La guerre des brevets de l’e-cigarette

Les brevets dans le marché de l'e-cigarette se multiplient

Les brevets dans le marché de l’e-cigarette se multiplient

Le brevet est une des armes essentielles de la guerre économique liée à la cigarette électronique. Les fabricants multiplient les dépôts de titre de propriété industrielle, particulièrement en Asie et aux Etats-Unis. Les Chinois sont largement leaders dans ce domaine avec plus de 6 brevets sur 10 sur le dispositif, suivent les américains avec 14% des brevets et les Sud-Coréens avec une proportion de 9%.

En volume, cela donne environ 650 brevets relatifs à ce produit déposés en 2014 selon Thomson Reuters, alors que ce chiffre s’élevait à 500 en 2013, 220 en 2012 et seulement huit il y a 9 ans dans le monde entier. Les industriels du tabac se sont rapidement mêlés à la course aux innovations dans l’univers de la vape. Le groupe Imperial Tobacco a par exemple racheté les droits intellectuels de l’inventeur du dispositif pour 75 millions de dollars. Ces acquisitions auraient permis au mastodonte britannique de traduire en justice plusieurs entreprises qui auraient “copié” ses produits. Par ailleurs, les entrepreneurs de l’empire du milieu ne sont pas seulement prophètes en leur pays en matière de vapotage. Leurs produits se sont très vite retrouvés en Europe, à l’image des modèles d’e-cigarettes de Yi Hu Wang Ji commercialisés en Espagne.


Via Capital

Review Author:Review Date: