Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La vape au travail au coeur des débats

La vape au travail au coeur des débats

"Restrictions en vue contre le vapotage au travail" à lire sur Le Point.fr

Restrictions en vue contre le vapotage au travail” à lire sur Le Point.fr

La loi n’interdit pas à ce jour le vapotage au travail. Seules les dispositions réglementaires mises en place par les entreprises peuvent prohiber l’usage de la cigarette électronique dans ces espaces collectifs en France explique le journal Le Point qui aborde ce sujet dans l’un de ses articles.

Mais cette donne pourrait changer dans les prochaines semaines puisqu’un amendement au projet de Loi santé doit être déposé en avril au Parlement, visant à interdire le vapotage dans certains espaces clos collectifs, et notamment dans les environnements de travail. Le Monde du tabac avait cependant annoncé la semaine dernière que le gouvernement ne songerait plus à concrétiser ce projet.

Le professeur Bertrand Dautzenberg, pourtant fervent défenseur de la vape, attend une règle “simple, compréhensible”, et estime qu’il serait préférable “d’interdire partout où on interdit de fumer”. Ce n’est pas l’association Droit des non-fumeurs (DNF) qui pourra contredire le célèbre pneumologue, puisque sa directrice s’inquiète toujours de cet appareil qui “rappelle l’acte de fumer” et qui selon elle “dégage de la fumée”. Un discours qui comprend des similitudes avec celui exprimé plus tôt dans l’année par la CFDT.

Le discours est tout autre à la Fivape, son porte-parole Rémi Parola explique qu’une interdiction du vapotage au travail favoriserait le renvoi des vapoteurs avec les fumeurs. Les utilisateurs de la cigarette électronique craignent déjà la transposition prochaine de la TPD qui aurait des conséquences néfastes sur la vape dans l’hexagone. Appliquer au vaporisateur les mêmes interdictions qu’au tabac serait une nouvelle fois ressenti comme une attaque, et contribuerait à confondre les deux produits que tout oppose en réalité.

Un document de travail collaboratif serait souhaitable pour définir avec tous les acteurs de la vape, des règles de bonne conduite applicables au monde du travail. D’après nos sources il se pourrait que cela arrive sous peu.

Review Author:Review Date:
  • Céline Djibaoui

    Mouais, j’suis mitigé sur la question.

    D’un côté c’est vrai que ça nous renvoie a aller vaper dehors, mais en même temps je vois pas le vrai problème à ça.
    D’un autre côté je vois pas non plus en quoi vaper a l’intérieur gêne les autres (à part psychologiquement), et pourtant il me vient pas à l’idée de vaper sur un lieu de travail, à moins d’être seul ou en petit comité avec des gens que ça ne gène pas.

    Faut pas se voiler la face, même si la loi passe, ça changera rien pour ce dernier cas. Vaper ne laisse pas de trace, ça pue pas, c’est purement théorique et inapplicable.

  • guitou34

    Ton article tombe à pic.
    Mon entreprise va interdire la vape dans les bureaux.
    Il aura suffit d’une personne qui s’en est plein au RH. Bien sur cette personne est anonyme et n’a pas eut le courage ni l’envie d’en parler directement avec la personne qui vapait. C’est tellement plus facile de garder ses préjugés ou de ne pas avouer que le problème est d’ordre moral.
    Dans le même ordre d’idée dans un bar. Une personne s’approche pour me dire que la fumée le dérange. Voyant qu’il s’agit d’une cigarette électronique, il se sent gêné et s’excuse. Lorsqu’on ne fume pas ou plus, on peut sentir une cigarette de très loin. C’est donc bien la vue de la vapeur qui l’a gêné.
    Si on continu comme ça, il faudra des lois pour définir quel vêtement on doit mettre en fonction de la température.

    • Titan

      Salut Guitou,
      Et ça va même plus loin mon poôôvre, dans les restrictions des libertés individuelles. Pour ne citer qu’un exemple qui n’a rien à voir, j’entendais dernièrement qu’au niveau européen, “la fessée” venait d’être interdite dans les foyers … Sans être particulièrement pour les “châtiments corporels” (ça fait peur, non?), j’avoue que les quelques baffes que j’ai pu prendre quand j’étais jeune m’ont sûrement fait beaucoup de bien, et qu’au même titre, les rares fessées qu’a pu prendre mon gamin (le sale boulot était hélas pour moi dans mon couple!) ne l’ont surement pas traumatisé!
      Je crois que tout est une question de mesure. Tu bois boire un sky à un apéro sans problème, mais en avaler un litre cul sec peut t’emmener à la morgue une heure après.
      Pour le VP, le problème est complexe. Il représente des intérêts énormes et tous les états du monde dépendent des cigarettiers. Ce sont eux qui déterminent et imposent les lois qui nous gouvernent. Notre dernière connerie étant l’Europe avec ses décideurs qui se font rincer par BT et BP, Pour ce qui concere le VP, ce sont encore les cigarettiers qui ont dicté leurs lois à la commission Européenne en ayant bien pris le soin de prévoir un produit qu’ils seront seuls à commercialiser, en s’arrangeant pour faire interdire la vente et l’usage de tout le reste. T’auras bientôt un policier municipal diligenté par MST qui viendra vérifier dans tes toilettes si t’es pas en train de vaper du DIY dans un clearo de plus de 2 ml …
      Liberté Egalité … mon cul!

  • manusp1

    Salut, on a cas tous porter plainte pour non assistance a personne en danger…….

  • lise

    Bonjour à tous,
    Deux collègues se plaignent de maux de tête et d’yeux qui piquent dû à mon vapotage selon ces personnes !!!!!
    Je précise que je me situe à 10 mètres de leur bureau et que ma porte est pour la plupart du temps, fermé…
    Je pars du principe que quand ça emmer…., on trouve toujours des excuses de mer….. pour faire chi…. ceux qui essaient (et arrivent) à se passer de la clop pour l’e-cig…