La vérité mise à nue – Entretien avec Michael Siegel

Voici la version française d’un interview exclusif de Michael Siegel paru sur le site powersmoke.com. Cet éminent médecin de Boston qui défend depuis longtemps les méthodes de réduction des risques pour le fumeur, nous donne ici sa vision des choses et explique son point de vue sur l’évolution de la cigarette électronique aux États-Unis et dans le monde.

A propos de Michael Siegel

Michael Siegel (Ecole universitaire de santé publique de Boston)

Michael Siegel (Ecole universitaire de santé publique de Boston)

Michael Siegel est un médecin qui a complété sa résidence en Médecine préventive à l’Ecole de santé publique de Berkeley et qui a suivi une formation en épidémiologie pendant deux ans au Centre de contrôle et de prévention des maladies d’Atlanta avant de rejoindre Boston. Son principal domaine de recherche est le contrôle du tabac, avec une attention particulière sur les effets de la fumée passive sur la santé, l’exposition, les politiques, la publicité des cigarettes et les pratiques commerciales ainsi que leurs effets sur les jeunes, l’évaluation des politiques de contrôle du tabac et leurs impacts sur le comportement tabagique des jeunes et des adultes. Michael Siegel écrit régulièrement sur son blog http://tobaccoanalysis.blogspot.com.

Introduction : Trouver la meilleure cigarette électronique pourrait ne plus avoir d’importance si les gouvernements dans le monde légifèrent contre cette industrie. Le Professeur Michael Siegel, du Département des sciences de la santé communautaire à l’Ecole universitaire de santé publique de Boston, nous en dit plus sur ce débat crucial.

Les règlementations vont-elles développer ou affecter l’industrie mondiale de la cigarette électronique ?

Michael Siegel : Tout dépend de la nature de ces règlementations. Si les cigarettes électroniques sont règlementées en tant qu’alternative aux produits du tabac plutôt que comme médicaments et si elles sont traitées différemment des vrais produits du tabac, alors ces règlementations pourraient être une véritable aubaine pour ce marché. D’un autre côté, si les cigarettes électroniques sont règlementées en tant que médicaments ou si elles sont traitées au même niveau que les vrais produits du tabac, cela pourrait être une catastrophe pour l’industrie. Ainsi, tout dépendra de ce que les organismes de santé publique et les législateurs décideront, en tenant compte également des décisions de l’Union européenne et de la FDA auxquelles nous serons attentifs dans les prochaines semaines et mois à venir.

Quelles sont les preuves tangibles de l’efficacité du vapotage par rapport au tabac ?

Michael Siegel : Il y a littéralement des milliers de fumeurs qui ont arrêté de fumer grâce à l’utilisation des cigarettes électroniques. Nous savons cela suite à une combinaison de preuves, dont les témoignages des principaux intéressés, des études, des statistiques sur les ventes, des statistiques de groupes de consommateurs et plus récemment, des résultats d’essais cliniques. Nous ne connaissons pas encore exactement le pourcentage de fumeurs qui ont réussi à arrêter de fumer grâce aux cigarettes électroniques mais nous savons que l’utilisation de ces produits est au moins aussi efficace que les thérapies de remplacement de la nicotine.

Quels droits les vapoteurs sont-ils en marge de demander (comme par exemple la liste des ingrédients) ?

Michael Siegel : Il faut qu’il y ait des normes communes suivies par toutes les compagnies. Avec plus de 250 marques sur le marché, les consommateurs doivent savoir que peu importe la marque qu’ils achètent, il existe un certain nombre de normes qui ont été suivies, aussi bien dans la fabrication du dispositif que dans la préparation du liquide. Par exemple, les niveaux de nicotine listés doivent être exacts, les batteries doivent être sûres, sans risque de surcharge et d’explosion et ils ne devraient pas y avoir de pièces métalliques desserrées. Voilà les points que la FDA devra aborder, je l’espère, dans ses propositions de règlementation.

Quelle étape faciliterait la transition vers une communauté de vapoteurs plus globale ?

Michael Siegel : La principale étape qui faciliterait la commercialisation des cigarettes électroniques serait que les organismes de règlementation autorisent explicitement les compagnies à dire la vérité sur l’utilisation qu’on entend faire de ces produits : à savoir, qu’ils sont prévus pour arrêter de fumer.

A l’inverse de tous les autres produits de consommation disponibles sur le marché, les cigarettes électroniques sont les seules pour lesquelles les compagnies ne peuvent toujours pas dire quelle est leur utilité en raison des craintes liées au fait que si ces compagnies affirment qu’elles permettent d’arrêter de fumer, leur produit tombera sous la loi fédérale sur l’alimentation, les médicaments et les cosmétiques (FDCA) aux Etats-Unis ou des lois identiques au niveau international.

Mon souhait est que dans sa règlementation, la FDA stipule clairement que ces produits soient bien prévus pour arrêter de fumer, mais que cette affirmation, si elle est utilisée par le vendeurs, ne soit pas considérée comme une prétention à des fins thérapeutiques (médicaments).

Le vapotage est-il une alternative saine ou une alternative lucrative pour les compagnies, voire les deux ?

Michael Siegel : Je ne dirais pas que vapoter est « sain » mais il s’agit sans nul doute d’une alternative plus sûre aux cigarettes conventionnelles. Il est vrai que les grands fabricants de tabac ont acheté ou développé des cigarettes électroniques mais les gens doivent comprendre que ces produits se sont développés et ne sont pas un leurre créé par les grands groupes cigarettiers pour rendre difficile la vie des fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer.

Au lieu de cela, ils ont développé, dans une tentative de bonne foi pour offrir une alternative aux fumeurs qui sont préoccupés par leur santé et qui pourtant ne sont pas parvenus à arrêter de fumer en utilisant les méthodes disponibles. Les fabricants de tabac se sont pliés à cette loi pour l’unique raison qu’ils ont senti la bonne opération à l’autre bout de l’équation du tabac. Mais je ne vois aucune preuve que les fabricants de tabac ne sont pas sérieux dans leur volonté de commercialiser ces produits en tant que produit contribuant au sevrage tabagique.

Le vapotage sera-t-il un jour vraiment sain ?

Michael Siegel : Il est théoriquement possible qu’une formule sûre et qui produit assez d’effets pour satisfaire les fumeurs soit trouvée. Si un tel produit ne délivrait pas de nicotine, alors oui, il pourrait être un véritable produit « sain ». Cependant, je doute qu’une telle technologie soit disponible dans un futur proche. Quoi qu’il en soit, je crois vraiment que des recherches pour des formules alternatives en valent la peine.

L’interdiction de vapoter dans les lieux publics est-elle raisonnable ou efficace ?

Michael Siegel : A l’heure actuelle, il n’y a aucune preuve que la vapeur passive pose un risque de santé publique. Pour cette raison, je ne soutiens pas l’interdiction de vapoter dans les lieux publics. Je suis d’avis que pour interdire un comportement en public comme fumer ou vapoter, d’aucuns doivent fournir des preuves que ce comportement est réellement dangereux pour autrui. Avec le tabac, nous disposons de preuves accablantes. Avec le vapotage, nous n’avons à l’heure actuelle aucune preuve.

Quelles est la motivation derrière les mensonges et les attaques contre les e-cigarettes ?

Michael Siegel : Selon moi, il y a deux motivations principales. Premièrement, il existe une position idéologique très forte parmi de nombreuses personnes dans le mouvement de lutte contre le tabac que l’acte de fumer est mauvais. Même le geste est mal perçu. Par conséquent, même si les vapoteurs réduisent considérablement les risques qu’ils courent et sauvent peut être leur vie, les groupes anti-tabac les regardent avec mépris car leur gestuelle est identique à celle de fumer.

La seconde motivation est l’argent. Il y a des liens très étroits entre de nombreux groupes de lutte anti-tabac qui s’opposent aux cigarettes électroniques et aux groupes pharmaceutiques qui fabriquent des produits concurrentiels. Il y a ici un conflit d’intérêt qui est souvent caché dans les affirmations publiques tenues par ces groupes anti-tabac.

Existe-t-il un complot contre les cigarettes électroniques et d’autres alternatives plus sûres au tabac et si oui, qui est derrière et pourquoi ?

Michael Siegel : Je ne crois pas qu’il y ait un complot mais simplement qu’il s’agit du résultat d’une forte idéologie combinée aux liens financiers des groupes pharmaceutiques. Ces facteurs s’unissent pour générer une farouche opposition aux cigarettes électroniques, malgré les preuves scientifiques qui montrent que ces produits offrent d’énormes avantages en matière de santé publique.

Le problème des gouvernements avec les cigarettes électroniques est-il lié à la peur de l’inconnue ?

Michael Siegel : La peur de l’inconnue a certainement un rôle à jouer mais cela est illogique. Pourquoi préférer que les gens utilisent des cigarettes conventionnelles, dont les risques ont été prouvés, plutôt que des cigarettes électroniques, qui sont bien plus sûres mais pour lesquelles les risques précis n’ont pas été exprimés ? Ces groupes préfèrent-ils réellement que les gens fument car nous savons au moins à quel point les cigarettes sont nocives plutôt que de vapoter, car bien que plus sûres, nous ne connaissons pas les risques exactes de l’utilisation de cigarettes électroniques ? C’est ridicule.

Où voyez-vous les cigarettes électroniques à l’avenir ?

Michael Siegel : Tout dépendra de la manière dont ces produits seront règlementés. Avec la « mauvaise » approche, les règlementations pourraient littéralement détruire l’industrie ou du moins, poser un sérieux obstacle sur son chemin. Avec la « bonne approche », je crois sincèrement que les cigarettes électroniques pourraient transformer l’épidémie de tabac d’une manière encore jamais vue. Espérons que la FDA, l’UE et d’autres organismes de santé publique ainsi que les législateurs prendront la bonne décision.

Review Author:Review Date:
  • Antoine

    sans vouloir être méchant… faites gaffe au traductions. Aujourd’hui, c’est “qui a complété sa résidence” (il a construit une véranda???:) au lieu de “qui a terminé son internat”.

  • Jacques Le Houezec

    J’ai quand même un peu de mal à la digérer celle-là!
    “Si un tel produit ne délivrait pas de nicotine, alors oui, il pourrait être un véritable produit « sain »”
    C’est quand même une belle bourde!

    • nightbringer57

      Je pense qu’il parle plutôt du côté de l’addiction éventuelle. Même si cette addiction ne causait strictement aucun tort au consommateur par ailleurs, je ne suis pas choqué qu’on considère un produit potentiellement addictif comme pas réellement sain. Mais je suppute.

      • Alexis Finn

        Cf, mon post précédent.
        Ca n’as pas grand chose a voir avec l’addiction, la nicotine est un produit toxique pour tous mammifère, alors évidemment le dosage fait toute la différence n’empêche que ce n’est absolument pas quelque-chose de sain et qu’il existe un réel risque pour la santé.

        • Jacques Le Houezec

          Lequel???

          • Alexis Finn

            Augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Rien d’inquiétant pour une personne en bonne santé mais pour quelqu’un souffrant d’hypertension ou de choléstérol ça peut avoir des conséquences.

            Bref, rien de problématique mais rien de particulièrement sain non-plus.

          • Jacques Le Houezec

            C’est surtout vrai avec la cigarette, à cause du monoxyde de carbone et des gaz oxydants, pas avec la nicotine pure!

          • Alexis Finn

            Bien sur que c’est surtout vrai avec la cigarette (bientôt on va dire que je fais l’apologie de la cigarette), mais il se trouve que c’est aussi un effet de la nicotine bien que je le répète encore une fois, ça n’en fait pas un produit dangereux aux dosages observés dans une e-cig pour un adulte en bonne santé.
            Je dis juste que ça n’en fait certainement pas un produit sain, la nicotine ce n’est pas de l’eau !!!

          • Jacques Le Houezec

            les utilisateurs de e-cig sont avant tout des fumeurs, il est important qu’ils arrêtent de fumer! Ce n’est pas avec un discours pareil, qu’ils entendent à longueur de journée qu’on va les convaincre de l’utiliser pour arrêter de fumer!
            La nicotine n’est pas plus dangereuse que la caféine.

          • Alexis Finn

            Je ne suis pas d’accord, çe n’est pas avec un discours mensonger qu’on arriveras a instaurer un climat de confiance vis-a vis de l’e-cig.

            La vérité c’est qu’on as aucune étude à long terme sur l’effet des e-cig sur la santé, on as très peu d’informations sur l’effet de la nicotine en soi car elle a presque toujours été étudié en conjonction avec le tabac.

            En vendant des fioles arborant une tête de mort tout en assurant les gens qu’il s’agit d’un produit sain et absolument sans danger il ne faudra pas s’étonner que les gens restent quelque-peu méfiant.

          • Jacques Le Houezec

            Quel discours mensonger?
            Les études à long-terme ne pourront être faites qu’à long-terme!
            En attendant les effets à long-terme du tabac, on connait! Les effets à long-terme du tabac non fumé (snus en Suède) on connait aussi, et c’est très rassurant!
            Ce qui tue, c’est la combustion du tabac, pas la nicotine!
            Un peu plus d’information ici : http://jlhamzer.over-blog.com/

          • Alexis Finn

            Les études a long terme sur le tabac sont sans appel, et ç’est pas la question, la question est de savoir si la cigarette électronique est totalement inoffensive voire bénéfique.

            Bref, est-il préférable d’arrêter de fumer grâce à une e-cig ou en faisant de yoga ou de la méditation (encore, encore une fois, je ne remet absolument pas en question le bénefice de l’e-cig face au tabac, ni la dose a priori inoffensive de nicotine qu’elle délivre, je dis juste que je pense qu’il est préférable d’éviter de parler d’un produit qui peut s’avérer mortel comme d’un produit sain).

          • Jacques Le Houezec

            Et bien si vous faites arrêter de fumer les gros fumeurs avec des séances de yoga, il faut publier, et le faire savoir! En attendant je préfère qu’ils essayent la e-cigarette, au moins je suis sûr qu’ils auront la nicotine qu’ils recherchent, qui n’est pas le produit diabolique que vous prétendez! Comment pouvez-vous dire que la nicotine est mortelle?

          • Alexis Finn

            Il me semblait avoir compris qu’au-dessus de 500mg la nicotine peut s’avérer mortelle.
            En passant je viens de prendre une pastille de 500mg de vitamine C, et ça fait pas énorme quand-même.
            Mais j’ai effectivement pas fait d’études approfondies sur la nicotine et comme c’est votre cas je m’en excuse.
            Merci d’avoir rectifié cette idée reçue.

          • mighty yo

            coller vous 4 patchs dosés a 21mg/h,ensuite fumé 2 cigarettes l’une a la suite de l’autre,puis revenez nous raconter ce que vous ressentez,vous avez l’air si sur de vous! quand vous vous tiendrez la poitrine en cherchant le numéro des pompiers comme sa m’est arriver plusieurs fois cette année vous comprendrez que quelque chose cloche dans votre discoure mr le Houezec

          • Benoit Mark

            Trop d’eau ou d’oxygène est aussi mortel… faut-il pour autant dire que l’eau et l’oxygène sont dangereux, et tenter de s’en passer ?

            dans le même genre, 1 doliprane 1000 vous soigne, 2 vous envoient à l’hopital, avec le foie en vrac… Pour autant presque tout le monde consomme très courament et de manière annodine du Paracétamol, vendu librement

          • mighty yo

            petit rappel,2 dolipranes n’ont jamais tué personne,la dose maximale de paracetamol recomandé est de 3 grammes par jour,néamoins ont peut doublé les doses jusqu’a 6 grammes en cas de grosse douleur,sans impacté sur le foie.

          • Benoit Mark

            La dose maximale de paracétamol autorisée par jour est de 4 grammes, mais la quantité prise à chaque fois ne doit pas dépasser le gramme et sera renouvelée toutes les 6 à 8 heures, voire toutes les 4 heures si besoin (mais sans dépasser la dose journalière maximale). Apparemment la dose toxique n’est pas très éloignée de la dose thérapeutique. Et peu de gens le savent.
            http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/11/25/16133-meme-faible-surdosage-paracetamol-est-dangereux

          • mighty yo

            en fait selon certains chercheur la consommation de nicotine a faible dosage peut avoir des éffets bénéfiques sur la santé comme le fait de freiner voir stoper l’arrivé d’alzheimer et peut ètre de parkinson,néamoins des doses plus élevés comme celle que l’ont retrouve dans les patchs ont un éffet constricteur sur le coeur et le systeme circulatoire,je vais vous cité simplement la liste des éffets secondaire qui sont inscrit sur la notice des gommes a macher 2mg de marques nicotinell,ils disent d’abord que la nicotine est mortel chez l’enfant en faible quantité(elle peut causer symptome sévère et mort) ensuite si vous consommé trop de gomme vous pourrez ressentir:faiblesse générale,sueur,hypersalivation,étourdissements,irritation de la gorge,nausées,vomissement,diarrhés,douleurs abdominales,trouble de l’audition et de la vue,maux de tète,palpitations,essouflements,une prostration(?),des problemes circulatoires,un collapsus cardiovasculaire et des convulsions pouvant conduire a une issue fatale! ce n’est pas moi (le méchant troll)qui le dit mais une notice édité par une marque de substitut tabagique….je trouve que ça fait beaucoup pour une substance soit disante “safe”

          • mighty yo

            tu es plein de bon sens Alexis,faire l’apologie de l’E-CIG en minimisant l’éffet de la nicotine sur le corps humain ainsi que sur l’addiction qu’elle entraine est un discoure dangereux digne d’un lobbyst,le plus gros danger de votre discoure mr le houezec,serait que des non fumeurs prennent ce que vous dites pour argent comptant et ce mettent a la vapote par éffet de mode ou autre pensant que l’e-cigarette est totalement anodine.l’e-cigarette: formidable outil de la réduction des risques OUI! jouet pour adulte cool et anodine NON!!!

          • mighty yo

            salut alex! j’ai posté un nouveau commentaire en dessous ,ou j’ai copié les éffets secondaire de la nicotine trouvé dans une notice de gomme a macher…bonne vape!

          • mighty yo

            c’est absurde ce que vous dites,la caféine peut ètre très dangereuse si elle est concentré!
            n’avez vous pas d’intéret commérciale dans la e-cigarette?vous parlez exactement comme un lobbyst!

          • mighty yo

            faux,j’ai arréter les patchs que m’avai conseillé une infirmière addictologue pour diminuer la cigarette elle et le docteur du centre m’avait assurer que je pouvait fumé avec,arguant qu’il valait mieux fumer 4,5 clopes par jours avec patchs plutot que 20 sans,eh bien tout les jours ou presque qu’a durer ce protocole j’ai eu douleur dans la poitrine(plusieurs fois j’ai cru faire un infarctus) palpitations si forte que mon coeur tapait dans ma machoire! sans compter que l’electro cardio gram que j’ai fait a cette époque indiquait des pulsations non linéaires et non régulieres,ce qui était totalement nouveaux dans mes examuns médicaux,j’ai lu tout vos postes et je doute que vous soyez un professionel de santé sinon,vous ne minimiseriez surement pas le danger de la nicotine…

      • Jacques Le Houezec

        Si une addiction n’a pas de conséquences sur la santé, ni sur les autres (au contraire du tabagisme passif), où est le problème? La morale?

        • Alexis Finn

          Il n’y a pas de problème si ce n’est qu’il ne faut pas confondre u produit qui est sans danger aux dosage utilisé pour une personne en bonne santé avec un produit sain, ce n’est pas la même chose.
          Si vous voulez avoir une vie saine il ne faut ni fumer, ni vapoter, faire du sport, manger équilibré, respirer de l’air pur etc…
          Inhaler des substances chimiques ce n’est pas quelque-chose de sain, le corps humain n’as jamais été prévu pour ce genre de choses (certes il gère en filtrant les produits via les reins et le foie, mais ces organes ne sont pas invincible ni infaillibles et mieux vaut éviter de les stresser).

          • Jacques Le Houezec

            C’est pourtant ce que l’Homme a toujours recherché, et c’est grâce à ça qu’on a pu inventer les médicaments!

          • Alexis Finn

            Et c’est très bien, mais pouvons-nous considérer un anti-biotique comme un produit sain ?

          • Benoit Mark

            il serait intéressant de voir ce qu’on attribut comme signification à “sain”…. car toute chose saine peut aussi vous détruire, en excès.. même les plus banales… tels que l’eau, l’oxygène, le sel… pourtant indispensables à la vie…

          • Alexis Finn

            Certes mais il y as excès et excès.
            Mourir car on a ingéré 5kg de pommes ou bu 5L d’eau en moins d’une heure n’as rien a voir avec la mort suite a l’ingestion d’a peine quelques grammes d’un produit.
            Bref pour qu’un produit soit sain il faudrait qu’il ne pose aucun problème voire produise des effets bénéfiques a n’importe quel dosage raisonnable.

            Pour ce qui est de l’oxygène et du sel ce sont effectivement des produits qui peuvent s’avérer mortel a des doses assez basses et donc de mon point de vue ne doivent pas être considérer comme sain, respirer de l’oxygène pur est très dangereux et le sel, bien qu’indispensable, devrai se trouver en quantité suffisante dans une alimentation saine et équilibrée sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter, manger du sel pur ce n’est pas nonplus une bonne idée ni très sain.

            Bref si a la question “combien dois-je en prendre pour être en bonne santé” la réponse est “autant que tu veux” alors je dirai que le produit peut être considéré comme sain.

            Après si des gens ont des problèmes de santé suite a une surconsommation d’eau, de fruits ou de légumes je dirai que ce sont pas les produits qui posent problème mais les gens.

    • Alexis Finn

      La nicotine n’est pas un produit sain, il s’agit en outre d’un puissant vasoconstricteur qui peut entrainer de l’hypertension ainsi que d’autres problèmes circulatoires notamment chez des personnes malades (on penseras au risques chez les personnes ayant des taux élevés de choléstérol).
      Est-ce un produit toxique dangereux, non pas vraiment, mais tout comme l’aspirine, le paracétamol, l’ibuprofen et d’autres molécules utilisés couramment il ne s’agit en aucun cas d’un produit sain car une consommation excessive peut entrainer de graves problèmes de santé.
      Bref, il faut pas tout confondre, sain veut dire sans danger voire bénéfique pour la santé et ce n’est pas le cas de la nicotine.
      Les brocolis et les pommes sont des produits sain, le soda, les lardons et la nicotine non.

      • Jacques Le Houezec

        La nicotine, aux doses utilisées par les fumeurs ou les vapeurs, n’est pas dangereuse au contraire, et ne cause pas de problèmes cardiovasculaires, c’est le CO et les substances oxydantes de la fumée qui sont responsables. C’est la fumée de tabac qui est mauvaise et dangereuse, pas la nicotine!
        La nicotine peut être bénéfique pour des conditions comme la maladie de Parkinson.

        La dose létale de nicotine est surestimée, elle n’est pas de 30-60 mg comme on le lit partout, mais de l’ordre de 1 g (1000 mg), il existe même des cas d’intoxication mais sans conséquence vitale à 1500 mg! Les récepteurs nicotiniques se désensibilisent très vite, et elle est éliminée très rapidement (demi-vie de 2 heures dans l’organisme).

        • Alexis Finn

          La question n’est pas de savoir si elle est dangereuse mais si elle peut être considéré comme “saine” au même titre qu’une activité sportive ou un régime équilibré de fruits et légumes.
          Aussi, pour les malades de Parkinson d’accord, mais l’insuline est un médicament vital pour bon nombre de diabétiques pourtant je vous déconseille de vous faire des injection d’insuline si vous êtes en bonne santé, tout comme la chimio-thérapie est a reserver aux personnes atteinte d’un cancer.
          Vous pouvez pas sérieusement utiliser ce genre d’argument pour prouver l’innocuité d’un produit.

          • Jacques Le Houezec

            saine ne veut rien dire, c’est une vue moraliste!

          • Alexis Finn

            Désolé mais j’ai fait des études de linguistique et je peux vous assurer que rien ne veut rien dire, les mots n’ont pour sens que celui qu’on leur attribue via un consensus commun et tacite (ce qui entraine souvent des incompréhensions entre divers cultures), si tout le monde se met d’accord pour décider que “rien” ça veut dire “une cuvette de wc sale” alors c’est bel et bien le sens que prendras ce mot.

            En passant moraliste ça veut rien dire non-plus.

          • Jacques Le Houezec

            Et moi ça fait 30 ans que je travaille sur la nicotine, j’ai aussi ma légitimité.
            Et ça fait aussi plus de 30 ans qu’on dit des bêtises sur la nicotine! Et que l(on considère que la dépendance c’est sale!

          • Alexis Finn

            Donc vous confirmez que la nicotine ne représente absolument aucun risque pour la santé (hormis une éventuelle indigestion ou une réaction allergique).

            Vous confirmez que si mon fils de 1 an bois une fiole de 30ml de e-liquide a 12mg il ne risque absolument rien.

          • Jacques Le Houezec

            Pas d’indigestion, des nausées et vomissements si la dose est ingérée. Il n’existe pas d’allergie à la nicotine, la molécule est trop petite pour stimuler le système immunitaire (on l’aurait détecté depuis longtemps avec le nombre de fumeurs!).

            360 mg, est en-dessous de la dose létale, même pour un enfant. Je peux vous fournir des sources, il se trouve que je fais une présentation à Londres mardi prochain au e-cigarette summit (http://e-cigarette-summit.com/program/), justement sur ce sujet!

          • Alexis Finn

            D’accord, mais je trouve que c’est une grosse responsabilité que vous prenez là.

          • mighty yo

            la dépendance c’est bien souvent l’enfer!

      • mighty yo

        il y a quelque temps,je suis tomber sur un blogue de chercheur canadien qui affirmait que la consommation de nicotine sur le long terme pourrait ralentir l’arriver de l’alzeihmer chez l’homme en particulier chez ceux ayant des prédispositions génétique a cette maladie,ces chercheurs étant des intélèctuelles souhaitant protéger leur performances cognitive,utilisaient patchs et nicorette alors qu’il n’étaient pas fumeur! a tu un avie la dessus alexis?

        • Alexis Finn

          Alors de un, je ne suis pas chercheur et je me vois mal remettre en question les recherches d’un scientifique, mais il me semble que le terme “pourrait” est assez explicite.

          Je pense qu’il serait bon d’attendre de voir si ces recherches aboutissent avant de tirer des conclusions. (et encore, le fait qu’aucun des scientifiques en question ne contracte alzeihmer ne permet pas de tirer de conclusions, juste de valider une piste potentielle en vue de futurs tests).

          Mais encore une fois, le fait de guérir ou d’atténuer les risques d’une pathologie en particulier n’en fait pas un produit sain, sinon on aurait pas besoin de médecins il suffirait de prendre des antibiotiques, anti-viraux, anti-fongiques etc… en permanence pour rester en bonne santé.

          • mighty yo

            je te demandais ce que tu en pensais car c’était la premiere fois que je lisais que la nicotine pourrait avoir d’éventuelle “vertu thérapeutique” a faible doses,car ce qui est sur(et la je parle de ma propre expérience) c’est cas de fort dosage la nicotine n’est rien d’autre qu’un poison! en fait j’ai perdu mon père en début d’année d’un cancer géneralisé (dont l’origine était pulmonaire) telement agréssif qu’il a été diagnostiqué sur son lit de mort,(il fumait entre 1 et 2 paquets par jour depuis ces 16 ans ,il c’est éteint a tout juste 62 ans) cette éxpèrience m’a fait prendre conscience que je devais arréter ou au moins éssayer de diminuer avec 6 au test fagstrom c’était pas gagner,j’ai prit rdv dans un centre d’addiction avec une infirmiere addictologue qui m’a conseillé les patchs,cette dame m’a assuré que je pouvais fumer avec le patch,que c’était sans danger et que si le patch me permettai de passer de 15,20 clopes par jour a 3 ou 5 ce serait une victoire,j’était dubitatif car j’avais souvent entendu dire qu’il ne fallait surtout pas fumé avec le patch,mais j’ai eu confiance en cette infirmiere…..et bien entre mars et aout j’ai réussit a diviser par 4 ma conso de tueuse,mais a quel prix!!
            un mois après le début j’ai commencé avoir des palpitations,qui petit a petit ont amplifier,et un soir avec 1 patchs de 21mg/h j’ai fumé un joint avec un pote 5 minutes plus tard j’était au bord de l’infarctus (j’ai 29 ans et suis assez sportif) j’ai ressenti une douleur si forte que sa ma fait hurler,j’ai enlever le patch et l’éffet a progressivement disparu,le lendemain je télephone au centre la j’ai raconté ce qui c’était passé a l’infirmiere et a un médecin qui m’ont assuré que sa n’avait rien a voir avec le patch…..il ont réussit a me convaicre,et 1 semaine après rebolote avec une clope! de la j’ai arréter le patch car ça me faisait trop peur,et je savais que meme dosé a 3 patchs de 21(les plus gros) certes j’arrivai a bien diminuer mais pas a arréter, la semaine derniere j’achete un kit égo et la, magique plus une seule clope depuis 6 jours! tout ça pour te dire que je suis sur et certains que la nicotine a haute dose (qui est souvent la dose thérapeutique en fait) peut tuer.merci de m’avoir répondu

  • Alexis Finn

    Bon suite aux nombreuses réponses que j’ai eu a mes posts sur ce topic, je pense que bon nombre de personnes m’ont mal compris, alors je clarifie mon point de vue.

