Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » L’adoption de la cigarette électronique répond à une dynamique sociale très forte

L’adoption de la cigarette électronique répond à une dynamique sociale très forte

Une brillante intervention du Docteur Carl V. Phillips, expert américain dans le domaine de la santé publique, vient d’être publiée ce mois ci sur Youtube. Cette intervention s’inscrit dans le cadre de la conférence City Health 2012 qui s’est déroulée à Londres le 22 et 23 octobre 2012 et qui traite des questions de santé dans les populations urbaines.

Le Docteur Carl Philipps montre comment fonctionne sa cigarette électronique

Lors de sa présentation le Docteur Carl Philipps montre comment fonctionne sa cigarette électronique

Pour rappel Carl V. Phillips est également membre de la direction de l’association CASAA qui défend très énergiquement les méthodes de réduction des risques liés au tabac et qui se bat tous les jours contre ses détracteurs (pour la plupart issus du monde pharmaceutique et qui ne souhaitent pas voir l’e-cigarette prendre le dessus sur les méthodes traditionnelles et vendues par les grands laboratoires).

Cette association parle beaucoup de la cigarette électronique, le dispositif qui connait depuis quelques temps un très fort taux d’adoption dans plusieurs pays dont les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne, la France ou encore la Pologne.

Voci la vidéo de la présentation du Docteur Carl Phillips. Si l’anglais n’est pas votre fort, j’ai tenté de vous en donner les grandes lignes plus bas.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=wcdHwyOGhV0[/youtube]

 

Comment la cigarette électronique se répand dans les populations de fumeurs ?

L’intervention du Docteur Carl V. Phillips porte sur un sujet bien précis. En tant qu’épidémiologiste il s’est attardé à comprendre comment la cigarette électronique se répandait dans la société. Basé sur des prédictions statistiques le chercheur est parvenu à créer un modèle de propagation qui permet de se projeter dans le temps.

Mais avant de regarder ses supers graphiques, Carl Phillips nous énonce quelques points importants.

Les points clés de la cigarette électronique selon Carl Phillips

  • Ce n’est pas le tabac ou la nicotine qui est dangereux pour la santé, c’est la fumée.
  • Les méthodes de réduction des risques pour le fumeur (Tobacco Harm Reduction – THR) dont fait partie la cigarette électronique est une des plus importantes avancées en terme de santé que le monde morderne est sur le point de mettre en place.
  • En terme de santé la substitution de la fumée issue du tabac est presque aussi bonne que l’abstinence.
  • La cigarette électronique est peut être moins inoffensive que le Snus norvégien mais sûrement très proche et dont l’efficacité a été prouvée.
  • La réduction des risques pour le fumeur (THR) est la seule méthode efficace prouvée pour réduire la consommation de tabac sur une échelle représentant au moins un cinquième de la population.
  • D’un point de vue éthique et économique, il est préférable de guider les fumeurs vers des méthodes pouvant améliorer leur état de santé plutôt que de les diriger vers la simple abstinence (arrêter de fumer ou mourir).
  • Que vous le vouliez ou non, les méthodes de réduction des risques pour le fumeur sont en train de se répandre, et cela malgré la volonté des autorités sanitaires et surtout contre la volonté des groupes anti-tabac.

La cigarette électronique se propage dans la population par le biais d’une dynamique sociale bien particulière

Carl Phillips pense que le fumeur pouvant se convertir à la cigarette électronique ne le fera généralement que s’il rencontre un vapoteur qui lui montre comment ça marche.

Selon lui l’adoption de la cigarette électronique passe par une dynamique sociale forte. Ainsi ce n’est pas le bouche à oreille qui pourrait réduire le nombre de fumeurs par l’utilisation de la cigarette électronique mais bien les interactions sociales de proximité.

Les villes seraient le terrain le plus favorable à la propagation de l’e-cigarette

Simulation de propagation de l'e-cigarette

Simulation de propagation de l’e-cigarette dans une population urbaine selon les calculs de Carl Phillips

Les zones urbaines de forte densité sont pour Carl Phillips le terrain parfait pour voir se propager à grande échelle la cigarette électronique dans une population de fumeurs.

Ce graphique montre illustre la manière dont l’adoption de la cigarette électronique s’opère (théoriquement) au sein d’une population. Basée sur de solides configurations de modèles et accélérée dans le temps, Phillips montre que la zone de propagation (adoption du produit) peut s’élargir de manière exponentielle.

Modélisation de l'adoption de la cigarette électronique dans la population de Londres

Modélisation de l’adoption de la cigarette électronique dans la population de Londres

Plus la population est dense, plus le produit est adopté rapidement, les gens s’éduquant les uns les autres. Ici une modélisation sur la population de Londres.

Les méthodes de réduction des risques pour le fumeur est un mouvement populaire

Mouvement social cigarette électronique

La cigarette électronique est un mouvement populaire que rien ou presque ne semble pouvoir arrêter

Philipps rappelle enfin dans sa présentation que les méthodes de réduction des risques pour le fumeur sont nées d’un mouvement populaire autonome. Le libre commerce qui laisse le choix au consommateur ainsi que l’innovation des fabricants contribuent aujourd’hui à leur expansion.

Le modèle de propagation qu’il présente est selon lui très représentatif de la situation actuelle. L’Angleterre et les Etats-Unis seraient au début de cette phase de contagion sociale.

Enfin notre cher Docteur vapoteur rappelle que les campagnes anti-THR qui tentent de contrer l’émergence de ces produits par de la désinformation, peuvent sérieusement ralentir le rythme de cette évolution.

Review Author:Review Date: