La précision au mètre près du “Monde du tabac”

Boutiques d'e-cigarette et bureaux de tabac ne font décidément pas bon ménage.

Boutiques d’e-cigarette et bureaux de tabac ne font décidément pas bon ménage.

Grand émoi, jeudi matin, au sein de la communauté de la vape à la lecture d’un petit article du site “Le Monde du Tabac“.

Celui-ci annonçait qu’une boutique de cigarette électronique aurait demandé une autorisation de vente de tabac aux services des douanes pour se « diversifier » et « faire face à certaines échéances ». Notez que j’emploie ici le conditionnel, précaution que le « Le Monde du Tabac » n’a pas jugée nécessaire traduisant une certaine confiance dans la source de cette information.

Peu de précisions, pourtant sur cette information hormis la ville, Marseille, et une photo aisément identifiable de la boutique mise en cause. Une petite enquête s’imposait. Contacté, le responsable de la boutique semble quelque peu incrédule…puis abasourdi par cette rumeur, se rendant compte de l’ampleur qu’elle est en train de prendre. En tout cas, il dément formellement être à l’origine d’une telle demande d’autorisation.

Peu de précisions, disais-je, sur l’origine de cette information…si, un seul détail quand même, et très précis celui-là : 126 mètres, soit la distance qui séparerait la boutique d’un bureau de tabac.

Les tensions entre buralistes et boutiques spécialisées sont de plus en plus palpables, preuve que le vaporisateur est bel et bien en train de bouleverser la place du tabac dans notre société.

La boutique en question a depuis communiqué sur sa page Facebook :


* Notez que lors de cette petite recherche, j’y ai croisé un autre enquêteur bien connu et agissant pour le site Vape-Li qui a publié un article sur ce sujet.

Review Author:Review Date: