La FIVAPE propose une “Constitution de la Vape” et appelle au débat national

"Avec la Constitution de la Vape, la Fivape interpelle dès aujourd’hui toutes les personnes et institutions qui prétendent lutter contre le tabagisme en France, pour rédiger l’acte fondateur des droits et devoirs du vapotage et de ses usages."

Avec la Constitution de la Vape, la Fivape interpelle dès aujourd’hui toutes les personnes et institutions qui prétendent lutter
contre le tabagisme en France, pour rédiger l’acte fondateur des droits et devoirs du vapotage et de ses usages.

La FIVAPE a publié un communiqué de presse ce mardi, à l’occasion de la reprise des travaux à l’Assemblée nationale sur la loi de Santé, comprenant un volet sur les dispositions relatives à la vape.

La fédération s’inquiète des projets de réglementation sur la cigarette électronique, avec la transposition de la directive européenne 2014/40/UE et les mesures envisagées dans le Programme National de Réduction du Tabagisme (PNRT). “L’épidémie de tabagisme” ne s’estompera pas avec le paquet de cigarettes neutre selon la Fivape, qui réclame l’instauration d’un “moratoire de 6 mois” pour les projets de réglementation de la vape, et demande l’ouverture d’un “grand débat national”.

Les dispositions discutées depuis des mois auraient pour conséquence de renvoyer des milliers de Français vers le tabagisme, après “plus de 30 années de mesurettes qui ont lamentablement échouées”. La Fivape estime que la cigarette électronique serait “capable de diviser par 10 le nombre de fumeurs en 10 ans” si on favorisait son accessibilité, au lieu de la restreindre.

Enfin, la Fédération, nouvellement dirigée par Jean Moiroud qui remplace Arnaud Dumas de Rauly, annonce le lancement de la rédaction de la Constitution de la Vape, qui devrait paraître au début du mois d’octobre. Elle souhaite responsabiliser tous les acteurs qui peuvent avoir une influence sur le vaporisateur et favoriser une politique de réduction des risques : ce sont les vapoteurs qui peuvent se mobiliser, l’Etat, les élus, les institutions publiques, la Cour des comptes, la Sécurité sociale, la communauté scientifique, ou encore les associations anti-tabac, qui sont en général devenues des “adversaires acharnés de la vape”.

Du 31 mars au 10 avril 2015, la Fivape invite ainsi tous les acteurs concernés par l’avenir de la vape et de la lutte contre le tabagisme à participer à cette “Constitution de la Vape”, pour une parution prévue le 5 octobre 2015. Plus d’information dans le document “Écrire la vape de demain” (PDF) ou sur le site internet http://www.constitution-vape.fr/

Review Author:Review Date:
  • Titan

    C’est plutôt une bonne action, ça, Ou en tt cas une action …! Reste à savoir ce qui sera utile d’y faire figurer, dans cette constitution … et de s’assurer de la légitimité et de la motivation des participants actifs qui y auront accès …
    Je me méfie de tout, maintenant, et surtout des leaders d’opinion qui semblent honnêtes quand ils disent “Votez pour moi je vous jure que ça ira mieux après !!!” et qui deviennent de fieffés menteurs à partir des 3 points d’exclamation …