    La cigarette électronique est de loin moins nocive que le tabac (pour peut qu’elle soit nocive, ce qui n’as pas encore été établi).
    Les doses de nicotine délivrés par l’e-cig ne représentent absolument aucun risque pour un adulte en bonne santé.
    Néanmoins, la nicotine reste un produit toxique pouvant engendrer des effets indésirables voir dangereux chez certaines personnes ou a certains dosages, et ne peut pas raisonnablement être considéré comme quelque-chose de “sain”.
    Entre pas dangereux et sain il y a une différence et il faut banaliser des produits potentiellement dangereux sous pretexte qu’a tel dosage ou dans tel cas il est sans danger.

    • william

      Alexis,
      je gère un magasin spécialisé en e-cig. Je vois chaque jour revenir des personnes qui rayonnent, libérées de cette maudite addiction au tabac. Elles retrouvent souffle, bonne mine et même plaisir car elles peuvent garder une gestuelle précieuse, le tout sans manque grâce à un dosage raisonnable en nicotine qui, soit dit en passant recèle des effets anxiolytiques non négligeables. La e-cig est une véritable révolution qui, bien gérée, représente à terme l’extinction de la tueuse. Le reste n’est que littérature.

      • Alexis Finn

        Et je fais partie de ces personnes, n’empêche je pense que si au lieu de vapoter j’avais arrêté de fumer grâce au sport ç’aurait-été encore mieux.
        L’e-cig est un produit merveilleux, mais je pense qu’il faut pas non-plus aller crier sur les toits que c’est totalement sans danger car il y as un réel risque de perdre la confiance du consommateur.

        • william

          En effet, il ne faut jamais rien aller crier sur les toits, au risque d’en tomber. Il faut encadrer ce métier, le pérenniser et ne permettre à aucun lobby de spolier cette opportunité. On peut oser le terme de “salubrité publique”, sans vergogne, en toute bonne foi.

          • Alexis Finn

            Merci, ça fait plaisir d’avoir quelqu’un qui comprend mon point de vue.
            J’en suis venu a croire qu’il est impossible de critiquer l’e-cig sans passer pour un marchand de mort, alors que j’essaye tout simplement de dire qu’il me parait normal de ne pas considérer la nicotine comme un produit sain.

          • william

            Pour ce qui concerne précisément la nicotine, je vous renvoie aux dernières recherches des spécialistes en addiction du cnrs. Elle s’avère moins délétère que la caféine. Ce qui la rend addictive est son association avec les IMAO, contenus dans les “agents de texture et de saveur” du tabac. Bonne fin de soirée.

  • wonderme

    mais c’eqt la fête du troll dites moi… 1 an et 4 mois que je n’ai plus touché une de mes trente clopes quotidiennes en diminuant mon taux de nicotine de deux tiers (j’ai commencé en 18), j’en conserve pour la sensation de hit plus que par besoin je crois. Je respire mieux, je me sens mieux , je ne pollue plus ma maisonnée ni mon entourage et j’ai envie de manger du troll, signe évident de ma bonne santé mentale. alors buralistes et pharmaciens passez votre chemin, le succès et les développements de la e-cig viennent des vapoteurs, les études sérieuses sont convergentes vers un énorme mieux par rapport à la clope, Les moralistes et autres mourront aussi un jour… mais sans doute d’ennui!

  • Franck

    “… Si un tel produit ne délivrait pas de nicotine, alors oui, il pourrait être un véritable produit « sain »

    Jacques le Houezec cite ces propos tenus par Michael Siegel.
    Il n’a pour autant jamais prétendu que la nicotine était un “produit sain”

    Alexis Finn dit cependant : “… je dis juste que je pense qu’il est préférable d’éviter de parler d’un produit qui peut s’avérer mortel comme d’un produit sain.”

    Il dit encore : “… la question est de savoir si la cigarette électronique est totalement inoffensive voire bénéfique. ”
    personne n’a jamais voulu dire que la vapote était totalement innofensive, mais elle est bénéfique, oui! en ceci qu’on peut aisément arrêter de fumer grâce à elle. C’est quoi cette idée de vouloir à tout prix qu’un produit permettant de cesser une addiction mortelle soit “totalement innofensif”?

