La vape désormais interdite dans les lieux publics à Vancouver

L'e-cigarette est désormais interdite dans les lieux publics de Vancouver.

L’e-cigarette est désormais interdite dans les lieux publics de Vancouver.

Très mauvaise nouvelle pour les vapoteurs ainsi que les fumeurs qui résident à Vancouver, grande métropole du sud du Canada. Ses conseilleurs municipaux ont effet décidé de prohiber le vapotage dans les lieux publics et d’interdire la vente du dispositif aux mineurs.

Plusieurs organisations avaient fortement recommandé les autorités publiques à encadrer ce produit, à l’image de la Fondation des maladies du coeur. Un de ses représentants a affirmé qu’il était nécessaire “d’agir rapidement en adoptant des lois qui protègent les Canadiens comme Vancouver a fait“. Celui-ci a justifié la ligne de son organisation en évoquant ses inquiétudes quant aux “effets à long terme de l’inhalation de la vapeur de cette cigarette“.

A Montréal, la Direction de la Santé Publique, représentée par le Docteur Massé, attend que la cigarette électronique soit considérée comme un support pharmacologique pour abandonner le tabagisme, et qu’il y ait une instauration de normes concernant les doses de nicotine. Certains professionnels de santé Canadiens estiment par ailleurs que les e-liquides seraient susceptibles de contenir des substances chimiques nocives. Dans ce pays, seules les e-cigarettes sans nicotine sont actuellement autorisées à la vente.


Via Radio Canada

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    S’il existe bien un profil de personne cherchant à imposer aux autres ses valeurs perso, ce sont bien les conseillers municipaux.
    Disposant d’un petit pouvoir local, ils ont ainsi l’opportunité de faire prévaloir leur système de pensée a leurs voisins de la commune.
    Légaliser le Canada…

  • Patricia

    C’est surtout que BT a fait la même chose partout dans le monde et que la corruption règne de manière générale sur toute cette planète.

    Les arguments avancés, c’est inutile d’en parler. Ce ne sont pas les raisons qui ont poussé ces pays à mettre ces règles en place.
    En discuter, c’est entrer dans leur jeu et leur donner de la crédibilité.
    Je ne veux plus le faire.

    Le Canada n’est pas différent du reste du monde. Il fait ce pour quoi il a été grassement payé: garantir aux cigarettiers que le tabac continue encore longtemps à les enrichir au prix de la chair humaine.

  • Camé Leon

    Ici à Montréal il y a un conseillé municipale qui mène la
    charge, je ne comprends pas la haine qui anime son discours, le maire tempère,
    le président de l’association des bars voit une clientèle disparue revenir, la
    ministre de la santé n’a pas l’air de servir à grand-chose au niveau provincial
    et au fédérale on a un gouvernement de droite borné.

    Étrange tout de même que ce soit la société des maladies du cœur qui appuie
    cette initiative étant donné que les problèmes pourraient se situer au niveau
    des poumons.

    Je crois que la voie légale est la seule qui reste car on s’époumone pour rien à
    dénoncer.

    Peu importe le résultat je résisterai, difficile de détecter un vapoteur
    discret.