sondés n’aient pas été pris au hasard…

            – Définir le profil des vapoteurs selon le matériel utilisé n’a aucun sens, je l’ai dit, les gens qui vont sur des blogs ou des forums sont majoritairement assez bien équipés, avec une grosse proportion de mods, probablement.

            – Définir un taux de réussite de l’abandon du tabac n’aura pas de sens non plus, car les gens chez qui la vape ne prend pas, ces gens là ne fréquentent ni blogs ni forum sur un sujet qui ne les concerne plus…

            Par contre, il y aura des données intéressantes des gens qui auront répondus à l’enquête, comme les anciennes habitudes de consommation du tabac, et la consommation actuelle de vape, la variation des taux de nicotine, les réactions de l’entourage, le sentiment que les réglementations ne sont pas adaptées, etc…

          • Vue le nombre “d’hybrides” qu’il y a sur les forums et qui n’osent pas le dire de peur que certains les attaques, cette enquêtes pourrait révéler bien des choses malgré tout, vue qu’elle est anonyme.

          • Remz

            YES m’a coupé la chique,
            je ne rajouterai que :
            Le but de l’enquête, c’est d’avoir des “chiffres officiels à présenter à différents interlocuteurs”. Avec un échantillon biaisé, les “interlocuteurs” n’écouteront même pas les chiffres et nous renverront à nos chères études.
            J’aurais applaudi des 2 mains cette enquête si elle avait été menée conjointement AIDUCE + FIVAPE, avec un peu plus de moyens, un institut de sondage, un échantillon approuvé.

          • La Fivape, déjà pour faire passer le mot pour signer l’ICE de l’EFVI c’est déjà pas gagné, alors pour une enquête de ce style, j’ai des doutes.

          • Remz

            Ça, c’est pas moi qui l’ai dit 😉
            Et je suis bien d’accord. Il n’empêche que près de la moitié du questionnaire pourrait servir un professionnel.
            Cela aurait été une occasion de fédérer un peu les professionnels et les utilisateurs, ensemble.

      • Titan

        Pfff, je pouffe …!
        Moi je propose un truc: mettre à dispo (et le faire savoir) un questionnaire public recensant les vapers qui auront été “interpellés” par un enquêteur ou un système de sondage quelconque concernant “l’encadrement”, les “règles” ou les “lois” qu’on aurait réclamés … Tout mon entourage vaper (et il commence à être important) n’a JAMAIS été sollicité de quelque manière que ce soit. Je pose la question à plein d’internautes, y’en n’a pas un qui me dit qu’il a réclamé par écrit une quelconque loi anti-vap.Et encore moins sur l’éventualité de restrictions ou d’interdictions dont on serait à l’origine ou qu’on aurait frénétiquement réclamées.
        Mais d’où elle les sort, ses 55% de vapoteurs qui veulent s’interdire de vaper, la Marie-Gogole Toute-Raide?
        Moi je réclame ses sources. A ce qui paraît, on m’a … “sondé” ? J’ai rien vu, par contre je pense que je vais le ressentir !
        Plus ça va, plus j’ai les abeilles, lô …!

        • Tony Fiant

          Un sondage c’est en général 1000 personnes donc, même si on admet naïvement qu’ils sont pris au hasard en respectant les proratas des differents profils des francais, statistiquement, peu de chances que l’on soit un jour sondé (je sais pas si cela fait mal).
          Ce qui est amusant est que quand un sondage est mauvais, le politique concerné dit toujours qu’il ne s’arrête pas aux sondages,sondage qui du coup ne veut plus rien dire.
          Quelle est la différence entre un bon sondage et un mauvais sondage alors ? les inconnus avaient donné en son temps la réponse avec les chasseurs

          • Patricia

            Dans ma ville, il y a un institut de sondage, situé dans le quartier commerçant du centre. Il suffit de passer devant pour être interpellé par des étudiants qui nous demandent d’entrer pour répondre aux questions. Ils ciblent à vue de nez si on a le profil du panel : sexe, age. C’est devant le questionnaire que ça s’affine.

            J’ai ainsi souvent été sondée, mais sur la ecig jamais.

            D’autres sondages sont faits par appel téléphonique. Souvent ce sont des études à but commercial. Pour cibler des habitudes de consommation, la clientèle etc… J’en ai fait quand j’étais étudiante.

  • Tony Fiant

    +1

  • Raou

    A voté mais malheureusement je doute profondément de la validité de ce sondage. N’importe qui peut répondre n’importe quoi si vous voyez ce que je veux dire…