    Ensuite “mighty yo” renchérit : “coller vous 4 patchs dosés a 21mg/h,ensuite fumé 2 cigarettes l’une a la suite de l’autre,puis revenez nous raconter ce que vous ressentez,vous avez l’air si sur de vous! quand vous vous tiendrez la poitrine en cherchant le numéro des pompiers comme sa m’est arriver plusieurs fois cette année vous comprendrez que quelque chose cloche dans votre discoure mr le Houezec”

    M. Le Houezec a-t-il dit que “se coller 4 patchs à 21mg et ensuite fumer deux cigarettes à la fois est une méthode saine et efficace pour arrêter de fumer?

    Bref, il faudrait arrêter de venir troller ici en racontant des conneries, car c’est bien de l’argumentation de troll, qui argumente parce que son but est d’argumenter, en brassant du vent pourvu que ça prenne de la place dans le thread et que ça le pourrisse bien.

    • mighty yo

      j’ai répondu cela a mr le houezec car selon lui la nicotine est totalement annodine au niveau physiologique!ce qui est faux,je n’ai fait que défendre l’avis d’alexis qui est juste selon moi a savoir,oui la cigarette éléctronique est un formidable outil de la réduction tabagique mais que non, on ne peut définitevement pas parler de la nicotine a haute dose comme d’un produit sans conscéquence pour le corps humain,et qu’il faut une plus grande prévention sur ce produit,mr le houezec a également l’air de minimiser l’addiction qu’elle entraine a savoir que selon lui ètre addicte a la nicotine n’est mème pas considérer comme un problème de santé,il est vrai que je me suis emporté mais entendre que la nicotine n’est pas dangereuse,ne provoque ni vasoconstriction cardiaque ou autre ma je l’avoue un peu mis hors de moi,néanmoins je réspecte énormement le travail de mr le houezec(je suis d’ailleurs devenu un lecteur assidu de son blog )je m’éxcuse d’avoir “trollé” car ce n’était pas du tout mon intention…..

    • mighty yo

      bonjour franck j’ai édité un nouveau post en bas de la page si tu voulais bien me donné ton avis dessus ça serait sympa! bonne vape

      • Franck

        Bonsoir mighty yo et Alexis Finn. Oui, j’ai lu et je préfère ce post à celui qui m’a fait réagir, mais c’est normal, je crois. Je vous ai accusés de troller également par énervement à vous lire, et je m’en excuse. Mais je ne comprends pas l’acharnement que vous montrez à dire que J. Le Houezec décrit la nicotine comme un produit anodin, cela n’a jamais été le cas.

        Quant aux précautions et restrictions d’utilisation par les cardiaques, femmes enceintes, ainsi que le fait qu’il soit conseillé de tenir les e-liquides hors de portée des enfants et des animaux domestiques, elles sont lisibles pratiquement partout où il est question de vendre des e-liquides.

    • Alexis Finn

      Oui bon si vous y tenez alors d’accord je suis ni médecin ni chercheur et si M. Le Houezec estime que la nicotine ne présente absolument aucun risque pour la santé de qui que ce soit voire permettrai de réduire les risques de Parkinson alors qui suis-je pour le contredire.

      Non fumeurs, sportifs, Femmes enceintes, nourrissons, personnes cardiaques ou souffrant d’hypertension et tous les autres: Consommez de la nicotine, il n’y as aucun risque.

      Moi personnellement je vais continuer a garder mes liquides et e-cig hors de porté de mon enfant bien que ce soit inutile, mais bon.

      • Hopla

        Salut à tous !

        Alors de mon point de vue :
        Je suis fumeur depuis que j’ai 19 ans : 2 paquets de 25 par jours
        Je suis asthmatique depuis mes 6 ans : grosses allergies plus asthme à l’effort.
        Quand j’étais en seconde une connaissance m’a parlé de son oncle qui n’avais plus d’asthme à partir du moment ou il s’etait mis à fumer ….

        Je suis passé à la vapote aux alentours de mes 35 ans, la maladie classique de l’hiver me guettait : mega fièvre, toux grasse tirant sur le marron, gros antibio, conséquence pour le transit (j’en dis pas plus mais c’est douleureux).
        Immédiatement ça allait mieux, pas de crève de dingue, pas d’antibio (augmentin, ou ammoxicilline pour les intimes, enfin il me semble…).
        Au bout de trois mois les liquides me paraissaient dégueus… Un opportunité me dirigeât vers un liquide sans nicotine mais sacrement bon : une semaine plus tard je ne consommais plus de nicotine.
        Aujourd’hui, je suis quasiment sans traitement de fond, je fais 20 bornes de vélo par jour, j’ai une santé de fer et je vapote toujours du zero….

        Je serais surpris d’être une exception….

        Vraiment, n’est-ce pas un plus certain pour la santé ?

        Alors les arguments du type si un môme en boit il risque de crever, franchement… Et la javel y risque pas ? quid de l’acide sulfurique….

        C YA !